L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar) (1/3)

Publié le 22 Juin 2009

bismilah   
 
salam   
 
L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)   
 
(source: la Foi musulmane, Hassan Ayyoub)  
    
 
 
 
Croire en l'Arrêt divin (al-qadâ') et en la Prédestination divine (al-qadar) est un des éléments du Dogme musulman, ayant pour base la foi en Allah  - éxalté soit-il -, en la connaissance juste de Son Entité et de Ses Noms, et en l'affirmation de Ses Attributs de perfection obligatoires.    
 
Ainsi, Allah  - éxalté soit-il - est par essence Omniscient, Tout-Puissant et Sa Volonté règne partout et est toujours présente. Il l'exerce comme Il veut en toute liberté.    
 
La foi en l'Arrêt et la Prédestination se fonde sur ces Attributs divins, et on peut dire que cet élément du Dogme vient compléter la foi en Allah et en Ses Attributs. Elle est l'expression du rayonnement de la Vérité divine.    
 
La Science d'Allah  - éxalté soit-il -- embrasse toute chose, et Allah  - éxalté soit-il - a écrit selon Sa Science les destinées.    
 
Allah  - éxalté soit-il - dit :    
 
    
wama takounou fi cha/nin wama tatlou minhou min qour-anin wala ta^malouna min ^amalin illa kounna ^alaykoum chouhoudan idh toufidouna fihi wama ya^zoubou ^an rabbika min mithqali dharratin fi al-ardi wala fi alssama-i wala asghara min dhalika wala akbara illa fi kitabin moubinoun   
 
« Il n'est pas un atome sur terre ou dans le ciel qui puisse échapper à Allah, point d'être plus petit ou plus grand, sans qu'il ne soit (déjà) pré-écrit dans un Livre probant. »   
 
Sourate 10, « Jonas », verset 61.    
 
C'est dans les « pages » de ce Livre qui nous est caché, et dont seul Allah connaît la vraie nature et l'emplacement, qu'est écrit la destinée de toutes choses et leur aboutissement, soit dans le malheur, soit dans la félicité.    
 
Mais hélas ! Il ne nous est pas possible de connaître tous ces secrets ? Un sage poète a dit :  

Le monde de l'inconnu est un livre    
 
Que le Maître des univers a mis à l'abri des regards    
 
Les gens ne voient de tout cela que la page du présent    
 
L'une après l'autre !    
 
 
 
Définitions des termes    
 
 
L'Arrêt (al-qada') et la Prédestination (al-qadar) ont chacun un sens particulier.    
 
  • Sens de l'Arrêt (al-qadâ')    
C'est la Science d'Allah  - éxalté soit-il - concernant ce que deviendront les créatures dans l'avenir. Donc, cet élément est en rapport avec l'Attribut : la « Science ».    
 
  • Sens de la Prédestination (al-qadar)   
 
C'est la réalisation des choses par Allah conformément à Sa Science et Sa Volonté.    
 
Certains savants ont donné la même définition aux deux termes, les considérant synonymes.    
 
Ce qui nous importe, c'est que nous déduisons que l'Arrêt et la Prédestination se rattachent aux Attributs divins : la Science (al 'ilm), la Volonté (al-irâda) et La Puissance (al-qoudra). -    
 
  • Dans quel domaine sommes-nous contraints ?    
Il y a des choses qui surviennent selon le Vouloir d'Allah  - éxalté soit-il - et selon Sa puissance. Elles s'imposent aux gens bon gré ou mal gré, consciemment ou inconsciemment.    
 
C'est ainsi que la raison et son degré d'intelligence ou d'idiotie ; que le caractère à tendance calme ou violente ; que les corps grands ou petits, beaux ou laids ; que la personnalité de l'individu extravertie ou renfermée ; que l'époque de naissance d'une personne, le lieu où elle vit, le milieu où elle grandit, l'identité de ses deux géniteurs, sa durée de vie et son agonie, sa richesse et sa pauvreté ; tout cela et ce qui est similaire, échappent à l'homme.   
 
C'est la Prédestination qui donne existence à tout cela, car ce qu'Allah  - éxalté soit-il - veut se réalise conformément à Sa Volonté par Sa Toute-Puissance. Personne n'est tenue responsable en la matière et n'est à blâmer.     
 
Tous ses aspects sont au-dessus de nos forces et ne nous sont pas accessibles.    
 
C'est dans ce contexte qu'Allah  - éxalté soit-il - dit :    
 
    
 
warabbouka yakhlouqou ma yachaou wayakhtarou ma kana lahoumou alkhiyaratou soubhana allahi wata^ala ^amma youchrikouna   
 
« Ton Seigneur crée ce qu'Il veut et choisit ce qu'Il veut. Il ne leur a jamais appartenu de choisir. Gloire et Pureté à Allah de ce qu'ils Lui associent !   
 
Sourate 28, « Le récit », verset 68    
 
 
Les Textes de la Loi révélée et leurs indications (ad-dalâla), ainsi que les preuves rationnelles, s'accordent pour signifier l'obligation de croire en cette sorte de Prédestination.    
 
Dans cette catégorie de Prédestination sont inclus les malheurs qui frappent la personne même, sa fortune ou sa progéniture, comme les maladies et les calamités. A partir du moment où l'individu a fait tout son possible pour s'en prémunir et a pris toutes les précautions nécessaires conformément aux Directives d'Allah  - éxalté soit-il -, s'il lui arrive un malheur quelconque, qu'il sache que ce qui l'a affecté provient d'une Prédestination et d'un Décret contre lesquels il ne peut rien, et qu'il ne peut absolument pas fuir.   
 
Il doit les accepter avec soumission et se remettre totalement à la Sagesse d'Allah  - éxalté soit-il -. Il doit savoir que ce qui l'a atteint ne pouvait pas le manquer et que ce qui l'a manqué ne pouvait pas l'atteindre.    
 
Le Prophète d'Allah  - éxalté soit-il - a dit :    
 
« Sache que si toute la nation s'unissait pour te faire quelque bien, elle ne pourrait te faire que le bien qu'Allah a déjà écrit pour toi ; si elle s'unissait pour te faire quelque mal, elle ne pourrait te faire que le mal que Allah a déjà écrit contre toi ! »  
 
(Rapporté par at-Tirmidhî et jugé authentique).   
 
 
Allah  - éxalté soit-il - dit :    
 
    
 
wa-in yamsaska allahou bidourrin fala kachifa lahou illa houwa wa-in yamsaska bikhayrin fahouwa ^ala koulli chay-in qadiroun   
 
« Si Allah t'afflige d'un malheur, quel autre que Lui pourra y mettre fin ? Si c'est un bien qu'Il t'envoie, nul ne saurait s'y opposer, car Il est capable de tout ! »   
 
Sourate 6, « Les bestiaux », verset 17    
 
C'est en adoptant la doctrine juste de nos prédécesseurs pieux (as-salaf as-sâlih) que naissent les qualités louables qui conviennent au croyant tels : le courage, la générosité, la confiance totale en Allah, le refus de la tyrannie et la résistance avec force à toutes les vexations humiliantes.    
 
C'est à partir de cette croyance que naissent les sentiments de confiance, de quiétude et de paix qui emplissent le coeur du croyant, quels que soient les dangers qui l'entourent, car il vit sous l'égide de ces Paroles d'Allah  - éxalté soit-il - :    
 
    
 
qoul lan yousibana illa ma kataba allahou lana houwa mawlana wa^ala allahi falyatawakkali almou/minouna

« Dis-leur : « Rien ne peut nous atteindre que Allah n'ait déjà décrété. C'est Lui notre Seigneur-Protecteur, et c'est à Allah que doivent s'en remettre les croyants ! »   
 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article