Rappel n°15: Les atteintes du diable au moment de l'agonie (note prise lors d'un rappel audio sur inspeak)

Publié le 8 Juillet 2009

 
 
 
 
 (note prise lors d'un rappel audio sur inspeak)
 
les attaques du sheytan à l’agonie du musulman   
 

 

Le Prophète Mohammed salla Lahou ^alayhi wa salem dit dans un hadith « man kan akhir kalimihi la ilaha illa Lah dakhala ljana » ce qui signifie « celui qui aura pour dernière parole la ilaha illa Lah entrera au paradis »Or nous savons tous que le diable a été chassé de la miséricorde de Allah c’est la raison pour laquelle il désespère totalement à ce que Dieu lui accorde une quelconque place parmi les gens du paradis, il demanda un délai à Dieu pour perdre les gens, Allah lui a accordé ce délai jusqu’au jour du jugement. C’est pour cela que lorsqu’une personne meurt sheytan ne désespère pas même pour le plus saint d’entre tous les saints, de tout faire pour essayer de le faire chuter au dernier moment de sa vie.  
 
Wasila Ibn Aska rapporte que le Prophète dit «dicter à ceux qui sont en train de mourir la parole ilaha illa Lah et annoncer leur le Paradis parce que les gens qui sont censé au moment de l’agonie sont en proie à des doute, à des hésitations et son très difficilement éprouvé ». Lorsque l’enfant d’Adam agonise, le diable est très proche de lui et la vue de l’Ange de la mort lui est plus difficile à supporter et à subir que 1000 coups de sabre sur le visage.  
 
AbduLah, le fils de l’imam Ahmad, rahimahoum Allah, dit ceci  « lorsque mon père était en train de mourir je suis entré chez lui et je lui ai tenu la main avec un morceau de tissu pour tenir ses mâchoires, parfois mon père s’évanouissait et parfois il se réveillait et lorsqu’il se réveillait il disait « pas encore ce n’est pas le moment ». Alors Abdulah lui dit « mais mon père qu’est ce que tu as ?» son père lui dit  « le diable se trouve à coté de moi et me dit « o Ahmad finit donc avec moi » et l’imam Ahmad lui répondait « non pas avant que je ne meurt ».  
 
Dans un autre récit, Abou Hassan Rakabisi dit « lorsque l’homme est en train de mourir, sheytan al akbar lui envoie 2 shayatin, le premier se met à sa droite et le deuxième à sa gauche. Le premier arrive avec l’apparence du père  du mourrant et celui de gauche prend l’apparence de la mère. Celui qui à la forme du père, s’adresse au mourrant et lui dit « ô mon fils durant toute ta vie j’ai été très compatissant avec toi, je t’ai toujours beaucoup aimé,  ô mon fils meurt en chrétien car le christianisme est la meilleur religion » Alors que de l’autre coté sheytan à pris l’apparence de la mère et lui dit « ô mon fils est ce que mon ventre n’a pas été un refuge pour toi pendant tout ces mois ? est ce que ma poitrine n’a pas été une source de nourriture pour toi ? meurt donc sur la religion du judaïsme »  
 
Même au dernier moment, sheytan ne désespère pas de faire changer de religion, lorsque la  personne bascule dans l’autre monde, il vient tenter son coup pour lui faire changer de religion, il espère jusqu’au dernier moment afin de la perdre, qu’elle soit du nombre des perdants.  c’est pour cela qu’il faut s’attacher très fortement à la parole de Allah, et dans sourat al ^imran 3, v19 Allah dit « inna dinna^ind lahi l-islam […] » « la seul religion qui est valable auprès de Dieu c’est l’islam ». v85 « waman yabtaghi ghayra al-islami dinan falan youqbala minhou wahouwa fi al-akhirati mina alkhasirina » « et quiconque choisi autre chose que cela (l’islam) alors cela ne sera pas accepté de lui et sera dans l’autre monde du nombre des perdant. »  
 
Al imam Al Ghazali rahimahou Allah dit « c’est à ce moment précis là, que Dieu devit qui Il veut du droit chemin à la dernière minute » Et c’est pour cela que Allah nous donne une invocation dans  sourat al ^imran 3 v8 « rabbana la touzigh qouloubana ba^da idh hadaytana […]» « seigneur ne laisse pas dévier nos cœur après que tu nous es guidé »  
 
Une fois avoir été guidé, soumis à l’islam durant toue sa vie, que l’on a accepté Allah ta^ala comme Dieu, qu’on a pris pour direction les 6 pilier de la foi: la croyance en Dieu, en ses Anges, en ses Livres, en ses Messager, au jour du jugement dernier et au destin  qu’il soit bon ou mauvais.  
Une fois que l’on a pris l’islam pour religion aussi bien dans ses règles que dans l’application de ses pilier, l’attestation de foi qu’il n’y a de Dieu que Dieu et que Mohammed est son Prophète, l’accomplissement de la prière et le don de la zakat, l’accomplissement du pèlerinage pour celui qui en a les moyens ainsi que le jeune du mois du ramadan.  
Après avoir protégé sa foi par Al Iman, par Al Islam et par la pratique de Al Ihsan qui est la foi parfaite en Dieu, à savoir le craindre, l’honorer, le respecter, l’évoquer à tout moment et à tout instant,  après avoir été guidé par Allah ici bas, et bien il reste le dernier obstacle, la dernière épreuve, l’examen final à passer qui est celui de quitter ce monde là dans de bonne condition.  
 
Nous avons traité lors d’un précédent rappel, de l’examen de la tombe, qui repose sur 3 questions, quel est ton Dieu ? quel est ta religion ? et quel est ton Prophète ? et nous avons fait un parallèle avec les examens que l’on passe dans ce monde là, à l’école. Et bien sheytan ne désespère pas de nous faire rater l’examen jusqu’à la dernière seconde, il tente sa chance parce qu’il sait que lui est perdu et qu’à ce moment là, Allah dévie qui il veut. Et Allah nous gratifie et nous donne sa rahma dans ce bas monde avec la aya  cité plus haut « rabbana la touzigh qouloubana ba^da idh hadaytana […] »   
 
Si Allah veut guider une personne au moment ou elle est attaqué par les 2 shayatin qui viennent avec l’apparence des parents, Allah lui envoie l’ange Jibril ^alayhi salam pour chasser les diables en question et  Jibril ^alayhi salam dit au croyant « ceci sont tes ennemis parmi les diables meurt en tant que musulman » à ce moment là lorsque le mourrant voit Jibril de ses propres yeux, rien ne peux lui causer une joie plus grande que celle là, et on comprend alors la suite du verset « [ …] wahab lana min ladounka rahmatan innaka anta lwahhab » « et accorde nous ta miséricorde c’est toi certes le grand donateur »   
 
Sufyan Ath-Thawri disait « j’ai peur que je sois tenté lors de ma mort, quand viendra le moment de l’agonie et des épreuves difficiles,  de telle sorte que si je demande l’indulgence de la part de Allah il ne me soit pas accordé et je craint malheureusement de mourir en étant tenté »  
 
Au moment de mourir l’homme est tenté par plusieurs chose, sheytan lui fait désirer malgré tout l’attachement aux choses de ce bas monde, le diable lui rappelle les peines et les angoisses à quitter ses être aimés, sa famille, ses animaux, sa voiture, sa maison, ses biens, sheytan vient à lui et lui fait souvenir, ce qui lui  fait éprouver de la nostalgie au moment de la mort et lui fait rappeler qu’il va les quitter et qu’ils ne le reverra plus jamais, car c’est à ce moment que le voyage commence et nous étions tous averti sur cela dès le premier jour ou on a commencé à prendre connaissance de l’islam. Et le but de sheytan en faisant cela c’est de détourner le mourrant de la concentration qu’il doit apporter, l’effort extraordinaire qu’il doit fournir au moment ou l’âme lui est retiré à savoir dire « la ilaha illa Lah Mouhammed Rasoul Lah » sala lahou^alayhi wa salem   
 
C’est pour cela qu’il faut se mettre en garde de ne pas s’orienter vers autre chose que cette parole et de se repentir de ses péchés afin d’arriver devant Dieu avec un cœur à défaut d’être pur, d’être le moins mauvais possible.   
 
Un maître très pieux mourut et ses disciples vinrent à lui, l’un d’entre eux, eu tellement peur pour lui qu’il s’est endormi près de la tombe de son maître, il entendit dans la tombe les Anges Mounkar et Nakir demander à cet homme là « qui est ton dieu ? »l’homme pieux répondit « inni amantou birabikoum tasma^oun »  «  je crois à votre seigneur écouter moi donc », les 2 anges répondirent « alors entres au paradis » et il dit « ah si seulement mon peuple savait en raison de quoi mon seigneur m'a pardonné, m'a mi au nombre des honorés »      sourat 36 Yasin v26  « Qila oudkhouli aljannata qala ya layta qawmi ya^lamoun » v27 « Bima ghfara li rabbi waja^alani mina lmoukramin »  
   
Omar Ibn al khatab radiAllahou ^anhou, eu pour dernière parole un verset de sourat al ^imran  qui  rappelle très clairement que seul l’Islam est agrée par Allah « certes Allah vous a choisit la religion l’islam »  «  et ne mourez point autrement qu’en étant soumis à Allah, en étant musulman »  
 
Le Prophète Mohammed ^alayhi salat wa salem dit à propos de Abou bakr radiAllahou ^anhou  (dans ce sens) « si on mettait toute les foi des musulmans d’un coté de la balance et la foi de Abou Bakr de l’autre coté, lui tout seul a plus de foi que  tous les musulmans de toute époque confondu ». Allah lui a garanti le Paradis de son vivant et envoya Jibril ^alayhi salam à Mohammed sala lahou ^alayhi wa salem afin qu’il dise la phrase suivante à Abou bakr , « ya Abou bakr Allah a envoyé Jibril à toi et Allah te pose la question suivante est ce que tu es satisfait de moi ? »   
 
Un jour Omar Ibn Al khatab radi Allahou ^anhou dit « aujourd’hui je vais rivaliser avec Abou bakr  et je vais essayer de faire mieux que lui en matière de religion » Il vint avec ses biens, ll  en prit la moitié et vint vers le Prophète Mohammed et lui dit « ya rassoula Lah voilà mes biens,  j’ai divisé mes biens en 2 parties, une partie que je garde pour moi, ma famille et l’autre moitié je la donne pour Allah et son Prophète Mohammed » mais on voyait au loin quelqu’un qui arrivait avec un chargement impressionnant de chose c’était Abou bakr radiAllahou ^anhou  et lorsqu’on le voyait arriver, de loin on devinait facilement qu’il avait apporté  tous ses biens. Lorsque le Prophète Mohammed sala lahou ^alayhi wa salem dit à Abu bakr « ya abou bakr qu’est ce que tu as laissé pour toi et ta famille ? » il répondit « ya rasoul Lah j’ai donné tous mes biens pour la cause d’Allah et de son Prophète Mohammed  alors que pour ma famille je leur ai laissé Allah et son Prophète »   
 
Abu bakr au moment de l’agonie, tenait sa langue et disait « c’est toi qui va décider de mon sort » Il quitta ce monde là  et certain l’on vu en rêve, et lui on posé la question, « quel sort ta langue t-a elle destiné ? » il répondit «  elle m’a fait entré au Paradis parce que je répétais souvent la ilaha illa Lah Mouhammed rasoul Lah »   
 
Anas rapporte que le Prophète salla Lahou ^alayhi wa salem dit dans un hadith « au moment de mourir il y a 2 rangés d’Anges qui quittent le mort en lui implorant le pardon alors iblis pousse un cri si fort  que ses articulations se disloquent et il dit à ses shayatin « malheur à vous, comment est ce qu’il a pu échappé d’entre vos mains  et mourir comme musulman » alors ses shayatin réponde « c’est parce qu’il a été préservé par la parole la ilaha illa Lah Mouhammed Rasoul Lah » 
 
 
 
Ce qui a été préparé pour sheytan en enfer et son espoir du pardon  
   
Anas radiAllahou ^anhou rapporte que le prophète Mohammed salla Lahou ^alayhi wa salem dit «  sheytan sera le premier a être habillé d’un vêtement de feu, qu’il mettra autour de ses flans il le traînera en criant « ah quel malheur » et la descendance de iblis dira « aujourd’hui  ne souhaiter pas la destruction une seule fois mais souhaiter la plusieurs fois »   
   
Oudayfa  radi Allahou ^anhou rapporte que le Prophète Mohammed dit « je jure par celui qui tient mon âme dans sa main que ne rentrera pas au paradis celui qui est libertin dans sa religion ni le stupide dans sa vie, au jour du jugement Allah accordera malgré tout ça un très grand pardon »  un pardon auquel iblis espère secrètement.  « Libertin dans sa religion » c’est à dire celui qui ne l’applique ou ne l’applique pas de manière assidu en ne se soumettant pas au règles, qui se laisse aller.  
   
   
Le Prophète Mohammed dit dans un hadith (dans ce sens) "El kayss, celui qui est intelligent, clairvoyant, attentif dans sa religion  c’est celui qui a construit pour l’autre monde qui a préparé sa mort  alors que l3ajz, c’est celui qui est indolent, qui fait acte de laisser allé, qui est négligent dans ses pratiques et lequel dans le même temps compte sur la miséricorde de Allah pour lui pardonner »  
   
Le Prophète dit encore (dans ce sens) « toute ma communauté entrera au paradis sauf celui qui ne le veut pas »  on dit « mais qui ne le veut pas ? » il ^alayhi sallat wa salem dit « celui qui me suis qui m’obéit dans tout ce que je demande de faire qui vient de la part de Dieu *  alors celui là entrera au paradis tandis que celui qui ne veut pas obéir au directive de Allah au mode d’emploi qu’est le Prophète de l’islam pour appliquer la religion alors cette personne là se sera interdit l’accès au paradis » et non pas Dieu ou son Prophète, c’est la personne elle même qui se l’es interdit.  
   
*Car allah dit dans le sourat 53 An-Najm v4 « in houwa illa wahyoun youha » c’est dire que tout ce que le prophète dit n’est qu’une révélation de son Seigneur »  
   
Le jour du jugement, lorsque Allah va pardonner à la communauté du Prophète Mohammed ^alayhi salat wa salem en réalité Iblis aspire secrètement à avoir une part de ce pardon.   
   
Omar ibn ^asr rapporte que le prophète Mohammed salla Lahou ^alayhi wa salem dit « lorsque le soleil se lèvera de son couchant iblis va se prosterner et dire « ô mon Dieu ordonnes moi de me prosterner devant qui tu veux » (par soumission et obéissante à Dieu)   
Alors ses shayatin qui sont à ses côtés, qui l’on aidé durant son existence vont lui dire « mais qu’est ce que cette dou^a que tu fais, cela veut dire que tu obéis à Dieu ? » Alors iblis va répondre « j’avais demandé à mon Seigneur de m’accorder un délai jusqu’au jour de l’instant connu de Allah  et aujourd’hui le jour est arrivé » alors une bête sortira d’une brèche du mon Sâfa et se rendra directement à  Antakia (Antioche) pour attaquer iblis.  
 
Soufian ibn ^ouwaynouna dit que après la révélation de ce verset « wa rahmati wasi^at koul chay in » sourat 7 a^raf v156 « et ma miséricorde embrasse toute chose » iblis a eu de l’espoir, il se dit « je fais parti de ceux qui peuvent bénéficier de la miséricorde de Dieu » mais lorsque la suite du verset fut révélé « je la prescrirais à ceux qui me craigne acquitte la zakat et on foi en nos signes » « fa sa ouktoubouha ina ladina takouna wa atou zakat wa ladinahoum bi ayatina mouminoun » Alors là, iblis désespéra.    
   
A l’écoute de ce verset, les juifs et les chrétiens on dit « nous croyons au verset et au signe de Dieu et nous payons nous aussi  la zakat »   et il se sont considéré comme faisant parti de ceux qui bénéficie de la miséricorde de Dieu. Mais Allah s’est désengagé de donner cette miséricorde aux shayatin, juif et chrétiens pour ne la donner qu’au musulman, parce que Allah dit « alladina tabi^oun rasoul nabi al oumi » « ceci est uniquement pour ceux qui suivent le le Messager et Prophète illettré » sourat al a^raf, suite v157   
   
   
Al imam Ahmad rahimahou Lah cite l’argument du verset suivant  pour montrer que iblis reconnaissait Dieu « il dit ô mon seigneur c’est parce que tu m’a induis en erreur »  « qala rabbi bima aghwaytani […] » sourat 15 al hijr v40   

Rédigé par Oussoul

Publié dans #notes des membres du forum (cours)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article