Le but de la prêche l'Islam Maqsad adda3wa ila Allah

Publié le 13 Juin 2009

bismilah  
 
salam  
 
Le but de la prêche à l'Islam  
 
(maqsad adDa3wa ila Allah)    
 
 
 
 
1. Le but de cet effort: 
 
Arriver à un degré élévé de proximité avec Allah et de sa satisfaction.  
 
Ceux qui ont atteint ce but ce sont les compagnons et quand on les cite on dit : « Allah est satisfait d’eux »  
 
Comment arriver à ce niveau en calquant le plus possible la vie qu’ils ont mené, leur méthode, leur chemin…  
(je signale juste que ce n’est pas l’unique moyen d’arriver à ce but)  
 
C’est un objectif individuel et permanent qui nous fait évoluer en permanence (et en conséquence élève le niveau de la communauté).  
 
Cet effort a de l’effet non pas sur notre intellect mais sur notre façon d’etre, notre cœur, nos qualités.  
 
Toutes ces qualités liées à la foi et qui nous font approcher d’Allah et nous apporte son soutien : Patience, Piété, Confiance en Allah, Comportement ,….  
 
« Moslim », « islam » est un état d’esprit, une façon d’être.  
 
D’où ces sorties et l’effort permanent de dawa à travers lequel on améliore nos qualités.  
 
Je sors pour connaître Allah, comprendre ses commandements, m’améliorer …  
 
Aucun livre aussi complet soit-t'il, incitant à ces qualités de sagesse, bon comportement, patience, sincerité avec Allah, que se doit d'avoir le prêcheur "da3i", ne remplacera pas la pratique. 
 
Car si les livres ont pour fonction première d'avoir accès à la science, ils permettent aussi un démarrage vers la relfexion sur soi-même, mais jamais en aucun cas, un livre ne remplace l'effort individuel (infiradhi) et/ou collectif (ijtima3i) . Et les sorties sont un moyen pour avoir ces qualités.  
 
On apprend la patience en étant en situation c'est-à-dire en faisant les efforts, en acceptant les critiques sans rien dire, en vivant une certaine durée avec des frères qui sont de nationalités/situations sociales différentes et qui sont tous différents dans leurs qualités.  
 
Et le plus important c’est la qualité de certitude et de confiance en Allah.  
 
Aujourd’hui la faiblesse de notre foi a comme conséquence des adorations « faibles », stériles et il sufffit d’une épreuve petite pour que le doute nous ébranle et qu’on lache les ordres divins.  
 
L'esclave de ce monde là, travaille sans relache pour la vie d'ici-bas, les sacrifices réalisées jour et nuit sont proportionnelle à la certitude que l'on porte à la bonne santé de nos revenus.  
 
Ainsi, partir pour un objectif professionnel, scolaire ou scientifique, à plusieurs centaines de kilomètres, très souvent dans un pays étranger ne créé aucun souci ni remous au sein de la famille, bien au contraire, on y trouvera même une sorte de fierté, de serenité pour le futur....  
 
En revanche, si je dis que je sors ffissabililah (une sortie avec un groupe pour prêcher l'Islam, ex: Le Bourget, khourouj, ect) pour un petit week-end dans la commune d'à côté, accessible en bus, métro, RER, voiture, scooter, vélo, alors là, vous aurez droit à une levée de bouclier de toute la famille, de vos proches, ami(e)s, qui essaieront de vous "raisonner"...  
 
De vous dire qu'il y a des choses bien plus prioritaires et importantes dans la vie. Que la prière suffit largement pour être musulman... Et que nous ne sommes pas responsable de nous-mêmes,  
 
Hors, il faut savoir que le but c’est nous-mêmes (islah annfoussina), nous améliorer nous, et non pas d'améliorer les autres. Cela, jusqu'à comprendre que dans cette vie, notre engagement c'est celui pour lequel Dieu nous a créé.  
 
Celui qui ne gardera pas son humilité durant sa sortie, son besoin de progresser dans la religion et qui part dans le but de rencontrer untel ou untel frère, et non pas tous ses frères et soeurs, qu'il estime atteint le niveau demandé, se retrouvera au fur et à mesure des années, avec un coeur qui n'a pas progressé... voir peut-être même pire. 



Rédigé par Oussoul

Publié dans #Tabligh - Prêche à l'Islam

Commenter cet article