Quatrieme Attributs : l'Autosuffisance - Qiyâmouhou Bi Nafsihi

Publié le 13 Juin 2009

bismilah   
 
salam   
 
 

tiré du site Aslama.com

Cela signifie que Allah - Exalté soit-Il - se suffit à Lui-même à tous les niveaux. Il est L'Eternel par essence. Il subsiste par Lui-même. Son Existence n'est due à aucune cause quelconque. Il est L'Etre premier. Il est Le Prédécesseur de toute chose. Toute la Création est émanation de Lui. Il est Le Parfait. Celui Qui est La Cause de l'existence ne peut en dépendre et avoir besoin d'elle pour subsister ! S'Il avait besoin d'autrui, Il serait imparfait, donc contingent (hadîth) Il serait influencé par les autres.   
 
 
Or, tout cela est impossible par rapport à Allah - Exalté soit-Il -  qui est exempt de toute imperfection ! Ainsi Allah - Exalté soit-Il - est Autosuffisant.Allah - Exalté soit-Il - dit :« Humains ! Vous avez en toute chose besoin de Allah. Allah est Celui qui se suffit à Lui-même, Le Digne de Louange. Il vous ferait disparaître s'Il le voulait, et susciterait une nouvelle Création ; cela ne serait pas difficile pour Allah. »   
 
ya ayyouha alnnasou antoumou alfouqaraou ila allahi waallahou houwa alghaniyyou alhamidou  
   
  
 
in yacha/ youdhhibkoum waya/ti bikhalqin jadidin   
  
wama dhalika ^ala allahi bi^azizin   
  
 
(Sourate 35, « Le Créateur », versets 15-17)   
 
 
 
Dans ce contexte, il est bon de lire les Paroles divines rapportées par le Prophète - qu'Allâh lui accorde la grâce et la paix - dans le hadîth qoudousî [1] suivant, où il est question de preuves globales et concrètes exprimant clairement l'Autosuffisance de Allah - Exalté soit-Il -, ainsi que la dépendance et le besoin de la Création envers Lui.   
 
 
Sa‘id ibn 'Abd al-`Azîz a rapporté d'après Rabi' a ibn Yazîd, d'après Aboû Idrîs al-Khawlânî, selon Aboû Dharr Joundoub ibn Jounâda (Qu' Allah soit satisfait de lui), que le Prophète - qu'Allâh lui accorde la grâce et la paix - a dit :    
 
 
« Allah - Exalté soit-Il - a dit :« Ô Mes serviteurs ! Je Me suis interdit toute injustice, et je l'ai interdite entre vous : alors, ne vous opprimez pas les uns les autres !   
 
Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous égarés sauf ceux que J'ai mis sur la bonne voie. Aussi demandez-Moi de vous guider et Je vous guiderai !   
 
Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous affamés, excepté ceux que J'ai nourri : alors demandez-Moi votre subsistance et Je vous la donnerai !   
 
Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous nus, excepté ceux que J'ai vêtu : alors demandez-Moi de vous vêtir et Je vous vêtirai !   
 
Ô Mes serviteurs ! Vous péchez nuit et jour et Moi J'absous tous les péchés : demandez-Moi l'absolution et Je vous l'accorderai.   
 
Ô Mes serviteurs ! Un tort venant de vous ne saurait M'atteindre : vous ne pourriez Me nuire ! Et vous ne pourriez prétendre M'être utile pour Me faire un quelconque bien !   
 
Ô Mes serviteurs ! Si le premier être d'entre vous et le dernier, les humains et les Génies étaient tous aussi pieux que le coeur de l'homme le plus pieux d'entre vous, cela n'ajouterait rien à Mon Royaume !   
 
Ô Mes serviteurs ! Si le premier être d'entre vous et le dernier, les humains et les Génies étaient tous aussi débauchés que le coeur de l'homme le plus pervers d'entre vous, cela ne diminuerait en rien Mon royaume    
 
Ô Mes serviteurs ! Si votre premier et votre dernier, les humains et les Génies se tenaient tous debout au même endroit pour Me faire une requête, et si J'accordais à chacun ce qu'il demande, cela ne diminuerait en rien ce que Je possède, pas plus qu'une aiguille enfoncée dans la mer ne diminue celle-ci !   
 
O Mes serviteurs ! Ce ne sont que vos oeuvres que Je vous compte et pour lesquelles Je vous, récompense : alors, que celui qui trouvera du bien loue Dieu, et que celui qui trouvera autre chose ne blâme que sa propre personne ! »   
 
Sa‘id ajouta : « Quand Aboû Idris rapportait ce hadîth, il se mettait à genoux pour le faire (pour exprimer son humilité et son respect). »    
 
(Rapporté par Mouslim)   

 

[1] hadîth qoudousî : Ce qui a été rapporté par le Prophète et qui remonte à Dieu. Son sens vient de Dieu et ses termes viennent du Prophète   
 

La foi musulmane, Hassan Ayoub 

 

Lien source de l'article: Aslama.com

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article