Flirt, sortir ensemble, petit copain, relation avant mariage

Publié le 24 Juin 2009

bismilah  
 
salam  
 
Flirt, sortir ensemble, petit copain, relation avant mariage        
 
   
 
   
   
208 - Ô les croyants ! Entrez dans la paix [dans l'Islam en y appliquant toutes ses prescriptions sans aucune restriction] , et ne suivez pas les pas de Satan [les voies qu'ils tracent pour vous diviser], car il est pour vous un ennemi déclaré [depuis qu'il a refusé de s'incliner devant Adam une fois harmonieusement créé, et a été, par la suite, chassé du Paradis].    
 
En revanche Dieu nous en met en garde contre l'application incomplète ou total de la chari3a :    
 
 
209 - Puis, si vous [zalaltum] tomber dans l'égarement [en ne vous engageant pas totalement dans la sharî'a de l'Islam avec tout ce qu'elle comporte en licite et en illicites, en convenables et en blâmables], après que les preuves décisives vous ont été parvenues [dans votre Livre, attestant que c'est la vraie religion, celle de la droiture et de la rectitude], sachez alors que Dieu est Puissant [et rien ne s'oppose à Sa vengeance à l'égard de ceux qui ne suivent pas les enseignements de Son Envoyé] et Sage [dans sa manière d'agir, comme abroger une règle et la remplacer par une autre : après l'interdiction de consommer la viande de chameau précédemment prescrite aux Fils d'Israël, Dieu aujourd'hui lève cette prohibition].    
 
·Zalaltum, traduit dans ce verset par "tomber", veut dire : Trébucher ou glisser. A l'origine, cela concernait l'acte physique, c'est-à-dire la déviation des pas. Ensuite, le terme a revêtu un sens moral.    
 
Ces versets revêtent un caractère universel. Il s'adresse à tous les croyants à travers les âges jusqu'à la fin des temps. Il faut donc comprendre : Croyants ! Adhérez à la paix de l'Islam et observer cette religion avec tout ce qu'elle comporte en matière de normes juridiques, religieuses et sociales. N'appliquez pas une partie tout en renonçant à l'autre. L'Islam, qui vise à instaurer la paix dans le monde , est un tout indivisible.    
 
Donc, pas de contact physique, téléphonique, humain, avec une personne dont l'intention est le mariage. Si l'intention est le mariage, il doit couper immédiatement les ponts avec la personne, et allez voir immédiatement le tuteur de la femme concernée, car Allah dit dans le Coran, et la mise en garde est claire:    
 
[..] La piété ne consiste pas  à rentrer dans vos maisons par  derrière [comme vous le faisiez au temps de la Jâhiliyya]. Mais la [vraie] bonté pieuse consiste [plutôt] à craindre Dieu. . Entrez donc dans les maisons [normalement] par leurs portes habituelles et craignez Dieu afin de réussir.    
 
Le Tafsir fait par Sheykh Abdel Hamid El Keshk (entre autre) de ce verset, signifie, que l'homme lorsqu'il veut rentrer dans la maison pour obtenir une fille, il ne doit pas rentrer par derrière.    
 
 
"par derrière" cela veut dire= la faire tomber amoureuse à l'insu de ses parents, la fréquenter, tromper la confiance des parents, lui faire faire des choses contraires à l'Islam (comme le voir, l'aimer, le fréquenter, l'appeller, ect)    
 
Dieu précise que cette pratique c'est du temps de la jahiliya, c'est à dire une pratique de mécréant.. La VERITABLE piété consiste plutôt à craindre Dieu. Et Dieu dit qu'il faut rentrer normalement dans la maison, c'est à dire par la porte.    
 
 
"La porte" désigne celui qui décide qui rentre chez lui ou non, c'est à dire, le père, le responsable de famille, donc le responsable de la fille.   
 
Ne pas passer par le père, c'est voler Allah, Son Prophète, l'Islam, les parents, c'est voler l'honneur du père et c'est déchirer la famille. C'est la fille qui subit les conséquences de cela par la suite dans la famille. D'ailleurs, généralement cette relation reste cachée, secrète.... Une telle attitude n'entraîne aucune bénédiction de la part de Dieu.    
 
 
Le frère ou la soeur doit donc s'en tenir à un choix parmi deux solutions possible: 
 
 
1. Soit la personne décide de continuer à suivre le diable...    
 
...qui lui fait miroiter le mariage avec la personne, tout en restant dans l'illégalité (haram), en repoussant toujours à plus loin, en lui disant des phrases comme "pas maintenant, plus tard, je ne suis pas prêtes, ect" Le diable leur fait oublier qu'ils ne sont rien (pour Allah) en réalité l'un pour l'autre, mais ils se comportent comme un couple. Le monsieur est jaloux si la fille parle à des hommes, et la femme "se préserve" pour lui en ne parlant plus à aucun frère.    
 
Le frère se permet de donner des ordres à la fille, et psychologiquement la fille se conforte dans l'obéissance.Tout cela est de  nature à leur faire croire qu'il s'agit là d'une situation tout à fait logique et normal, puisqu'ils vont se "marier".... Les petits mots doux, les comportements déplacés, et même dans certains cas des rencontres, et a3oudhou billaih, parfois même des baisers, si ce n'est pas pire que cela encore.    
 
Et tant qu'ils resteront dans cette situation, leurs livres des péchés se remplit sans jamais s'arrêter nuit et jour. Ils resteront ainsi sous la malédiction d'Allah, des anges, et de tout ceux qui n'accèptent pas la désobéissance à Allah. Ces gens contribuent à la banalisation de ce genre de pratiques, que le Prophète est venu dénoncer, combattre et faire cesser.   
 
 
2. Soit alors la personne choisit vraiment Allah...    
 
Et là, elle se rend compte de la supercherie du diable, et que le diable a manipulé son coeur en réalité. Alors elle choisit d'éradiquer le mal en mettant le frère devant ses responsabilités, à savoir d'aller voir sur le champ ses parents, sans remettre à plus loin. Auquel cas, s'il ne le veut pas ou s'il essaye de la "raisonner" (voir la 1ère solution qui est celle du diable), en passant par les sentiments, alors elle doit couper définitivement tout contact avec lui.    
 
En lui disant clairement "mon choix c'est Allah, je t'invite toi aussi à choisir Allah". C'est maintenant qu'il faut faire son choix, très clairement. Choisis celui qui réveille ton coeur en te disant "Allah et Son Prophète" et non pas celui qui te fait miroiter un bonheur lointain, improbable... Combien de soeurs se sont réveillés en pleurant après s'être rendu compte que le diable s'est joué d'eux. Combien.

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Dourouss - Leçon

Commenter cet article