La croyance aux Messagers et aux Prophètes généralités et détails

Publié le 21 Juin 2009

bismilah  
 
salam  
 
La croyance aux Messagers et aux Prophètes généralités et détails 
 
 
 
La croyance aux Messagers et aux Prophètes est obligatoire. Elle est l’un des fondements de l’Islam. Ce lui qui renie cela devient mécréant. 
 
Allah (Exalté) dit :  
 
 
 
amana alrrasoulou bima ounzila ilayhi min rabbihi waalmou/minouna koulloun amana biallahi wamala-ikatihi wakoutoubihi warousoulihi la noufarriqou bayna ahadin min rousoulihi waqalou sami^na wa-ata^na ghoufranaka rabbana wa-ilayka almasirou  
 
« Le Messager (Mohammad) a cru pleinement en ce qui lui a été révélé de la part de son Seigneur, ainsi que les croyants. Tous ont cru en Dieu, en Ses anges, en Ses livres et en Ses Messagers. »  
 
(sourate 2, « La vache », verset 285) 
 
 
Il incombe à toute personne responsable (moukallaf) : 
 
De croire que Dieu (Gloire et Pureté à Lui) a envoyé des Messagers annonçant la bonne nouvelle de Sa récompense et avertissant contre Son châtiment, et qu’ils ont rempli leur mission de la meilleur façon ; 
 
D’être convaincue qu’elle doit leur accorder foi et leur apporter tout soutien, qu’il faut suivre leur voie, celle qui la sauve des tourments de la Colère divine, tout comme elle croit que Dieu (Exalté) les assiste par des miracles prouvant la véracité de leurs dires. 
 
Et il lui incombe de croire globalement et sans restriction à tous les Prophètes et Messagers de Dieu, car leur nomnbre n’est pas mentionné dans le Coran. 
 
Allah (Exalté) dit :  
 
 
 
 
walaqad arsalna rousoulan min qablika minhoum man qasasna ^alayka waminhoum man lam naqsous ^alayka wama kana lirasoulin an ya/tiya bi-ayatin illa bi-idhni allahi fa-idha ja-a amrou allahi qoudiya bialhaqqi wakhasira hounalika almoubtilouna  
 
« Nous avons envoyé des Messagers avant toi, des uns nous t’avons exposé le récit et Nous Nous sommes tus à propos d’autres. »  
 
(sourate 40, « Le Pardonneur », verset 78) 
 
 
Allah (Exalté) dit aussi :  
 
 
 
warousoulan qad qasasnahoum ^alayka min qablou warousoulan lam naqsoushoum ^alayka wakallama allahou mousa takliman  
 
 
"Bien des Messagers ont reçu ainsi Notre message : un certain nombre d’entre eux t’ont été évoqués, pour d’autres Nous ne t’avons pas rapporté les récits jusqu’à ce jour. Dieu parla de vive voix à Moise. " 
 
 
 
rousoulan moubachchirina wamoundhirina li-alla yakouna lilnnasi ^ala allahi houjjatoun ba^da alrrousouli wakana allahou ^azizan hakiman  
 
"Des Messagers, tous inspirés de Dieu, ont eu pour mission d’annoncer bonne nouvelle aux Hommes et en même temps de les avertir, afin qu’ils n’aient, une fois la mission des Messagers accomplie, plus d’excuse à invoquer devant le Seigneur. Dieu est éternellement Puissant et Sage. »  
 
(sourate 4, « Les femmes », versets 164-165) 
 
 
Quant au hadîth dans lequel le Prophète Mohammad annonçait que le nombre des Prophètes était de cent vingt-quatre mille et que les Messagers, parmi eux, étaient de trois cent treize, il n’a pas été authentifié, mais appartient plutôt aux hadîth faibles ou apocryphes. On ne peut donc s’y référer (1) 
 
On doit croire en détail aux Messagers qui ont été explicitement cités dans le saint Coran.  
 
 
En voici la liste selon l’ordre coranique : 
 
Adam, Idrîs (Enoch), Nohé (Noûh), Hoûd, Sâlih, Abraham (Ibrâhîm), Loth (Loût), Ismael (Ismâ`îl), Isaac (Ishâq), Jacob (Ya’qoûb), Joseph (Yoûssouf), Job (Ayyoûb), Chou’ayb, Moise (Moûsâ), Aaron (Hâroûn), Jonas (Yoûnous), David (Dâwoûd), Salomon (Soulaymân), Elie (Ilyâs), Elisée (al-Yasa’), Zacharie (Zakariyyâ), Jean Baptiste (Yahyâ), Jésus (‘Isâ) et Mohammad (Que les Bénédictions et les salutations de Dieu soient sur eux tous). 
 
La plupart des exégètes du Coran comptent aussi parmi  eux Dhoû al-Kilf (Paix sur lui), ainsi leur nombre est de vingt-cinq. Dix-huit ont été mentionnés dans les versets 83-86 de la sourate 6 (« Les bestiaux »). Les sept autres ont été cités de façon éparse dans le texte. 
 
Un poète les a énumérés dans des vers, tout en évoquant les versets précités : 
 
Dans ces versets, nous avons la preuve qu’ils sont dix-huit ,  
Quant aux sept restants ce sont 
Idrîs, Hoûd, Chou’ayb, Sâlih, Dhoû al-Khilf et Adam  
Par l’Elu (Mohammad) leur envoi fut clôturé 
 
 
Quant aux Messagers dits « à la ferme détermination » (Oûloû al-‘azm) ils sont cinq. Ce sont par ordre d’importance : Mohammad, Ibrahîm, Mousâ, ‘Isâ et Noûh (Que les Bénédictions et le Salut de Dieu soient sur eux). 
 
Allah (Exalté) dit :  
 
 
 
faisbir kama sabara oulou al^azmi mina alrrousouli wala tasta^jil lahoum ka-annahoum yawma yarawna ma you^adouna lam yalbathou illa sa^atan min naharin balaghoun fahal youhlakou illa alqawmou alfasiqouna  
 
« Sois Patient comme l’ont été avant toi les Messagers à la ferme détermination »  
 
(sourate 46, « al-Ahqâf », verset 35) 
 
 
Ils furent ainsi surnommés parce qu’ils ont enduré avec patience les mauvais traitements de leurs peuples, ainsi que toutes sortes d’épreuves et de difficultés. Ils ont plus résisté que les autres Messagers. 
 
 
 
Peut-on acquérir la qualité de Prophète ou de Messager ? 
 
La prophétie (an-noubouwwa) et l’apostolat (ar-risâla) , ne sont pas le fruit de la transcendance spirituelle (al moujâhada) acquise par la pénitence et la piété. C’est une faveur que Dieu (Exalté) accorde à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Il s’agit donc d’un acte de générosité du Seigneur par lequel Il honore certains individus élus parmi Ses créatures humaines. La prophétie et l’apostolat sont donc l’expression de la Volonté divine, et ne concerne nullement les hommes ! 
 
Allah (Exalté) dit :  
 
 
 
 
wa-idha ja-at-houm ayatoun qalou lan nou/mina hatta nou/ta mithla ma outiya rousoulou allahi allahou a^lamou haythou yaj^alou risalatahou sayousibou alladhina ajramou sagharoun ^inda allahi wa^adhaboun chadidoun bima kanou yamkourouna  
 
« Dieu sait mieux que quiconque à qui confier Ses messagers. » 
 
(sourate 6 « Les bestiaux », verset 124) 
 
 
Allah (Glorifié) dit aussi :  
 
 
allahou yastafi mina almala-ikati rousoulan wamina alnnasi inna allaha sami^oun basiroun  
 
« Dieu élit parmi Ses anges des Messagers, ainsi que parmi les humains. Dieu est parfaitement Audiant et Voyant. »  
 
(Sourate 22 « Le pèlerinage », verset 75) 
 
 
Sur cette question, nous n’accordons aucune valeur aux dires de certains philosophes, qui prétendent que la prophétie peut s’acquérir par la persévérance dans certaine pratiques telles que la retraite spirituelle, la multiplication des actes de dévotion et la fuite de l’illicite. 
 
Il n’y a, en effet, aucun argument rationnel ou religieux appuyant cette thèse ! Les philosophes ont confonfu sur ce point la prophétie (an-noubouwwa) avec les charismes des amis de Dieu (karâmât al-awliyâ’) 
 
Le fait de susciter ou de ne pas suciter des Messagers entre dans les choses admissibles (al-moumkinât). La décision appartient à Dieu seul (Qu’il soit exalté). 
 
Cependant, Le Seigneur (Exalté) a fait savoir, à travers Sa Loi révélée, qu’Il ne tient rigueur à personne de ses exactions, sauf s’Il lui a déjà envoyé un Messager avec Ses enseignements et Ses directives, avec Ses promesses et Ses avertissements. 
 
Dieu (Exalté) a informé aussi, qu’Il a voulu et décidé d’envoyer des Messagers à Ses serviteurs par clémence envers eux, car leur sule raison ne suffit pas à les mettre sur la bonne voie et à leur assurer le bonheur. 
Telle fut la Décision divine conformément à Son Vouloir, qui doit nécessairement se réaliser, à l’instar de tout ce que Dieu (Exalté) a voulu et décité de faire parmi les choses admissibles selon Lui. 
 
 
(1) Note traducteur : Ce hadîth a été rapporté par Ahmad dans son Mousnad d’après Aboû Dharr. Certains spécialistes ont jugé sa chaîne authentique ! 
 
Source: La foi musulmane, Hassan Ayyoub. 

http://oussoul.xooit.fr/t41-La-croyance-aux-Messagers-et-aux-Prophetes-generalites-et-details.htm#p66

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article