De l'obligation de bien traiter son frère et sa soeur fi Llah

Publié le 17 Juin 2009

bismilah  
 
salam  
 
De l’obligation de bien traiter son frère et sa sœur fi Llah  
 
 
 
 
 
 
1. Nous sommes frères et sœurs entre nous 
 
 
 
 
 
innama almou/minouna ikhwatoun fa-aslihou bayna akhawaykoum waittaqou allaha la^allakoum tourhamouna  
 
 
« Les croyants ne sont que des frères entre eux » (Sourate Al Houjourat n°49, verset n°10)  
 
 
2. De l'obligation de se faire une bonne opinion de son frère et de sa sœur 
 
 
3. La valeur du Musulman et de la Musulmane 
 
 
3ane Ibn Abbas(Radia Allahou 3Anhou) qala: Nadhara Rassoul Allah (Sallalahou 3Alayhi wa salam) ila al Ka'ba fa qala: "La ilaha illa Allah, ma atyabaki wa atiyabari hakim wa a3dhama rouhmataki wal-Mouminoun a3dhamou rouhmatane minki  ina Allah Ta3Ala ja3alaki haramane wa harama minal Moumini malahou wa damahou wa ardhahou wa anna dhounoubihi dhanane say'ane". (rawahu At-Tabarani;p.394;n°2)  
 
 
Abdallah ibn abbas (que Dieu l’agrée) rapporte que le Prophète (paix et bénédiction d’Allah soit sur lui) regarda la kâabba et dit :     
 
- " IL n’y a de Dieu que Dieu , que tu est Pure, Suave est ton effluve et élevé est ton honneur. Pourtant l’honneur d’un croyant est plus sublime que le tient , Dieu ta rendu sacré et Il a de même rendu les Bien , le sang et l’honneur du croyant sacré et Dieu ne nous a prescrit de n’avoir pas soupçonner de Sa bonne foi "   (rapporté par At-Tabarani)  
 
 
3ane Abi Hurayra (Radia Allahou 3anhou) qala:Qala Rassoul Allah (Sallalahou 3alayhi wa salam):"La tadkhoulouna al janna hatta touminou wa la touminou hatta tahabou. a la adouloukoum 3ala chay'ane idha fa3altoumouhou tahababtoum ? afchou salamou baynakoum". (rawahu Muslim;p.423;n°89)  
 
Abou Hourayra (Radia Allahou 3anhou) rapporte que le Prophète (Sallalahou 3alayhi wa salam) a dit:"Vous n'entrerez au Paradis que lorsque vous aurez cru et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Voulez-vous que je vous indique une chose qui XXXXX l'amour des uns envers les autres? Donnez-vous le salam entre vous". (rapporté par Muslim)  
 
 
 
4. De l'obligation de s'entraider dans les bonnes actions et non dans les mauvaises 
 
 
 
 
 
2. […] Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. […] 
 
2. […] Wa ta^awanou ^ala albirri wa alttaqwa wa la ta^awanou ^ala al-ithmi wa al^oudwani […] 
 
(Sourate Al Ma’ida – La table servie n°5, verset n°2) 
 
Abou said rapporte avoir entendu le Prophète (que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur lui) dire:   
 
- « Que celui d’entres vous qui voie une chose répréhensible la corrige alors de sa main si il n’en ai pas capable qu’il la corrige alors avec sa langue et si il en ai encor incapable que se soit avec son cœur et c’est bien la le degré le plus faible de la foi  »  (rapporté par Muslim)    
 
 
5.  Lorsqu’un Musulman a mal, toute la communauté a mal 
 
224. Selon Anno'man Ibn Bashir, le Messager de Dieu  salla Lahou 3alayhi wa salam a dit: « L'image des Croyants dans les liens d'amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps: dès que l'un de ses membres se plaint de quelque mal, tout le reste du corps accourt à son secours par la veille et la fièvre» [URA]. p74  
 
222. Selon Abou Moussa, le Messager de Dieu salla Lahou 3alayhi wa salam  a dit: « Le croyant par rapport croyant est comme la construction dont tous les éléments se soutiennent». (Il fit en même temps croiser ses doigts). [URA]. p73 
 
 
 
6.  Causer du tort à un Musulman est un grand péché  
 
 
 
ya ayyouha alladhina amanou la yaskhar qawmoun min qawmin ^asa an yakounou khayran minhoum wala nisaoun min nisa-in ^asa an yakounna khayran minhounna wala talmizou anfousakoum wala tanabazou bial-alqabi bi/sa al-ismou alfousouqou ba^da al-imani waman lam yatoub faoula-ika houmou aldhdhalimouna  
 
11. Ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que «perversion» lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes.  
 
 
 
ya ayyouha alladhina amanou ijtanibou kathiran mina aldhdhanni inna ba^da aldhdhanni ithmoun wala tajassasou wala yaghtab ba^doukoum ba^dan ayouhibbou ahadoukoum an ya/koula lahma akhihi maytan fakarihtoumouhou waittaqou allaha inna allaha tawwaboun rahimoun  
 
12. Ô vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.  
 
 
 
 
ya ayyouha alnnasou inna khalaqnakoum min dhakarin waountha waja^alnakoum chou^ouban waqaba-ila lita^arafou inna akramakoum ^inda allahi atqakoum inna allaha ^alimoun khabiroun  
 
13. Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur 
 
(Sourate n°49 Al Houjourate - Les Appartements, verset n°11.12.13)   
 
Note: La médisance revient à manger la chair du cadavre de son frère. Au même titre que mordre et manger la chair d’une personne vivante, causerait une horrible souffrance, médire d’un frère Musulman lui cause des tourments. Puisqu’un cadavre, ne ressent aucune douleur, il en va de même pour celui qui fait l’objet de la médisance tant qu’il n’en est pas conscient.  

7.  L’interdiction de comploter contre le Musulman et de médire de lui 
 
 
 
 
waalladhina la yachhadouna alzzoura wa-idha marrou biallaghwi marrou kiraman  
 
"Ceux qui ne font pas de faux témoignages"  (Sourat 21 Al-Fourqâne - verset 72) 
 
 
 
 
dhalika waman you^adhdhim houroumati allahi fahouwa khayroun lahou ^inda rabbihi waouhillat lakoumou al-an^amou illa ma youtla ^alaykoum faijtanibou alrrijsa mina al-awthani waijtanibou qawla alzzouri  
 
"Abstenez-vous de paroles mensongères" (Sourat 22 Al-Hajj - verset 30) 
 
Abû Bakr rapporte ces paroles du Messager d’Allah salla Lahou 3alayhi wa salam : « Voulez-vous que je vous dise quel est le plus grand péché ? ». Nous dîmes : « Nous voulons bien ô Messager d’Allah ! ». Il dit : « Le fait d’associer quoi que ce soit à Allah. Le manque de piété filiale ». Il était appuyé sur quelque chose et il se redressa pour dire : « Et surtout de pratiquer les paroles de mensonge et le faux témoignage » Il ne cessa de le répéter au point que nous dîmes : « Il aurait été préférable qu’il gardât le silence » (URA) 
 
 
Le Mensonge et la calomnie  
 
Abû Oumama rapporte : « Nous étions chez le Prophète  salla Lahou 3alayhi wa salam il nous dit : « Celui qui s’empare des biens d’un homme Musulman par un faux serment (mensonger), Allah le précipitera dans l’enfer et lui interdira l’accès au Paradis ». Un homme lui demanda : « Même si ces biens ont peu de valeur ? ». - Oui, même s’il s’agit d’un bâton d’arak lui répondit-il ». (Muslim)  
 
Ibn Ma’sud rapporte ces paroles du Prophète  salla Lahou 3alayhi wa salam : « La sincérité mène à l’obéissance à Allah et à la bienfaisance ». L’obéissance à Allah et la bienfaisance mène au Paradis. L’homme ne cesse pas de dire la vérité jusqu’à ce qu’il soit inscrit auprès d’Allah comma absolument véridique. Le mensonge mène à le rébellion à Allah. La rébellion mène à l’enfer. L’homme ne cesse pas de mentir jusqu’à ce qu’il soit inscrit auprès d’Allah comme un grand menteur ». (URA) 
 
Abdullah Ben Amr rapporte qu’il a entendu dire par l’Envoyé d’Allah  salla Lahou 3alayhi wa salam : « Il y a quatre défauts, celui qui les possède est considéré comme un vrai hypocrite, et celui qui en possède l’un d’eux, est aussi considéré comme tel à moins qu’il ne s’en débarrasse : Quand il parle, il ment ; quand il fait un serment, il le trahit ; quand il fait une promesse, il ne la tient pas ; et quand il plaide, il est de mauvaise foi » (Muslim) 
 
 
 
wala touti^ koulla hallafin mahinin "Et n'obéis pas à aucun grand jureur méprisable"  
 
 
 
hammazin machcha-in binamimin "Grand diffamateur et grand colporteur de calomnie" 
 
(Sourat 68 Al-Qalam - verset 10, 11) 
 
 
Abû-Hurrayra a rapporté que le Prophète  salla Lahou 3alayhi wa salam a dit : « Vous trouverez que les gens sont comme des métaux. Les meilleurs d’entre eux étaient les meilleurs avant l’islam est sont les meilleurs après l’islam…Vous trouverez que le pire des hommes est celui qui a un double visage, allant vers les uns avec un visage et vers les autres avec un autre visage. Celui qui a une double langue dans ce monde, Allah lui donnera deux langues de Feu le jour de la Résurrection » (URA)  
 
 
 
La trahison 
 
Ibn Mas’ud et Ibn Omar rapportent ces propos de l’Envoyé d’Allah  salla Lahou 3alayhi wa salam : « Le jour de la résurrection tout traître portera une grande bannière où il sera mentionné : « Ceci est la traîtrise d’untel » (URA)  
 
إِنَّمَا السَّبِيلُ عَلَى الَّذِينَ يَظْلِمُونَ النَّاسَ وَيَبْغُونَ فِي الْأَرْضِ بِغَيْرِ الْحَقِّ أُوْلَئِكَ لَهُم عَذَابٌ أَلِيمٌ  
 
innama alssabilou ^ala alladhina yadhlimouna alnnasa wayabghouna fi al-ardi bighayri alhaqqi oula-ika lahoum ^adhaboun alimoun  
 
"Il n'y a de recours que contre ceux qui lèsent les gens et commettent des abus, contrairement au droit, sur la terre, ceux-là auront un châtiment douloureux" 
 
(Sourat 42 Achoura - verst 42)  
 
  
 
De l’espionnage  
 
 
 
ya ayyouha alladhina amanou ijtanibou kathiran mina aldhdhanni inna ba^da aldhdhanni ithmoun wala tajassasou wala yaghtab ba^doukoum ba^dan ayouhibbou ahadoukoum an ya/koula lahma akhihi maytan fakarihtoumouhou waittaqou allaha inna allaha tawwaboun rahimoun  
 
"O vous qui avez cru! ...  Ne vous espionner pas... " (Sourat 49 Al-Hujurât - verset 12)  
 
 
Le Prophète  salla Lahou 3alayhi wa salam a dit : « Celui (ou celle) qui écoute une conversation entre deux personnes de sa cachette, on lui versera du plomb fondu dans ses oreilles le jour de la résurrection » (Al-Bokhari)  
 
 
 
De se moquer du Musulman  
 
 
"O vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se moque pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut être meilleurs qu'eux. Et que des femmes ne se moquent pas d'autres femmes : Celles-ci sont peut être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux) Quel vilain mot que " pervers" lorsqu'on a déjà. la foi. Et quiconque ne se repend pas …alors ceux-là sont les injustes."  
 
"O vous qui avez la foi, évitez de recourir à beaucoup de vos opinions car certaines de vos opinions sont un péché. Et ne vous espionnez pas ; et de médisez pas les uns des autres ".   
 
(Sourat 49 Al Hujurât - verset 11 et 12) 
 
 
De l’interdiction de jalouser son frère et/ou sa soeur  
 
Abû Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé d'ALLAH  salla Lahou 3alayhi wa salam :" Ne vous enviez pas, ne vous détester pas, ne vous ignorez pas... Soyez des frères en qualité de serviteurs d'ALLAH. Le Musulman est le frère du Musulman; Il ne se montre pas injuste à son égard, il ne lui fait pas défaut en cas de difficultés et il ne le méprise pas. C'est là que réside la crainte d'ALLAH (en désignant son cœur). Rien n'est pire pour un homme que de mépriser son frère Musulman. La personne du Musulman est sacrée pour tout autre Musulman; son sang est sacré, ses biens sont sacrés et son honneur est sacré (Muslim).  
 
 
Mu’âwiya a entendu ces propos de l’Envoyé d’Allah  salla Lahou 3alayhi wa salam : « Si tu cherche à connaître les défauts des musulmans, tu les pervertiras, ou peu s’en faut que tu les pervertisses » (Abû Daoud)  
 
 
 
 
De faire de la peine aux Musulmans ou aux Musulmanes et d’empiéter sur leurs droits: 
 
 
 
 
 
waalladhina you/dhouna almou/minina waalmou/minati bighayri ma iktasabou faqadi ihtamalou bouhtanan wa-ithman moubinan  
 
 
« Et ceux qui font de la peine aux croyants et les croyantes sans qu’ils ne l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident ».  
 
(Sourat 33 Al Ahzab - verset 58) 
 
 
 
Plusieurs chefs polythéistes sont venus voir le Prophète salla Lahou 3alayhi wa salam pour lui dire : « O Mohammed, éloigne les pauvres de toi (il s’agissait de Salman, Abû Zar, et les pauvres musulmans), car nos âmes les méprisent et nous n’acceptons pas de s’asseoir avec eux ; ils te croiront noble et le chef des gens ; nous nous assiérons avec toi et parlerons et nous t’écouterons » et Allah (Qu’il soit Glorifié) fit descendre le verset :  
 
 
 
 
wala tatroudi alladhina yad^ouna rabbahoum bialghadati waal^achiyyi youridouna wajhahou ma ^alayka min hisabihim min chay-in wama min hisabika ^alayhim min chay-in fatatroudahoum fatakouna mina aldhdhalimina  
 
« Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cherchant sa satisfaction ! …. En les repoussant tu serait du nombre des injustes » 
 
(Sourat 6 Al An'am - verset 52) 
 
Lorsque les polythéistes eurent perdu espoir de chasser les pauvres ils revinrent à la charge et dirent : « O Mohammed, si tu ne veux pas les chasser, fixe un jour pour nous et un jour pour eux ». et Allah (Qu’il soit Glorifié) fit descendre le verset :  
 
 
 
 
waisbir nafsaka ma^a alladhina yad^ouna rabbahoum bialghadati waal^achiyyi youridouna wajhahou wala ta^dou ^aynaka ^anhoum touridou zinata alhayati alddounya wala touti^ man aghfalna qalbahou ^an dhikrina waittaba^a hawahou wakana amrouhou fouroutan  
 
« Fais preuve de patiente (en restant avec les pauvres) avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, et qui désirent la satisfaction d’Allah. Et que tes yeux ne se détachent point d’eux, en recherchant le (faux) brillant de la vie présente sur terre ».  
 
(Sourat 18 Al Kahf - verset 28) 
 
 
 
8.  Le hadith du Moufliss 
 
Le prophète salla Lahou 3alayhi wa salam  a dit : " Celui qui a lésé son frère dans son honneur ou autre chose, qu'il s'en acquitte auprès de lui aujourd'hui [dans ce bas monde] avant qu'il ne se retrouve dans l'autre monde ou le dinar et le Dirham ne seront plus rien. S'il a quelques bonnes œuvres, on en prend l'équivalent de son injustice pour le donner à la personne lésée, et s'il n'a aucune bonne action, on lui fait supporter en compensation une partie des péchés de sa victime." [Par Bokhari].  
 
 
9.  Chercher à réconcilier 
 
«  fa-aslihou bayna akhawaykoum waittaqou allaha la^allakoum tourhamouna »  
 
« établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu'on vous fasse miséricorde. » 
(Sourate n°49 Al Houjourat – Les appartements, verset n°10)  
 
 
10.  Chercher à être au service de son frère 
 
 
Salim, d'après son père, le Prophète a dit: "Mane kana fi hajati akhihi, kana Allahou fi hajatihi" […] 
 
Selon Salim, d'après son père, le Prophète a dit: "Celui qui se dévoue à aider son frère, Dieu satisfait son besoin […] ". (Abi Dawud n°4893 

http://oussoul.xooit.fr/t283-De-l-obligation-de-bien-traiter-son-frere-et-sa-soeur-fi-Llah.htm#p357

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Akhlâq - Bon comportement

Commenter cet article