Interdiction pour la musulmane de se marier au non-musulman (qu'il soit juif, chrétien, athée ou autres) partie 1

Publié le 24 Juin 2009

bismilah   
 
salam   
 
 
Interdiction pour la musulmane de se marier au non-musulman(qu'il soit juif, chrétien, athée, ou autres)   
    
 
 
 
 
Cette argumentation développe les points essentiellement rencontré, à savoir:     
    
1. Une soeur a rencontrée un non-musulman (chrétien) dont elle est amoureuse, elle voudrait tant se marier avec lui elle ne se voit pas avec un autre 
2.Elle se dit que si Dieu a fait qu'il se rencontre c'est pas par hasard ! 
3.Elle ne comprend pas pourquoi un homme à le droit de se marier avec une chrétienne et pas le contraire 
4.A votre avis que faut-il faire ? 
5.Elle aurait aimée qu'il soit musulman bien sur ! 
6.Seulement elle aime la personne qu'il est ! 
7.Il l'a respecte, il a toujours été la pour elle. 
8. Elle a confiance en lui. 
9. Elle sait que c'est quelqu'un de bien 
10. Elle se dit que c'est une créature d'Allah est donc elle a le droit de l'aimer. 
11. Puis elle ne veut surtout pas ce marier avec un arabe. elle a une très mauvaise image d'eux. 
12. Pas par racisme mais elle n'aime pas la manière dont ils vivent, il n'y a que des problemes chez eux.   
 
 
 
1.Une soeur a rencontrée un non-musulman (chrétien) dont elle est amoureuse, elle voudrait tant se marier avec lui elle ne se voit pas avec un autre !!!  
 
La soeur est musulmane et le monsieur n'est pas musulman. En Islam, ce qui fait que l'on peut dire « j'appartiens à l'Islam, c'est le suivi et l'obéissance de la parole d'Allah. Et les paroles de Dieu sont valable jusqu'au jour du jugement:       
  
 
fala warabbika la you/minouna hatta youhakkimouka fima chajara baynahoum thoumma la yajidou fi anfousihim harajan mimma qadayta wayousallimou tasliman   
 
 
" Non ! Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement (à ta sentence) "   
 
(Sourate An Nissa, 4,Les Femmes v.65).        
 
  
 
 
ya ayyouha alladhina amanou ati^ou allaha wa-ati^ou alrrasoula waouli al-amri minkoum fa-in tanaza^toum fi chay-in farouddouhou ila allahi waalrrasouli in kountoum tou/minouna biallahi waalyawmi al-akhiri dhalika khayroun wa-ahsanou ta/wilan   
 
" O les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation ( aboutissement). "   
 
(Sourate An Nissa, 4,Les Femmes v.59)      
    
 
wayaqoulouna amanna biallahi wabialrrasouli wa-ata^na thoumma yatawalla fariqoun minhoum min ba^di dhalika wama oula-ika bialmou/minina   
 
" Et ils (les hypocrites) disent : «Nous croyons en Allah et au messager et nous obéissons». Puis après cela, une partie d'entre eux fait volte-face. Ce ne sont point ceux-là les croyants.   
 
  
wa-idha dou^ou ila allahi warasoulihi liyahkouma baynahoum idha fariqoun minhoum mou^ridouna   
 
Et quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-uns d'entre eux s'éloignent.   
 
  
 
wa-in yakoun lahoumou alhaqqou ya/tou ilayhi moudh^inina   
 
Mais s'ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis.   
 
  
 
afi qouloubihim maradoun ami irtabou am yakhafouna an yahifa allahou ^alayhim warasoulouhou bal oula-ika houmou aldhdhalimouna   
 
Y a-t-il une maladie dans leurs coeurs ? ou doutent-ils ? ou craignent-ils qu'Allah les opprime, ainsi que Son messager ? Non ! mais ce sont eux les injustes.   
 
  
 
 
innama kana qawla almou/minina idha dou^ou ila allahi warasoulihi liyahkouma baynahoum an yaqoulou sami^na wa-ata^na waoula-ika houmou almouflihouna   
 
La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : «Nous avons entendu et nous avons obéi». Et voilà ceux qui réussissent. "   
 
(Sourate An Nour, 24,  Versets 47 à 51)      
   
 
ma afa-a allahou ^ala rasoulihi min ahli alqoura falillahi walilrrasouli walidhi alqourba waalyatama waalmasakini waibni alssabili kay la yakouna doulatan bayna al-aghniya-i minkoum wama atakoumou alrrasoulou fakhoudhouhou wama nahakoum ^anhou faintahou waittaqou allaha inna allaha chadidou al^iqabi   
 
«Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, absentez-vous en   
 
(Sourat 59 Al Hasr - verset 7).    
      
 
Le prophète salla Lahou 3alayhi wa salam , paix et salut sur lui, dit: «Maintenez ma sunna et celle de mes compagnons.» (Ahmed.)        
 
 
 
2.Elle se dit que si Dieu a fait qu'il se rencontre c'est pas par hasard !  
 
 
Non ma soeur, ce n'est pas par hasard, ce n'est que pour l'éprouver et qu'elle réussisse son épreuve. Afin, que ressortent le vrai du faux. Personne ne vit sans épreuve:   
 
  
thoumma radadnahou asfala safilina   
 
  
 
illa alladhina amanou wa^amilou alssalihati falahoum ajroun ghayrou mamnounin   
 
  
fama youkadhdhibouka ba^dou bialddini   
 
 
«Celui qui donne et craint (Allah) et déclare véridique la plus belle récompense Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur   
 
(Sourat 95 At Tin versets 5-7).        
 
Le prophète, paix et salut sur lui, dit: «Faites des actes, car toute subsistance est recueillie selon l'acte qui lui est prescrit (Bukhari et Muslim.)        
 
Si elle te dit cela ma soeur, alors tu dois la raisonner par la plus douce et la plus agréable des manières, en l'appellant à la parole d'Allah et de Son Prophète:   
 
  
 
bialbayyinati waalzzoubouri wa-anzalna ilayka aldhdhikra litoubayyina lilnnasi ma nouzzila ilayhim wala^allahoum yatafakkarouna   
 
«Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent  
 
(Sourat 16 An Nahl verset 44).        
 
Le prophète dit: «On m' a donné le Coran avec 'un similaire.':la sunna. (Abu daoud.)        
 
 
 
3.Elle ne comprend pas pourquoi un homme à le droit de se marier avec une chrétienne et pas le contraire!        
 
Le fait que l'on ne comprenne pas « pourquoi », c'est par manque d'information uniquement, il convient donc à toi ma chère soeur, de lui faire suivre les informations que je vais te donner inchaAllah. En revanche, sa méconnaissance sur le sujet (et non pas son incompréhension) ne lui lèves aucunement l'interdiction pour elle de s'approcher d'un non-musulman.        
 
221. Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent!         
 
 
 
 
Question:        
 
Le mariage d’une musulmane avec un non musulman dont on espère la conversion à l’Islam         
 
Qu’en est-il du mariage de la musulmane avec un non musulman dans l’espoir d’obtenir la conversion de ce dernier dans un milieu où beaucoup de musulmanes prétendent que le plus souvent elles ne trouvent pas de partenaires de leur convenance parmi les musulmans et qu’elles sont sérieusement exposées à la déviation morale ou à une vie très gênante ?         
 
 
Réponse:        
 
Louange à Allah. Le mariage entre une musulmane et un non musulman est interdit par la Charia exprimée dans le Coran, la Sunna et le consensus. . Si on le conclut, il reste nul et n’entraîne donc pas les effets légaux du mariage en vertu des propos du Très Haut : «  Ne donnez pas vos femmes en mariage aux associateurs tant qu'ils n'auront pas cru » Dieu dit au sujet des croyantes qui s'étaient éxhilées à Médine:   
 
  
 
ya ayyouha alladhina amanou idha ja-akoumou almou/minatou mouhajiratin faimtahinouhounna allahou a^lamou bi-imanihinna fa-in ^alimtoumouhounna mou/minatin fala tarji^ouhounna ila alkouffari la hounna hilloun lahoum wala houm yahillouna lahounna waatouhoum ma anfaqou wala jounaha ^alaykoum an tankihouhounna idha ataytoumouhounna oujourahounna wala toumsikou bi^isami alkawafiri wais-alou ma anfaqtoum walyas-alou ma anfaqou dhalikoum houkmou allahi yahkoumou baynakoum waallahou ^alimoun hakimoun   
 
" Si vous savez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas alors aux mécréants. Elles ne leur sont pas permises (comme épouses) "  
 
(Sourat 60 Al Mumtahanah - verset 10)        
 
Aucun texte n'est venu libérer les gens du Livre de cette sentence. Cette interdiction jouit du consensus de tous les musulmans. Il n'a jamais été permis à la musulmane d'épouser un juif ou un chrétien car l'homme est le maitre de la maison. C'est lui qui veille aux intérêts de la femme et qui en est responsable. L'Islam a assuré pour l'épouse juive ou chrétienne, à l'ombre de son mari musulman, sa liberté de conscience et a protégé par sa législation et ses directives ses droits et sa responsabilité. Par contre, une autre religion, telle la religion chrétienne ou juive, n'assure aucune liberté de conscience à la femme de croyance différence et le lui préserve pas ses droits.        
 
 
Alors qu'il est bien évidemment impossible pour une musulmane de parvenir à protéger sa religion et à suivre ses préceptes, alors que son mari (chrétien, juif ou hâter) tiens les rênes du foyer, celui-ci, reniant totalement la religion de l'Islam. Puisque ni le chrisiannisme ni le judaisme ne considère l'Islam comme une religion de Dieu.        
 
 
L'Islam reste donc logique avec lui-même quand il interdit au musulman d'épouser une idôlatre associatrice, car l'Islam renie absolument l'associationnisme et l'idôlatrie. Quelle paix, quelle tendresse et quelle miséricorde peut bien se réaliser dans un couple pareil ? L'union entre eux ressemble à ce qu'à dit jadis un poète arabe: «O toi qui donne la main de Thouraya à Souhayl ! Que Dieu te garde en vie ! Comment peuvent-ils se rencontrer ? Elle est syrienne et lui est Yémenite »         
 
Comment l'Islam peut-il livrer à l'aventure l'avenir de ses filles et les jeter entre les mains de gens qui n'ont aucun respect aucun scrupule pour leur religion ?        
 
Les savants de l'Islam nous ont sévèrement mis en garde contre l’établissement d’unions matrimoniales avec des musulmans dont la pratique religieuse est douteuse, que dire alors du non-musulman. Allah a frappé du sceau de l'interdiction toutes unions avec eux.. A ce propos l’imam Malik dit :« L’on n’épouse pas des femmes issues des innovateurs (parmi les musulmans) et on ne leur donne pas de femmes à épouser [...] ». Al-Mondawwana, 1/84.  
 
L’imam Ahmad dit presque la même chose.         
 
Les Quatre imams ont décidé que l’égalité de rang social entre l’homme et la femme fait partie des choses dont il faut tenir compte avant de conclure un mariage. Un homme pervers n’est pas l’égal d’une femme droite et pieuse. Car Allah a dit :   
  
 
afaman kana mou/minan kaman kana fasiqan la yastawouna   
 
« Celui qui est croyant est-il comparable au pervers? (Non), ils ne sont point égaux »   
 
(Sourat 32 As Sajda - verset 18).        
 
    
    
4. A votre avis que faut-il faire ?  
 
Ce qu'il faut faire ma soeur, et bien, puisqu'elle semble porter attention à cette personne, alors dis lui qu'elle doit avoir pour arbitre la parole d'Allah et de Son Prophète.     
 
«Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement).» (4:59).     
 
Le prophète, paix et salut sur lui, dit: «Maintenez ma sunna et celle de mes compagnons (Ahmed.)  


http://oussoul.xooit.fr/t240-Interdiction-pour-la-musulmane-de-se-marier-au-non-musulman-qu-il-soit-juif-chretien-athee-ou-autres.htm#p291

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Dourouss - Leçon

Commenter cet article