Rappel n°9: ce qui se passe après la mort (note prise lors d'un rappel audio sur inspeak)

Publié le 1 Juillet 2009

 
 
 
 
 
 
De la mort au jour du jugement           
   
 
 (note prise lors d'un rappel audio sur inspeak)
 
 
 
Après la mort il y a plusieurs étapes, l’ange de la mort vient chercher la personne, puis Mounkar et Nakir viennent compléter son travail. Ensuite il y a ce qui se passe dans la tombe, puis avant le jour du jugement  les corps sortent des tombes et tout le monde se rassemble, et enfin il y a le jugement suivi de la traversée du pont Sirat. C’est à ce moment que l'on sait qui va réussir, entrer au paradis et qui va échouer, entrer en enfer,  mais avant d’en arriver à cette phase ultime, nous faisons encore parti de ce monde et c’est donc maintenant que tout se joue, car après il sera trop tard, c’est maintenant qu'il faut se remettre en cause.         
          
          
« Juger votre âme, évaluer votre personne avant qu’elle ne se fasse juger, avant qu’elle ne se fasse évaluer » car tôt ou tard il faudra y passer.         
          
          
 
Tout le monde connaît l’école, a passé son cap, bep, bac, deug etc, et on sait bien que pour passer un diplôme, il faut le préparer en plusieurs années. Pour l’exemple du bac, du bep ou cap, il y a  2 ans pour préparer 15 matières environ, français, anglais, mathématique, technologie, comptabilité, économie, sport, etc, donc avec des épreuves bien précises. C’est un examen bien déterminé dans l’heure et dans le temps.         
On a quelque mois pour apprendre par cœur 15 matières, écrire des centaines de pages, des cahiers remplis pour qu’à la fin de l’année les épreuves soit passé une par une sur des sujets précis mais que l’on ne connaît pas à l'avance. Pour l’anglais par exemple, il y a 15 ou 20 textes sur lesquels on peut être interrogé mais on tombera que sur un seul et dans toutes les matières c’est le même principe.         
 
L’examen que l’on passe avec Allah ta^ala, ne repose pas sur 15 matières mais sur 3 questions 1) qui est ton Dieu? 2) quelle est ta religion? et 3)qui est cet homme qui vous a été envoyé ? c’est à  dire Mouhammed rasoulou Lah salla lahou ^alayhi wa sallem, et on a pas  2ans ou 10 mois pour les préparer mais toute une vie, 60, 70, 80 ans...         
Avec sa grande générosité Allah donne beaucoup plus de temps que le professeur pour se préparer à l’examen, qui lui met la pression, nous empêche même de dormir tellement le temps manque pour pouvoir réviser et réussir. La seule différence, c’est soit on réussit, soit on ne réussit pas, il n’y a pas de second tour, de rattrapage.         
Celui qui réussit cette épreuve, réussit le reste bi idniLah asami^ al ^alim et on ne rentre pas au Paradis avec ses bonnes actions mais avec rahmat Allah, la miséricorde de Dieu. Un jour il y a un saint qui a œuvré toute sa vie et auquel Allah dit « tu vas entrer au paradis avec ma miséricorde », le saint lui dit « vais-je entrer avec ta miséricorde avec tout ce que j’ai fait? ».          
 
          
 
Lorsque l’ange de la mort vient chercher la personne, il ne vient qu’une seule fois, il ne donne pas de délais, il vient tout de suite, retire l’âme et laisse le cadavre tomber par terre. Rasoul Lah salla Lahou ^alayhi wa sallem  dit que l’agonie de la mort provoque plus de douleur et plus de mal que 1000 coups de sabre sur le visage.         
Rien que lorsqu'on se blesse avec un couteau de cuisine, une aiguille, ou un rasoir ça fait tellement mal,  imaginez alors 1000 coups de sabre sur le visage, la douleur que ça peut avoir.          
Lorsque l’ange de la mort vient chercher la personne il est tellement grand, tellement immense que si on déversait sur la racine de ses cheveux tous les océans et toutes les mers il n’y a pas une seule goutte d’eau  qui arriverait à ses pieds, imaginez vous soubhan Allah la taille de l’ange de la mort lorsqu’il vient chercher la personne.         
 
Les compagnons ont un jour demandé a Rasoul Lah salla lahou ^alayhi wa sallem comment est ce que l’ange de la mort pouvait prendre l’âme des gens à plusieurs endroit différent et en même temps. Rasoul Lah leur a donné l’image suivante, il leur expliqua que l’ange de la mort quand lui est écrit d’aller chercher telle et telle personne inscrite sur sa liste, c’est comme s’il prenait des bonbons, des gâteaux sur un plateau, il peut en prendre plusieurs à la fois.         
 
Et chacun d’entre nous a sa durée de vie inscrite sur un arbre, sur une feuille chacun d’entre nous, son nom, prénom, identité y est écrite. Lorsque cette feuille se détache de l’arbre et qu’elle touche le sol c’est que c’est ton tour, tu es alors sur la liste de l’ange de la mort et tu fais parti de ceux qu’il va venir chercher.         
          
          
L’ange de la mort vient chercher seulement ceux qui sont sur sa liste et on ne peut accuser Allah de nous avoir prit à l’improviste, de ne pas nous avoir donné d’avertissement, d’avoir envoyé l’ange de la mort  sans prévenir, non,  Allah donne des avertissements.  Le dos qui se courbe c’est un premier avertissement, les dents qui tombent, avoir du mal à marcher, les cheveux qui blanchissent, le corps qui a de moins en moins de facilité pour courir, de moins en moins de force, tout ça se sont des avertissements, des signes qui nous disent de nous préparer à mourir, les gens qui meurent autour de nous, sont aussi des avertissements qui préviennent.         
          
Allah nous a averti et répété plusieurs fois « vous avez été préoccupé, le cerveau complètement annihilé par l’autre monde et complètement plongé dans ce monde là, à force de vouloir accumuler les richesses de ce monde, vous en êtes arrivé à visiter vos tombes, vous en êtes arrivé à quitter ce monde là » Demain, je vais changer, demain je vais changer …. Jusqu’au jour où il n'y a plus de demain ou que le lendemain, c’est la tombe. Si on fait l’effort de changer c’est pendant sa jeunesse, après c’est plus dur car les bonnes habitudes se prennent jeune, c’est là qu’on suit les bons rails après c’est trop tard ou alors très difficile.         
          
 
Le musulman qui est un peu insouciant, passe sa vie à courir après l’argent malgré l’avertissement de Allah. Il a acheté une belle voiture et  à l'intention de rentrer au pays, il a prévu les billets pour rentrer, sa femme à l'avant, les enfants derrières, les bagages dans le coffre et la galerie en haut.           
Lorsque arrive le moment du départ il prend les billets, toute l’année il s’est préparé, acheté des cadeaux ect … et lorsqu’arrive la date il prend la route de Paris et descend vers Marseille.  Sur la route il voit un homme au milieu qui l’arrête, il s’arrête alors sur le bord et lui demande qui est-il, l’homme lui dit de ne pas se faire de soucis "moi je suis une personne après laquelle tu courts toujours et vraiment si tu me prends avec toi c'est dans ton intérêt" le musulman surpris lui demande de se présenter, l’homme lui dit " je suis monsieur dollar", le musulman content place sa femme derrière à côté des enfants et place monsieur dollar devant et  commence à discuter avec lui, de la bourse, comment acheter telle chose à tel prix...... tout le long du trajet.         
 
Puis, il tombe sur un autre homme au milieu de la route qui lui demande de s'arrêter, le musulman s'arrête et demande l'identité de l'homme, il dit " Moi je suis monsieur euro" beaucoup plus puissant que le dollar. Monsieur euro s’assoit donc devant, les enfants passent dans le coffre avec les bagages, la femme assise à coté de monsieur dollar et le musulman commence à discuter avec monsieur euro beaucoup mieux portant que monsieur dollars.         
Il lui dit "écoute dans ce monde là tu peux acheter des choses, tu peux acheter des villas, tu peux acheter ceci tu peux acheter cela, prends-moi avec toi dans ta vie tu vas réussir, on va être bien masha Allah je vais te donner que des bonnes choses" ce qui convint le musulman.         
 
Ils arrivent presque à Marseille pour prendre le bateau et juste avant ils tombent sur un autre homme qui l'arrête. Le musulman lui dit "le dollar je l’ai pris, l’euro je l’ai pris et au-dessus de l’euro y a plus personne, le  dinar lui est faible, on rentre au bled pour ramener des euros et des dollars pas pour ramener des dinars, qui es tu donc?" L'homme lui dit "moi je ne suis ni le dinar, ni l’euro et ni le dollar, moi je te propose une richesse encore plus grande qui est meilleure et qui est éternelle".         
Les yeux du musulman se sont grands ouverts « il me propose une richesse plus grande que l’euro? c'est pas possible...  » L'homme lui dit "mais ce n’est pas une richesse que tu vas prendre dans ce monde là"          
 
 Le musulman se sentant trompé dit " moi j’habite dans ce monde là donne-moi quelque chose qui fait parti de ce monde là et ne  me parle pas de chose qui font parti de l’imaginaire, moi il me faut du concret" L'homme dit "moi je suis monsieur Islam, je te propose incha Allah la baraka et la rahma dans ce monde là que tu ais une vie épanouie sans excès, juste ce qui est nécessaire dans le halal et dans l’autre monde des richesses qui sont inépuisables par la grâce de Allah", le musulman répondit "écoute moi je vis dans le concret, cet voiture là je l’ai pas acheté avec des choses de l’au-delà, les bagages je les ai pas acheté avec des hasanat, je les ai acheté en euro et en dolar, eux (en parlant de monsieur euro et dollar) je les ai pris avec moi car ils sont concrets, ils me rapportent quelque chose et toi pour l’instant à part ton odeur parfumée et ta belle apparence j’ai rien vu de toi de concret, qu’est ce que tu as à me donner?" Monsieur Islam lui dit "moi j’ai à te donner le souvenir de Allah, sache que quand tu vas quitter ce monde là tu ne vas rien prendre avec toi, absolument rien prendre du tout,  le musulman  lui répondit "et bien puisque je vais rien prendre avec moi, moi non plus je ne te prends pas avec moi  et d’ailleurs y a plus de place dans la voiture".         
 
Puis chacun reprit son chemin, le musulman avance un peu et un camion arrive à fond et  écrasa la voiture. Il est mort sur le coup, la femme et les enfants ont survécu, la femme au bout de quelque temps s'est remarié et les biens de l’homme départagé entre la famille. Il fut enterré, monsieur dollar et monsieur euro sont parti chacun de leur coté et ont pris leur place sur l’autoroute à la recherche de nouvelle proie, et tous les ans c'est la même chose, "viens prends-moi,  je suis dans ton intérêt, pour ton bien, viens.."         
          
Cet exemple est une image pour illustrer la vie, l'autoroute symbolise la vie et la voiture symbolise l’itinéraire, les chemins que l’on prend dans la vie quant à ceux qui montent dans la voiture, sont les fréquentations,  nos centres d’intérêts sont ceux qui montent dans la voiture. Paris c'est dounia, et al akhira c'est le bout du trajet c'est pour ça qu'il faut faire attention aux fréquentations, aux endroits où l'on se rend.         
          
 
 
 
 
Un récit connu, et  raconté par le Prophète ^alayhi salat wa salem lui-même. Un jour  un roi  marchait avec son armée dans sa ville puis trouva sur son chemin un homme sale avec une cagoule sur la tête, il avait l’air d’un mendiant, il se dirige vers le roi et lui dit "j’ai quelque chose à te dire, le roi l'a alors chassé " je n’ai pas de temps à perdre avec un pauvre"  l'homme lui dit  "si c’est important"  le roi était à cheval il se baissa un peu et l’homme lui dit dans son oreille "je suis venu pour te chercher avec moi", le roi mécontent lui dit de partir, l’homme insistait et lui dit "je crois que tu n’as pas compris, je viens te prendre, je t’emmène avec moi". Devant l’insistance du mendiant et devant sa manière de parler avec autant de certitude, le visage du roi c’est mit à pâlir et a compris que le message du mendiant était sérieux, le mendiant rajouta " je suis l’ange de la mort et tu parts avec moi tout de suite", le roi a compris que sa puissance ne lui était plus d’aucune utilité et que c’était le moment de partir, que toute son armé autour de lui, sa force ne lui servait à rien du tout.         
Il a trouvé un mendiant en fasse de lui, plus fort que son armée devant lequel personne ne peut se rebeller ni personne ne peut s’opposer, l'ange le tira par son col et le roi tomba par terre mais avant cela le roi lui demanda "est ce que tu m’autorises à aller voir ma famille" l'ange lui dit non, le roi demanda "juste voir mes épouses", l'ange dit encore non, " alors voir mes enfants" l'ange lui dit non encore, le roi insista "laisses moi au moins faire 2 rak3at", l'ange lui dit non tu parts tout de suite et l’a tiré par le col, le cadavre tomba au sol et le mendiant s’en est allé.         
          
Combien parmi nous, parmi les gens qu’on connaît, sont parti comme ça, jeune, moins jeune, âgée, sans être malade ni rien...          
 
Après que l’ange de la mort passe c’est au tour de Mounkar et Nakir de venir.          
          
Avant que la personne meurt et quitte ce monde là, le Prophète Mouhammed salla Lahou ^alayhi  wa sallem nous a apprit à travailler sur quelque chose de bien précis « celui qui aura pour dernière parole la ilaha ila Lah entrera au paradis » mais si toute notre vie on s'est soucié uniquement d’une seul chose à savoir comment économiser tel chose comment acheter un four micro onde, comment acheter tel frigo, le dernier ordinateur, dernier jeu vidéo, dernier vêtement, dernière paire de air max etc … jusqu’à ce que tous deviennent des préoccupations sauf la véritable préoccupation qui est comment se présenter devant Dieu, la seule chose dont on ne sait pas préoccupé ce jour là.         
 
Quand l’ange de la mort arrive, il sortira de notre cœur comme parole uniquement ce que nous avons le plus aimé au monde c’est pour ça qu’il faut travailler sur la ilaha illa Lah,  sur dhikr Allah de tel sorte que l’ange de la mort vient on soit près à dire la ilaha illa lah, et l'âme masha Allah rejoint les gens du paradis.         
Lorsque l’ange de la mort retire l'âme, si elle est agréée par Allah, il lui est dit « revient ô âme agrée par Dieu rentre dans ma miséricorde  et rentre parmi les gens du paradis ».         
Et si c’est une âme qui est maudite par Allah, les portes du ciel  se ferment et les anges la maudissent, elle est jetée du haut du ciel comme un chiffon à même le sol et les anges la maudissent.         
 
Lorsque l'âme retourne dans la tombe elle est soit agréé, soit maudite et elle a affaire à 2 anges qui arrivent qui sont Mounkar et Nakir,  ces anges n’ont pas été crée pour avoir de la pitié, des sentiments ou de la miséricorde, non,  ils ont un travail bien précis avec une fonction bien précise, c’est là que l’on revient à l’examen de tout à l’heure à propos du bac qu’on devait passer en quelque mois avec une quinzaine de matière sur des dizaines et des dizaines de texte, eux ils viennent poser 3 questions « qui est ton Dieu? » Et là celui qui ne sait pas ou qui a un doute, qui ne sait pas vraiment qui est son Dieu parce qu’il ne faisait pas vraiment confiance à Dieu,  qui fait parti de la catégorie des ignorants, des hypocrites, Mounkar et Nakir le regarde sévèrement, ils ont des yeux qui jettent des éclairs, des cheveux hirsutes noirs longs, ils ont des barres de fer dans la main avec lesquelles ils pourraient détruire des montagnes d’un seul coup, ils frappent d’une manière si violente qu’ils enterrent la personne dans la terre de plusieurs dizaines de coudés et ils le frappent de manière interminable.         
          
Quant à la personne qui répond convenablement aux 3 questions, quel est ton Dieu? Quel est ta religion? Et quel est cet homme qui est venu parmi vous? Les 2 anges Mounkar et Nakir malgré qu’il ait bien répondu aux questions, lui ouvre une porte de l’enfer mais pour lui dire "regardes ce qu’aurait pu être ta place si tu avais mal répondu" et la porte de l’enfer se referme et là, masha Allah ils lui ouvrent un jardin du paradis  dans sa tombe et  alhamdoulilah rabi l3alamin le musulman qui a réussi dans sa tombe est heureux, content,  joyeux. A peine il est déposé dans sa tombe que les anges Mounkar et Nakir arrivent et pendant qu’ils le questionnent, il entend la famille repartir. Mais avant qu'il soit enterré il y a trois choses qui l’accompagnent dans la tombe, 1) son livre de bonne action 2) ses biens accumulés sur terre  et 3) sa famille.         
Il y a 2 choses qui repartent, sa famille repart et ses biens repartent, et lorsque la famille repart les anges son derrière et essuient les traces de pas afin de faire oublier à la famille le mort pour que ça ne leur reste comme préoccupation dans la tête, c’est pour ça que l’on ne s'en souvient pas tout le temps, ça ne reste pas dans notre pensée de tous les jours, on s’en souvient de temps en temps à la suite d’un évènement ou quelque chose nous le fait rappeler, des similitudes mais pas plus.         
          
Quant au kafir, ça ne se passe pas pour lui de la même manière, lorsque son âme est retirée par l’ange de la mort, il lui dit "âme maudite quittes ce corps et viens vers moi vers Allah qui est très très en colère après toi" l’âme du kafir qui est très effrayée, essayes de se réfugier dans tout son corps mais l’ange  la retire du corps en lui affligent des tortures qui sont horribles et inexplicables. Les autres anges, assistants de malak al mawt s’en empare, ils ont des odeurs d’animaux morts en décomposition, ils l’enveloppent dans un drap sale et l’emmène vers les cieux et demandent que les portes soit ouverte, les anges du ciel refusent alors car l'âme est maudite.         
          
Mounkar et Nakir arrivent et lui disent qui est ton Dieu? Tu ne sais pas qui est ton Dieu? Quel est ta religion? Tu ne sais pas quelle est ta religion? Et tu ne sais pas non plus qui est Mouhammed rasoul Lah? Le kafir à chaque fois répond "je sais pas, je sais pas", alors Allah dit aux anges "ma créature a menti, ouvrez-lui une couche de feu et ouvrer lui la porte de l’enfer pour que les flammes se dirigent vers son corps et lui brûle son corps et son visage" à ce moment là, la tombe commence à devenir de plus en plus étroite et à lui broyer les côtes les une contre les autres et là son livre se présente à lui et lui son déballé une par une toutes ses mauvaises actions et chacune se présentent sous une forme effrayante, mais avant de le faire souffrir elle lui annonce les souffrances qu’il va subir. C'est ce qui arrive au mécréant, et on demande à Allah ta^ala qu'Il nous protège, amin.         
          
Alors que pour le musulman masha Allah ça n’a rien avoir, d’ailleurs parmi les personnages de l’islam il y a Rabi^a Addawouiya, c’est une femme qui a adoré Allah matin midi et soir toute sa vie et Omar ibn al khatab encore plus connu.         
Omar radi Allahou ^anhou dit au Prophète Muhammed salla lahou ^alayhi wa sallem  " ya rasoulouLah est ce qu’on sera dans la tombe avec le même courage la même détermination que nous avons dans ce monde là, est ce qu’on sera aussi courageux dans la tombe qu’on est dans la vie," Rasoulou Lah répondit oui, Omar  dit alors  « alors moi j’ai pas peur.         
 
Lorsque Rabi^a Addawiya a été interrogé dans sa tombe lorsque Mounkir et Nakir lui ont dit "quel est ton dieu? " elle a répondu (ce sont des oulama et saints qui l’ont vu et qui ont rapporté ce récit là) , elle a dit "ya Allah ne t’ai je pas assez adoré pour que tu m’envois 2 anges me demander qui est ton dieu? Tellement elle avait la foi masha Allah...         
On demande à Allah de nous placer parmi ces gens qui ont compris l’islam, qui ont soumis leur cœur à l’islam et qui ont cette foi et cette piété là, amin.         
          
 
Les ^oulama disent pour celui qui pense souvent à la mort que Dieu lui accordera 3 facultés, celle d’obtenir rapidement le pardon de Allah, d’avoir la sérénité du cœur, avoir une bonne morale et d’avoir aussi la faculté de concentration et la satisfaction dans ses prières.          
Pour ceux donc, qui ont du mal à se concentrer lors de la salat il faut qu'ils pensent  à la mort.          
 
Celui qui pense rarement à la mort ou y pense jamais, il y aura 3 malheurs qui s’abattront sur lui, il ne pensera jamais à demander pardon à Dieu, il se satisfera jamais du peu que Allah lui accorde, et il négligera souvent ses prières  en devenant très très paresseux.         
          
 
Une personne a demandé au Prophète « quel est le croyant le plus sage? » alors le Prophète lui a répondu « c’est celui qui pense à la mort et qui bâti pour son autre monde, qui remplit sa maison de l’autre monde en l’accompagnant de bonnes actions "         
          
Le prophète dit encore  : l’intelligent (al kayss)  celui qui a eu le coup d’œil, la véritable réflexion qui a bien comprit comment il devait manœuvrer dans ce monde là c’est celui qui a pensé à s’enrichir avec des choses de l’autre monde alors que le ajz, le paresseux  c’est celui qui n’a rien fait comme œuvre dans ce monde là mais qui compte sur la miséricorde de Allah le jour du jugement pour pouvoir s’en tirer"  Le ajz est celui qui a fait un très mauvais calcul.         
          
          
Ali, 4ème kalif de l’islam a dit «  tout le monde dort et les yeux vont s’ouvrir qu’après la mort » sur cette terre là on est rempli d’illusion, on voit plein de choses, ordinateur, machine, nouvelle technologie....ect mais on ne voit aucun ange, pas de démon, on ne voit rien du monde invisible.         
          
          
Celui qui est dans la tombe, une fois qu’il est enterré, il n’y a qu’une seule chose qui peut lui venir en aide, qui vient physiquement dans sa tombe lui venir en aide ce n'est ni la prière, ni ramdan, ni zakat, ni le haj mais c’est son bon comportement, qui vient prendre sa défense directement dans la tombe pour pouvoir le sauver et pour pouvoir l’aider, sous forme de lumière, de nour, un soutient pour lui alors que le kafir n'a rien du tout pour se protéger.         
 
Après, il y a des récompenses particulères pour certain type de musulman et il y a aussi des punitions particulières pour certain type de koufar ou d’hypocrite.          
          
 
L’âme du mécréant mais aussi celle de l’hypocrite parmi les musulmans est arrachée du corps avec une violence dont la douleur est terrible, l’âme est enveloppée dans un chiffon sale et est emportée vers les cieux mais les cieux la refusent et est rejetée dans ce monde là. Al kafir est interrogé dans sa tombe à propos de son Dieu, il dit "je n’en sais rien" et une voie dit "il ment, coucher le sur un tapis enflammé, enveloppé le dans du linge en feu" après quoi sa tombe est rétrécis à tel point que ses côtes se joignent alors un sourd aveugle est désigné pour le tourmenter, il tient à la main un pieu si lourd que les humains et les jin ensemble ne peuvent le soulever. Un seul coup du pieu peut réduire une montagne en poussière, le kafir est frappé de ce pieu qui le réduit en poussière après quoi il est ressuscité et frappé à nouveau, chaque coup du pieu provoque un bruit de tonnerre que l’univers entend sauf les humains et les jnoun.         
          
Et dans un hadith il est dit que 93 serpents à 7 têtes au venin brûlant qui le mordront, ils seront introduit dans la tombe du kafir, le venin de ces serpents est si brûlant qu’une seule goutte suffit pour rendre stérile la surface complète de la terre.         
 
Et pour ceux qui ont un doute sur ça et sur la puissance de Allah, ils n’ont qu’à par image regarder les dégâts que peut causer une bombe atomique, qui est juste une invention de l’homme, ce n’est pas une créature d’Allah, alors celui qui croit aux dégâts de la bombe atomique fait par l’homme il est encore plus capable en tant que musulman de croire que la création d’Allah ta^ala peut causer encore plus de dégâts.            
          
Zaid Ibnou Thabit raconte qu’un jour le Prophète Mouhammed ^alayhi salat wa sallem était accompagné de quelque disciple et traversait à cheval un jardin de Bani Boukhari quand tout à coup le cheval du Prophète se mit à ruer de frayeur au point que le prophète a failli tomber. Il descendit du cheval et apercevant 5 ou 6 tombes, il demanda à ses disciples « savez vous à qui appartiennent ses tombes et à quelle époque ces personnes y furent enterrées?  » Les sahaba ont répondu "elles ont été enterré à l'époque de l’ignorance et de l'idolâtrie" Le prophète leur dit "ces gens subissent actuellement des châtiments que je n’ose vous décrire car je crains qu’en les entendant vous cessiez d’enterrer vos morts, je peux en priant vous faire entendre les cris de souffrance que j’entends" puis se retournant vers ses disciples, il leur dit "prier Allah de nous préserver des chatiments de la tombe" et les disciples se mirent à prier.         
          
Il y a des péchés qui entraînent des châtiments dans la tombe. Selon un hadith le Sayiduna Muhammed dit qu'il y en a 3,  la médisance, la délation et ne pas se laver après avoir uriné.         
          
Ibnou Abass raconte qu’un jour le Prophète près de 2 tombes s’arrêta et dit ceci "ceux qui habitent cette tombe son supplicié pour des péchés qui sont mineurs qu’ils auraient pu éviter..." puis il demanda une tige verte qu’il coupa en 2 et planta sur les 2 tombes. Les disciples lui on demandé la raison de ce geste et il répondit "il se peut que leur souffrance soit diminué jusqu’au jour ou ces 2 tiges soit séchés".         
Les savants disent que les branches vertes chantent les louanges d’Allah pendant tout le temps qu’elles restent verte c'est pourquoi le Prophète a agit comme il l'a fait dans l’espoir que les branches de la tige verte puissent contribuer à diminuer les souffrances pendant tout le temps qu’elles restent verte.          
          
Le prophète ^alayhi salat wa sallem a dit que ceux qui font souffrir leurs parents commettent un grave péché envers Allah et son Prophète et que leur tombe se resserrera à tel point que leurs côtes seront aplaties les unes contre les autres.          
          
Anas Ibn Malak raconte que la femme d’un dénommé Al Kama vint chercher le Prophète en lui disant que son mari était dans le coma, le Prophète se rendit chez elle accompagné de quelque disciple et il demanda à al kama de ses nouvelles mais celui ci ne pouvait parler. Le Prophète lui demanda de répéter la ilaha illa Allah mais il ne pouvait pas le faire alors le Prophète demanda si ses parents étaient  vivants, la femme de Al Kama répondit que le père était mort mais que sa mère est était encore vivante.         
Le Prophète fit appeler la mère et lui demanda que fesait son fils pour qu’il soit dans cette situation. La mère lui répondit qu'il faisait ses pirères, donnait de l'argent aux pauvres, mais qu'elle était mécontente de lui parce qu’il faisait toujours passer sa femme avant elle.         
 
(Le fait de faire passer sa femme avant ses parents est une source de châtiments dans la tombe. Etre marié avec sa femme ne veut pas dire faire passer la femme avant les parents. Le père et la mère restent prioritaires sur toutes choses en tout temps et c'est valable à chaque instant et cela jusqu’à ce qu'on quitte ce monde là)         
 
 
Le Prophète a alors ordonné à ses disciples de réunir du bois "faîtes brûler le bois et placez la personne qui est en train de mourir sur le feu, faîtes la brûler" la mere a alors appelé à la pitié du Prophète qui  répondit alors "votre fils est dans les griffes d’un tel péché que ni ses prières ni ses bonnes actions ni les sadaka qu'il a fait ne peuvent le secourir " alors la mère de Al Kama dit au Prophète "non finalement je suis contente de lui et je lui ai pardonné" alors le Prophète  demanda à Al Kama de réciter la ilaha illa Lah et il a enfin pu la réciter et a rendu l’âme.          
          
Et ça montre la gravité de la désobéissance aux parents et le fait de ne pas obtenir leur satisfaction...                

Rédigé par Oussoul

Publié dans #notes des membres du forum (cours)

Commenter cet article