Les Messagers de Allah

Publié le 21 Juin 2009

bismilah  
 
salam  
 
Les Messagers de Allah (paix et bénédiction de Allah sur eux) 
 
 
 
 
 
 
Les missions prophétiques et l’envoi de Messagers 
 
 
Dieu (Gloire et Pureté à Lui) est Bienveillant envers Ses serviteurs (les humains). Il est plus clément envers eux que leurs pères et mères. Tous Ses rapports avec eux sont basés sur la générosité, le pardon et l’absolution. Il ne cesse de  déclarer leur cheminement pour les diriger vers les voies de la félicité dans ce monde et dans l’autre. S’il les punit, ce n’est qu’en conséquence de leur déviation, afin qu’ils se rappellent et retrouvent le chemin de leur déviation, afin qu’ils se rappellent et retrouvent le chemin de la droiture dans leur relation avec leur Seigneur ; mais, Il leur inflige aussi une juste sanction pour avoir désobéi, après leur avoir pourtant accordé un sursis et les avoir exhortés à se repentir ! Telles sont les bases caractérisant la relation de Dieu (Exalté) avec Ses serviteurs, et la manière dont Il les traite. 
 
Il nous est impossible de concevoir la Sagesse divine en la matière, de pouvoir comprendre la parfaite législation du Seigneur, de saisir la teneur de ce beau rapport de bonté et de clémence que Le Seigneur a instauré entre Lui et Ses serviteurs, à moins qu’un livre ne nous parvienne de la part de Dieu (Exalté) explicitant cette relation. 
 
Un livre dans lequel Dieu transmet Ses Prescriptions, Ses Interdictions et Sa Guidance aux Hommes. Un livre qui leur indique comment se réalisent les choses utiles dans la vie ici-bas et qui leur expose la juste rétribution que Dieu (Exalté) a assignée à leur obéissance ou à leur rébellion. 
 
Dans ce livre, sont également exposés les divers rapports que lient l’Homme avec son prochain et la relation qu’il doit entretenir avec les choses. Sont également évoquées certaines créatures mystérieuses et invisibles, qui font partie de l’univers et qui sont en rapport avec l’homme, par exemple les Anges, les Génies et les démons, et l’attitude que celui-ci est tenu d’adopter vis-à-vis d’elles. 
 
On y indique le devenir de l’homme et la rétribution à laquelle il aura droit au Jugement dernier, soit le Paradis, soit l’Enfer. Il y a dans ce Livre d’autres informations qui sont impossibles d’accès à l’homme, sauf par la voie de la Révélation divine que reçoit le Prophète ou le Messager élu par Dieu (Glorifié), qui transmet aux gens ce que Dieu lui inspire, et qui se conduit parmi eux selon les directives de cette inspiration dont il met scrupuleusement en pratique tout ce qu’elle comporte comme législations, éthique et règles de bienséance. 
 
Ainsi, le discours sur la prophétie nous amène à soulever : 
 
1. La question du Prophète (an-nabiy) et du Messager (ar-rasoûl) élus par Dieu (Exalté) pour recevoir Son inspiration et transmettre Son Message aux hommes et que Dieu a soutenu par Ses miracles. 
2. Le Livre qui a été descendu à ce Prophète. 
3. La façon dont ce Prophète reçoit l’inspiration, soit directement par Dieu (Exalté), soit par le truchement de l'Ange (Messager céleste). 
 
 
La différence entre le Prophète (an-nabiy) et le Messager (ar-rasoûl) 
 
Le Prophète est une personne à qui Dieu a transmis une loi par inspiration. On l’appelle Prophète (nabiy) parce qu’il a été inspiré et informé par Dieu (Exalté). 
 
S’il a reçu l’ordre de transmettre cette révélation aux Hommes, il devient en même temps Messager (rasoûl), parce que Dieu (Exalté) l’a chargé d’une mission auprès de Ses créatures pour qu’il leur transmette Sa loi. Il est donc envoyé, suscité et délégué par Dieu pour une mission bien déterminée. 
 
S’il ne reçoit pas l’ordre de transmettre, il est alors uniquement Prophète; car dans ce cas, la notion de prophétie s’est réalisée en lui, et non celle de la mission. 
 
Ainsi, tout Messager est Prophète, non l’inverse. Si quelqu’un ne porte pas la qualité de Prophète, il ne peut en aucun cas être Messager; car il faut, au préalable, que Dieu l’ait informé spécifiquement qu’Il l’a élu et choisi pour recevoir Son inspiration, puis qu’Il l’a chargé d’une mission auprès de ceux dont il sera le Messager. 
La prophétie est la voie obligatoire pour le message ! De même, il n’y a point de message sans prophétie ! 
 
Ainsi, lorsque Dieu (Exalté) a annoncé, dans le Coran, que le Prophète Mohammad est le sceau des Prophètes, cela signifie qu’il n’y aura plus après lui, ni Prophète, ni Messager. 
 
C’est une façon de s’exprimer qui est à la fois concise, éloquente et sublime. Il était à la fois Prophète et Messager, et il a clôturé les deux. 
 
Dieu (Exalté) dit :  
 
 
 
ma kana mouhammadoun aba ahadin min rijalikoum walakin rasoula allahi wakhatama alnnabiyyina wakana allahou bikoulli chay-in ^aliman  
 
« Mohammad n’a jamais été le père de quiconque d’entre vous, mais le Messager de Dieu et le Sceau des Prophètes. En vérité, Dieu embrasse tout de Sa Science. »  
 
(sourate 33, « Les coalisés », verset 40) 
 
 
De même, il n’a jamais été prouvé que l’un des Prophètes fût esclave ou la propriété de quelqu’autre humain. Il ne nous est jamais parvenu que l’un d’eux fût de sexe féminin, ou que l’un des Messagers n’ait pas appartenu au genre humain et qu’il ait été génie ou ange ! 
 
A partir de ces faits indiscutables, les Théologiens ont défini le Prophète comme suit : 
 
« C’est un être humain, de sexe masculin, de condition libre, à qui Dieu a révélé une loi. S’il a reçu l’ordre de la transmettre, il est en même temps Messager, sinon il est simplement Prophète. » 
 
Le Prophète ou le Messager est, nécessairement, exempt de tout défautqui pourrait rebuter les gens. La présence d’un tel défaut empêcherait, en effet, sa mission d’être d’une quelconque utilité. 
 
C’est ainsi que tout ce qui fut attribué au Prophète Job (Ayyoûb) (Paix sur lui) comme maladie répugnante n’est que pur mensonge forgé à son détriment, ceci selon la doctrine musulmane. 
 
 
source: la Foi musulmane, Hassan Ayyoub

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article