At Tawhid (l'Unicité d'Allah)

Publié le 13 Juin 2009

bismilah    
 
 
salam    
 

publié par la soeur As-Suyûti sur ForumIslam.com

 
 
Al Imâm Ibn 'Ata Allâh Al Iskandarî écrivit :   
 
Al Imâm Al Ghazâlî a dit : "Affirmer L'Unité d'Allâh (tawhîd), c'est voir la cause de toute chose comme provenant d'Allâh Ta 'Ala, en une vision qui empêche de conner de la considération excessive à des causes intermédiaires. Ainsi on ne verra pas le bien ou le mal sauf comme une provenance de Lui. Le fruit de cela est la confiance en Allâh, l'abstention de se plaindre des gens en évitant la colère envers eux, le contentement et la résignation face au jugement d'Allâh Ta 'Ala. L'affirmation de L'Unité d'Allâh peut être vue comme un joyau précieux ayant deux couches de protection, l'une qui est plus proche de l'essence que l'autre ; les gens se dévouent au nom de la couche et néglige l'essence.   
 
La première couche consiste à dire Lâ Ilâha Illa Llâh (Point de divinité sinon Allâh) avec la langue. On nomme cela " l'affirmation de L'Unité d'Allâh ", car elle s'oppose à la doctrine proclamée par les chrétiens. Cependant, cette affirmation pourrait émaner d'un hyocrite dont l'intérieur est en contradiction avec l'extérieur.    
 
La seconde couche est que l'on n'ait dans le coeur aucune opposition ou rejet du contenu de cette formule. Au contraire, le sens littéral de la formule embrasse à la fois l'adhérence à celle-ci en tant que doctrine et croyance profonde. Voilà l'attestation de L'Unité d'Allâh à laquelle adhèrent la plupart des gens. Les théologiens sont les gardes-fous qui protègent cette couche de la confusion des innovateurs.    
 
La troisième couche, qui est en fait l'essence, c'est voir la cause de toute chose comme provenant d'Allâh Ta 'Ala en une vision qui empêche de donner de la considération excessive à des causes intermédiaires ; et de l'adorer avec une vénération qui L'isole de tout autre : ainsi on n'adore personne d'autre que Lui. La poursuite de sa passion est une déviation de l'affirmation de L'Unité d'Allâh, dans le sens que quiconque poursuit sa passion l'a prise pour son dieu.    
 
 
Allâh Ta 'Ala a dit :
   
 
ara-ayta mani ittakhadha ilahahou hawahou afa-anta takounou ^alayhi wakilan    
 
 
" 43.Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité ? [...] " (Sourate 25 Al Furqane, v 43)    
 
 
 
 
 
 
Le Prophète a dit : " Par Allâh, la plus détestable des divinités adorées dans ce monde est la passion. "    
 
Quiconque réfléchit en profondeur verra que toutes les créatures affirment L'Unité d'Allah en accord avec les subtilités de leurs " souffles ". Si tel n'était pas le cas, le châtiment les aurait désintégrés. En effet, dans chacun des atomes de ce monde et dans ce qui est plus petit encore, il y a un des mystères du Nom d'Allâh Ta 'Ala. C'est en vertu de ce mystère que chaque créature, selon l'espèce dans laquelle elle se situe, comprend et reconnaît L'Unité d'Allâh, qu'elle le sache ou non :    
 
 
comme Allah l'a dit :    
 
   
 
 
walillahi yasjoudou man fi alssamawati waal-ardi taw^an wakarhan wadhilalouhoum bialghoudouwwi waal-asali    
 
" 15.Et c'est à Allâh que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres, au début et à la fin de la journée. " (Sourate 13 Ar Raad, v 15).    
 
 
Chacun affirme L'Unité d'Allâh selon sa station, selon le gré de son Seigneur et en fonction de ses capacités de servitude et ce, en accord avec le destin imparti à toutes Ses créatures afin que se réalise L'Unité d'Allâh.   
 
Un gnostique a dit : " Celui qui glorifie Allâh (Al Musabbih) glorifie, avec son être intérieur, la réalité - au sein des Attributs purs de sa méditation - du domaine qui contient les merveilles du monde des significations spirituelles (Al Malakût) et les infimes subtilités du monde de l'omnipotence (Al Jabarût). Le chercheur (As Sâlik) glorifie Allâh en L'invoquant dans les océans du coeur. Le novice dans la voie (Al Murîd) glorifie Allâh dans son coeur dans les océans de sa méditation. L'amant (Al Muhibb) glorifie Allâh avec son esprit dans les océans de son désir ardent. Le gnostique (Al 'Arîf) glorifie Allâh avec son être intérieur dans les océans de l'invisible. Le Véridique (As Siddîq) glorifie Allâh avec le Soi de son être intérieur, dans le mystère des lumières saintes qui se meuvent au sein des prototypes des noms et des Attributs d'Allâh ; et il fait cela souvent, d'un pied sûr et inébranlable. "   
 
 

Tiré de Miftâh Al Falâh wa Misbâh Al Arwâh de Sayyidunâ Ibn 'Ata Allâh (RAA) traduit sous le nom de La clef de la réalisation spirituelle et l'illumination des âmes aux éditions Al Burâq. 


   

Lien source de l'article: Par la soeur As-Suyûti sur ForumIslam.com

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article