L'ostentation : Ses dangers & ses remèdes

Publié le 6 Juillet 2009

   
 
      
 
L'ostentation est le contraire de la sincérité   
 
 
 
 
 
Institution   
 
Bilal Ibn Sa’id disait : "Ne sois pas l’allié d’Allah en public et son ennemie en secret". (Al-Bayhaqi dans les branches de la foi)   
 
 
 
 
 
Celui qui fait une bonne action dans un but mondain ne recevra aucune récompense   
 
D'après un hadith d'Ubay Ibn Ka'b (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Apporte à la Oumma la bonne nouvelle de son élévation, de la (consolidation de) sa religion, de son essor, de son triomphe et de la consolidation de son pouvoir sur terre. Quiconque d'entre eux accomplit une oeuvre voulue pour l'au-delà pour un but à réaliser ici-bas, ne recevra aucune part dans l'au-delà". (Ahmad et cité dans Sahih al-djami, 2825)   
 
'Omar (رضي الله عنه) a dit : J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Celui qui s'est exilé pour parvenir à des biens de ce bas monde ou pour épouser une femme, son exile est pour la raison qui l'y a poussé." (Al-Boukhâri, Mouslim)   
 
 
 
Au contraire, il pourra même être châtié pour cela   
 
Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه) : "J'ai entendu dire le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Le jour de la résurrection, les premiers hommes à être condamné seront :   
 
1. Un homme mort en martyr. On le fait venir, Allâh lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît.   
Il lui dit : "Qu'as-tu fait de ces bienfaits? "   
Il dit : "J'ai combattu pour Ta cause jusqu'au martyre".   
Il dit : "Tu mens. Mais tu as combattu pour qu'on dise : "C'est un homme audacieux", et on l'a dit". Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu.   
 
2. Un homme qui apprit la science, l'a enseignée aux autres et a lu le Coran. On le fait venir, Allâh lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît.   
Il lui dit : "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?"   
Il dit : "J'ai appris la science, je l'ai enseignée et j'ai lu le Coran par amour de Toi".   
Il dit : "Tu mens. Mais tu as appris la science pour qu' on dise : "Il est savant", et on l'a dit. Tu as lu le Coran pour qu'on dise : "C'est un lecteur du Coran", et on l'a dit". Il ordonne alors de le traîner sur sa face et de le jeter au Feu.    
 
3. Un homme à qui Allâh a assuré une situation aisée et lui a donné toutes sortes de richesses. On le fait venir. Allâh lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît.   
Il lui dit : "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?"   
Il dit : "Je n'ai pas laissé un seul domaine où Tu aimes qu'on dépense sans y mettre mon argent par amour de Toi".   
Il dit : "Tu mens. Mais tu as fait cela pour qu'on dise : "C'est un homme généreux", et on l'a dit". Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu".    
 
(Mouslim)   
 
Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui a appris une science de ce qu'on apprend d'habitude uniquement pour avoir la satisfaction d'Allâh honoré et glorifié et qui ne l'apprend que pour atteindre un but terrestre, celui-là ne sentira pas l'odeur du Paradis, le jour de la résurrection". (Abou Dawoùd)   
 
 
 
Il sera également humilié dans ce monde   
 
Selon Joundab Ibn 'Abdullàh (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui dit de belles paroles pour les faire entendre aux autres, Allâh leur fait entendre sa vraie nature. Et celui qui fait de bonnes actions pour se faire remarquer des autres, Allâh leur étale en plein jour ses défauts". (Al-Boukhâri, Mouslim)   
 
 
Parmi les signes de l'ostentation, le fait de rappeler aux autres ses bonnes oeuvres   
 
Allâh (تعالى) a dit : {N'annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort, comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens} (2/264)   
 
 
 
L'ostentation doit être combattu à tout moment 
 
 
Yoûsouf Ibn Al-Husayn Ar-Râzî (رحمه الله) a dit : "Que de fois je fais de mon mieux pour abattre l'ostentation dans mon cœur... C'est comme si elle poussait sous une autre forme".   
 
 
Pour se débarrasser de toute ostentation, il faut cacher ses bonnes actions 
 
Allâh (تعالى) a dit : {Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c'est bien; c'est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents.} (2/271)   
 
Abou Mousa Al Ash'ari (رضي الله عنه) a dit selon Abou Bourda : "Nous sortîmes à une expédition avec le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) et nous étions six. Nous ne disposions que d'un seul chameau sur lequel nous nous relayions à tour de rôle. Nos pieds en souffrirent et les miens aussi au point que les ongles de mes orteils tombèrent. Nous enveloppions nos pieds avec des bandes d'étoffe. C'est pourquoi cette expédition fut appelée "l'expédition des bandages".   
 
Abou Boudra dit : "Abou Mousa rapporta ce récit puis il lui répugna de l'avoir fait et dit : "Quelle utilité avais-je à en parler?" On dirait qu'il lui avait répugné de faire paraître l'une de ses bonnes actions". (Al-Boukhâri, Mouslim)   
 
Soufyan Ath-Thawri a dit : "Le serviteur d'Allâh fait ses actes secrètement et le diable persiste à le tenter jusqu'à ce que cet acte soit compté comme un acte fait ouvertement. Ensuite, le diable persiste jusqu'à ce que la personne aime être complimentée pour son acte. Ainsi, l'acte fait ouvertement sera effacé et sera compté comme un acte fait par ostentation".   
 
Un homme interrogea Tamin Ibn Aws ad-Dari en ces termes : "Comment accomplis-tu tes prières nocturnes ?Il fut pris de colère et lui dit : "Au nom d'Allah, une rak'a que j'accomplis secrètement au milieu de la nuit m'est préférable à une prière qui se déroule tout au long de la nuit et que je viens raconter aux gens".   
 
Hamad Ibn Zayd a dit : "Parfois, en étudiant le hadith, Ayyoûb (as-Sikhtiyani) se déplaçait et se retournait pour se moucher. Il disait alors : Quel rhume ! Il faisait semblant d'être enrhumé pour cacher ses pleurs".   
 
On rapporte aussi que Muhammad Ibn Wasi' a dit : J'ai connu des hommes et parmi eux, certains dont la tête était placée à côté de celle de leur femme sur le même oreiller, et la partie de l'oreiller sous sa joue devenait humide de larmes sans que leur femme ne le remarque. J'ai aussi connu des hommes qui, dans les rangs de la prière, versaient des larmes sans que celui à côté d'eux ne le remarque. Ayyûb As-Sikhtiyâni avait l'habitude de rester éveillé la nuit entière (en adoration), et encore il le cachait. Ainsi quand il venait le matin, il élevait la voix comme s'il venait de se réveiller à ce moment-là.   
 
Ibn Adiy rapporte que Dâwâd Ibn Abi Hind jeûna pendant quarante ans sans que sa famille ne le sache. Son occupation était la broderie, donc il prenait son déjeuner avec lui (au travail) mais en faisait don en chemin. Quand il revenait la nuit, il rompait son jeûne avec sa famille et ils ne savaient pas qu'il jeûnait.  
 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Ikhlâs - Sincérité

Commenter cet article

anonyme 31/05/2011 23:30


je voudrait savoir si celui qui as fait l'ostentation seras pardonner par Allah ou ils seras impordonnable ?


Khabouza 08/04/2014 03:12

Salam alikoum je voudrais savoir si selon vous le fait d'être gêné quand on fait une bonne action devant les gens et donc par exemple de se cacher pour prier ou autres et de l'ostentation puisque on se cache à cause des gens ?

Oussoul 02/06/2011 09:16



Salamu `alaykum Anonyme,


Oui il est pardonnable.


Il faut distinguer la petite association (ostentation) et la grande association (polythéisme).


Allah pardonne tout en deçà de la mécréance,


Wa l`ilmou lilah