L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar) (3/3)

Publié le 22 Juin 2009


Conclusion   
 
En guise de conclusion, nous pouvons dire que le Livre d'Allah  - éxalté soit-il - affirme que notre Seigneur  - éxalté soit-il - a la Science absolue, la Puissance et la Volonté. Il n'est rien qui ne soit inscrit dans Son Savoir, déterminé par Sa Volonté, exécuté et réalisé par Son Pouvoir.   
 
Il s'est aussi avéré que l'homme détient une science, une volonté et un pouvoir. Mais c'est Allah qui l'en a doté.   
 
La question du Décret et de la Prédestination est étroitement liée à la foi en la Science d'Allah, en Sa Volonté et en Son Pouvoir.   
 
L'homme a le libre choix et dispose du libre arbitre. Il est responsable de ses actes. Il les assume pleinement, car ils sont l'expression de la science, de la volonté et du pouvoir dont Allah l'a équipé et honoré. Les obligations prescrites par Allah à Ses serviteurs, et la rétribution qu'Il a assignée à leurs oeuvres sont aussi fondées sur ce principe.   
 
Quant à la sphère de connaissance qui échappe à l'homme, et dont il n'a pas pu déchiffrer le mystère jusqu'à ce jour, elle concerne la relation qui existe entre le Savoir d'Allah, Sa Volonté et Son Pouvoir, d'une part, et entre le savoir de l'homme, sa volonté et son pouvoir, d'autre part.   
 
En vérité, la question du Décret et de la Prédestination n'est pas la seule sur laquelle l'homme s'interroge à propos d'Allah  - éxalté soit-il -. Ainsi, les Attributs d'Allah  - éxalté soit-il - et leur essence échappent à l'intelligence humaine. Nous n'en connaissons que les Noms dérivant de certains de leurs effets. Quant à leur vraie nature, il est impossible de la concevoir. Elle est hors de notre portée comme l'est l'Etre d'Allah  - éxalté soit-il -.   
 
Dès lors, si nous croyons fermement en ces Vérités qui nous sont parvenues de la Toute-Puissance divine et en fonction de cette certitude, pourquoi l'homme cherche-t-il vainement à sonder les profondeurs de la question épineuse du Décret et de la Prédestination ?   
 
Cette question n'est pas à la portée de l'homme et ne fait pas partie de ses attributions. Elle est l'affaire d'Allah  - éxalté soit-il - et procède de Ses Attributs de perfection.   
 
Allah  - éxalté soit-il - a créé l'homme, Il lui a ordonné d'exécuter Ses Ordres et de s'éloigner de ce qu'Il a interdit. Il s'est adressé à sa raison, a honoré son humanité et l'a traité selon les capacités de compréhension et d'action qu'Il a enfuies en lui.   
 
Notre vie, dans son ensemble, repose sur le rapport de cause à effet. C'est une Loi divine universelle qui régit aussi bien les mondes supérieurs que les mondes inférieurs, y compris le monde de l'homme.   
 
Allah  - éxalté soit-il - est de toute chose Savant. Il est Puissant, Il n'a cessé d'avoir l'Attribut de la Volonté absolue. Mais, en plus, Il est Sage, Juste et Miséricordieux. Il est Le Parfait par excellence, Il ne commet aucune injustice, même pas le poids d'un atome. Il ne charge aucun au-dessus de ses capacités. Il ne tient pas rigueur, dans le livre des oeuvres de chacun, des actes de celui qui dort, du fou, de l'enfant ou de celui qui agit sous la contrainte.   
 
Il incombe à l'homme responsable de mettre en oeuvre ce qu'on lui demande de faire, de ne pas agir en sot et de cesser de justifier ses échecs au nom de la Prédestination. La Prédestination ne peut être un frein pour l'homme qui agit, bien au contraire, elle doit insuffler la force en lui, car l'homme agit librement et réellement.   
 
Pourquoi cette question du Décret et de la Prédestination a-t-elle été le sujet de préoccupation majeure de la nation islamique durant sa phase de faiblesse, de stagnation et de déclin ?   
 
Cette préoccupation n'était-elle pas, en vérité, l'excuse derrière laquelle s'abritaient tous ceux qui délaissaient leurs devoirs, ceux qui ont toujours été un opprobre pour leur communauté, une infamie pour leur religion et un lourd fardeau pour ceux qui voulaient emboîter le pas à leurs prédécesseurs, et se lancer au Nom de Allah dans la reconstruction d'une civilisation humaine pure et croyante, conformément à l'ordre du Seigneur  - éxalté soit-il - ?   
 
Allah  - éxalté soit-il - dit :   
  
 
 
waqouli i^malou fasayara allahou ^amalakoum warasoulouhou waalmou/minouna wasatouraddouna ila ^alimi alghaybi waalchchahadati fayounabbi-oukoum bima kountoum ta^malouna   
 
« Dis : Agissez ! Allah verra donc vos actions, ainsi que Son Messager et les croyants. Vous serez ensuite ramenés vers Celui qui connaît le monde de l'invisible et le monde manifeste. Il vous informera alors de ce que vous faisiez. »   
 
Sourate 9, « Le repentir », verset 105   

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article