" Puis il s'approcha et il demeura suspendu. Il était à une distance de deux portés d'arc ou moins encore "

Publié le 13 Juin 2009

bismilah  
 
salam  
 
 
tiré du site Aslama.com
 
 
 
 
 
A la page 169 et 170 le Qadi 3iyyadh dit : 
 
Au sujet du verset où Allah dit ce qui signifie : " Puis il s'approcha et il demeura suspendu. Il était à une distance de deux portés d'arc ou moins encore " 
 
Commentaire du Qadi 3iyyadh : { D'après ce qui est rapporté dans le hadith sur l'ascension nocturne et à travers le sens manifeste de ce verset, la plupart des exégètes considèrent que le rapprochement et la suspension sont partagés entre Muhammed et Djibril ( que la paix soit sur eux ) ou réservés à l'un d'eux à l'exclusion de l'autre, ou sont indiqués par rapport au Lotus de la limite. 
 
 
Pour Fakhr Ad-Dine Ar-Razi, ibn 3Abbas et Muhammed ibn Ka3ab, c'est Muhammed qui s'était rapproché et qui était suspendu au plus près de son Seigneur. 
 
De l'autre côté Makki et Al-Mawarridi rapportent d'après le même Ibn 3Abbas cette nuance : C'est le Seigneur qui s'était rapproché de Muhammed et s'était déployé, c'est-à-dire qu'Il a déployé Son Ordre et Son Arrêt. 
 
Al-Naqqash rapporte la même version d'après Al-Hassan Al-Basri : Il s'est rapproché de Son serviteur Muhammed. Ainsi IL lui fit voir ce qu'IL a voulu lui faire voir de Sa Toute Puissance et de Sa Grandeur. Al-Hassan Al-basri ajoute qu'Ibn 3Abbas a dit : C'est une question d'avancement et de recul, Le Tapis Volant s'est déployé pour Muhammed au cours de l'ascension nocturne. Il y a pris place et le tapis s'éleva pour le rapprocher de son Seigneur. 
 
 
Anas ibn Malik rapporte un hadith authentique où il est dit : " Gabriel m'a fait monter jusqu'au Lotus de la limite. " Ainsi, le Tout Puissant, Seigneur de la Gloire, se rapprocha et se déploya jusqu'à ce qu'Il soit par rapport à lui à une distance de deux portées d'arc ou moins. Il lui révéla alors ce qu'IL a voulu lui révéler, et Il lui révéla notamment la prescription de cinquante prières.... Puis le transmetteur a rapporté la suite du hadith sur l'ascension nocturne. 
 
Muhammed Ibn Jarir At-Tabari a dit : Son Seigneur l'a rapproché de lui au point qu'il a été près de Lui à une distance de deux portées d'arc. Muhammed ibn Jarir At-Tabari ajoute : Le rapprochement de Dieu n'a pas de limite et celui des serviteurs a des limites. 
 
Ne vois-tu pas comment Il a voilé Djbril (paix sur lui ) par rapport à son rapprochement et a fait rapprocher Muhammed salla Lahou 3alayhi wa salam  vers ce qui a rempli son cœur de connaissance et de croyance. Il resta suspendu par l'apaisement de son cœur à cette proximité, et son cœur se débarrassa du doute et du scepticisme. 
 
Sache que ce qui est attribué ici comme rapprochement et proximité par rapport à Dieu ou de Dieu, ne doit pas être considéré comme une proximité saptiale ou un rapprochement d'étendue, comme il a été indiqué par Ja3afar As-Sadiq. Ce n'est donc pas un rapprochement de limite, car le rapprochement du Prophète Muhammed salla Lahou 3alayhi wa salam  et la proximité par rapport à son Seigneur constituent une façon de montrer la grand de sa position (par rapport aux autres créatures), d'honorer son rang et de faire briller les lumières de sa connaissance. Il a contemplé les secrets de Ses mystères et de Sa Toute Puissance, et de la part de Dieu qu'IL soit exalté ces deux notions constituent donc en sa faveur une marque de bonté, de familiarité et d'honneur. Il convient de l'interpréter dans le même sens que la parole prophétique " Notre Seigneur descend au ciel le plus bas " en retenant le sens suivant : C'est une descente de faveur, de bonté, d'agrément et de bienfaisance. 
 
Al-Wasiti dit : Celui qui imagine qu'il s'est lui même rapproché introduit en fait une distance. Plus il croit se rapprocher lui-même de Dieu, plus il se suspend dans l'éloignement, c'est-à-dire s'éloigna par rapport à la perception de Sa réalité car il n'y a pour Dieu ni rapprochement, ni éloignement. 
 
 
Quant à l'expression : " à la distance de deux portées d'arc ou encore moins ", si Dieu est le sujet et non pas Djibril (Que la paix soit avec lui), cela exprime alors le maximum de proximité, de subtilité de la situation, d'éclaircissement de la connaissance et d'accès, de la part de Muhammed salla Lahou 3alayhi wa salam , à la Réalité. C'est aussi une manière d'exprimer la réalisation du souhait, la satisfaction des demandes, la manifestation de l'accueil et l'octroi de la position et du rang en sa faveur de la part de Dieu. 
 
Il convient là aussi d'interpréter cela comme dans le Hadith Qoudsi " Celui qui se rapproche de Moi d'un empan, Je Me rapproche de lui d'une coudée. Et celui qui vient vers Mon en marchant, Je viendrai vers lui en courant " en considérant que la proximité concerne la réponse et l'accueil, l'apport de la bonté et la rapidité de la satisfaction. } 

 

 

Lien source de l'article: Aslama.com

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article