3° Les Livres Saints - chapitre 1 de Aqida (2/3)

Publié le 13 Juin 2009

3.4. « Al Injil » (l’évangile) révélé au Prophète 'Issa (Jésus) 
 
 
Allah azawajal  dit :   
 
 
 
« waqaffayna ^ala atharihim bi^isa ibni maryama mousaddiqan lima bayna yadayhi mina alttawrati wa ataynahou al-injila fihi houdan wanouroun wa mousaddiqan lima bayna yadayhi mina alttawrati wahoudan wa maw3idhatan lilmouttaqina »  
 
« 46. Et Nous avons envoyé après eux Issa (Jésus), fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné Al Anjil (l’Evangile), où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. » 
 
 
(Sourate n°5 – Al Ma’ida, La table servie, verset n°46) 
 
 
 
3.5. « Al Qor’ane » (Le Coran), révélé au Prophète Mouhammad 
 
 
Allah dit :   
 
"wa-innahou latanzilou rabbi al^alamin" 
192. Ce (Coran) ci, c'est le Seigneur de l'univers Qui l'a fait révéler 
 
 
(Sourate n°26, Ashu3raa – Les Poètes, verset n° 192) 
 
 
Allah dit aussi :« wa-anzalna ilayka alkitaba bialhaqqi mousaddiqan lima bayna yadayhi mina alkitabi wamouhayminan ^alayhi ....»  
 
« Et nous avons descendu sur toi (O Muhammad) le Livre en toute vérité, qui confirme les Livres antérieurs et que nous préservons contre toute altération » 
 
(Sourate Al Ma’ida – La Table servie n°5, v 48)  
 
Quant aux Livres Révélés dont nous ne connaissons pas les noms, nous y croyons dans leur totalité.   
 
 
4. Les livres saints font office de loi (en leurs époques) :  
 
Le but de tous les livres saints : Proclamer l’Unicité d’Allah, et L’adorer. 
 
Allah dit :  
 
 
"wama arsalna min qablika min rasoulin illa nouhi ilayhi annahou la ilaha illa ana faou^boudouni"   
 
« Et Nous n’avons envoyé aucun messager, avant toi, à qui Nous n’ayons révélé : « Nul ne doit être adoré en dehors de Moi; adorez-Moi donc. »  
 
 (Sourate n°21 Al Anbiya - Verset n°25) 
 
  • Source de loi :  
     
    L’Écriture révélée à un prophète devient une source à partir de laquelle les hommes doivent apprendre leur religion, de même que leurs obligations envers Dieu et envers autrui.  C’est à travers Ses Écritures que Dieu se fait connaître à l’homme et qu’Il peut lui expliquer la raison pour laquelle Il l’a créé. Celles-ci ne sont valables que dans leurs époques (voir n°5) 
        « … et Dieu a parlé à Moïse de vive voix. »  
        (Sourate An Nissa – Les femmes n°4, verset n°164)  
 
  • Règlement des litiges social ou religieux : 
     
    En s’y référant, les litiges et les différents entre les fidèles sur des pratiques ou des croyances religieuses, ou sur certaines pratiques sociales, peuvent être résolus. 
  • Protection de la religion jusqu’à l’abrogation : 
     
    Les Écritures servent également à protéger la religion de toute corruption, du moins pour la période suivant la mort du prophète.  De nos jours, le Coran, révélé au prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) est la seule écriture qui n’a subi aucune altération. 
  • Preuves au Jour du Jugement : 
     
    Les Écritures servent aussi de preuve, à Dieu, contre les êtres humains.  Ils ne peuvent s’y opposer ni enfreindre les règles qu’elles contiennent. 
 
5. Abrogation des livres saints antérieurs au Coran, par le Coran :
 
 
Le Coran est venu abroger définitivement tous les livres saints précédents et rejette toutes les altérations et modifications que les hommes y ont apporté.  
 
Allah dit: « Et à toi, (ô Mohammed), Nous avons révélé le Livre avec la vérité, pour confirmer les Écritures qui étaient avant lui et pour prévaloir sur elles. » 
 
(Sourate Al Ma’ida – La Table servie n°5, Verset n°48)  
 
 
Le Coran abroge toutes les lois des précédentes religions sans aucunes distinctions.  Des lois et des jugements sur ce qui est permis et interdit, comme les Lois de Moïse.  
 
En plus du fait, que les livres précédents, ont été altérés, ceux-ci sont abrogés par le Coran, par le fait qu’ils (les livres) s’adressaient à des époques et des peuples particulier, et ne sont donc plus applicables aujourd’hui. Par exemple, les anciennes lois relatives :  
 
· aux restrictions alimentaires,  
 
· à la prière rituelle, au jeûne,   
 
· à l’héritage,   
 
· au mariage et au divorce  
 
… sont des exemples de lois qui ont été abrogées définitivement par la loi islamique.  


http://oussoul.xooit.fr/t284-Les-Livres-Saints.htm

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article