Rappel n°4: La science (note prise lors d'un rappel audio sur inspeak)

Publié le 8 Juillet 2009

 

  
 
  

 (note prise lors d'un rappel audio sur inspeak)

 



 
Le rappel à durée 2 heures,  le résumé est un peu long, beaucoup de choses ont été dites, masha Allah.             
              
Tout d’abord, on fait dou^a de kheyr à ceux qui ne peuvent assister aux cours, pour des raisons personnelles, familiale ou technique. Que Allah ta^ala leur facilite le chemin de l’apprentissage, amin ya Rab. 
 
 
-Le rappel est un bien fait pour l’âme et le cœur, c’est dommage pour les personnes qui ont tous les moyens d’y assister et qui ne le font pas, parce qu’ils n’ont pas envie… Dieu nous à choisi parmi tant de personnes, pour que l’on y assiste, on est chez nous, on a aucun effort à faire si ce n’est de se concentrer, on a juste à s’asseoir et à écouter, c’est vraiment un grand cadeau de la part de Allah ta^ala, alors ne le ratons pas.             
              
Sheytan (na3alahou Allah) notre ennemi peut parvenir parfois à nous faire lasser d’écouter la même parole, le même verset, le même hadith, et vouloir écouter autres choses que celles là. Cela fait partie de ses ruses extrêmement bien masquées, il ne nous dira jamais les choses clairement, mais il sait comment s’y prendre comment détourner la personne. Incha Allah il faut le combattre, d’autant plus que dans la majorité des cas, ce même verset, ce même hadith on ne le connaît même pas par cœur, on n’est pas en train de parler de music ou autres choses de ce genre mais bien de la parole du Dieu et du Prophète, ce sont des paroles en or, inestimable, qui ne s’altère jamais, on ne peut s’en lasser.             
              
Comme il a été dit lors du dernier cours, celui qui est dans une assemblée ou les paroles de Dieu sont évoquées, les anges le couvrent de leurs ailes.             
              
La science de la religion est très importante, pour nous mais aussi pour les autres, notamment pour les non musulmans. Quelle image donner si on n’est pas capable de donner le verset faisant référence à l’obligation de la prière par exemple?             
             
Imaginer vous dehors, un non musulman vient  vous poser une question du genre « savez vous que dans le Coran il est dit que vous devez revenir aux livres anciens ? »             
 
 
Si on a pas les bagages nécessaires en terme de science de la religion on ne peut répondre. Il y a aussi la manière de savoir répliquer, argumenter, qui s’apprend.             
              
D’abord, dans la question de cette personne, il y a une incohérence, elle prend et croit à ces versets et non au autres, c’est illogique, comment peut elle selon elle trier le vrai du faux ? Elle n’a prit que ce qui l’arrange pour démonter la religion musulmane.              
              
Un Prophète est envoyé lorsque le peuple du Prophète précédent a dévié dans l’innovation et la mécréance et que ce peuple a altéré les écrits qui ont été révélé au Prophète  qui leur a été envoyé. On ne peut donc que suivre le message du Prophète Mohammed, qui a sellé le message divin. Aujourd’hui les textes anciens dont il est référence dans le coran n’existe plus, (feuillet d’Abraham, Thora, évangile..). Si un écrit par exemple la Tora était resté intact, il n’y aurait pas eu de Prophète par la suite.             
              
Il y a la science de la religion, mais aussi la science de ce bas monde, la science mondaine, ce qu’il ne faut pas c’est se dire que puisque la demeure éternelle n'est pas ici-bas alors je me consacre qu’à la religion qui me servira dans l’haut delà.             
              
Dieu nous a créer pour que l’on peuple ce bas monde, pour qu’on le découvre, qu’on y apprend des choses, qu’on y vive.             
Il y a plusieurs science mondaine, la science utile est celle qui doit intéresser le musulman, nous avons parlé de deux exemples,  la médecine et l’enseignement.             
Consacrer ses études dans le domaine de la médecine réglerait le problème rencontré par nos sœurs, qui doivent s’obliger à consulter un médecin gynécologue, obstétricien, homme (ou femme non musulmane) s’il y a des femmes musulmanes médecin alors nos sœurs n’auront plus à passer cette épreuve d’humiliation, se dévêtir devant un homme autre que leur époux et se faire examiner par lui ce qui est encore plus humiliant et gênant.             
              
Si nos sœurs qui ont la possibilité d’étudier font ce métier masha Allah, imaginer combien de femme seront soulagé, imaginer combien d’époux seront soulagé et imaginer combien de dou^a de kheyr cette femme médecin aura que dans une seule journée, ya Allah !             
              
Des établissements musulmans permettront aussi à nos sœurs de garder leur hijab tout en étudiant, de ne pas y aller avec chaque jour un pincement au cœur à l’idée de devoir désobéir à Dieu.             
              
Apprendre ces sciences, n’est pas vain, le faire par recherche de l’agrément de Dieu afin d’aider notre communauté est plus qu’une bonne chose qui entraînerait l’accomplissement de multiple hassanat qui nous seront d’une grande utilité dans l’autre monde.             
Aujourd’hui alhamdoulilah on a suffisamment de mosquée, ce qu’il manque c’est les établissements musulmans, les hôpitaux musulmans.             
              
L’islam nous enseigne d’aider les autres, « Celui qui n’est pas utile ni à lui-même ni au autre alors il ne sert à rien » (je ne sais plus si c’est un hadith ou non)             
              
Les femmes ont également des capacités intellectuelles, les développer ne peut être que bénéfique, non seulement pour elle, sa famille mais aussi pour les autres.             
D’abord pour sa famille, si son époux rentre très fatigué du travail alors elle pourra le soulager en lui enlevant la charge d’aider les petits à faire leur devoir.             
Il y a aussi le domaine du droit qui est intéressant, nos sœurs qui ont prit cette filière connaissent parfaitement la loi, elle défende leur client tout en gardant leur hijab, et connaisse très très bien leur droit, ce qui rendra difficile à certain de vouloir leur faire enlever. Connaître la loi est important on pourra mieux se défendre, mieux répliquer et surtout ne pas se laisser avoir. 
 
 
-Désobéir à ses parents est en effet très grave leur manquer de respect est un grand péché. Il faut contenter nos parents, être doux avec eux, nous aurons ainsi rempli nos devoirs et nous auront gagné l’agrément de Dieu, et incha Allah dans notre vie, que du kheyr.             
              
Il est vrai que parfois, il y a des traditions assez bizarres qui reste encré chez certaine famille, comme le fait que le garçon ne doit pas prendre son fils devant son père, aucune référence dans la religion n’y fait allusion, c'est juste une tradition qui date de l’époque de l’ignorance et qui a refait surface, il n’y a absolument aucune honte à consoler son enfant s’il pleure en le prenant dans ses bras devant son père, et même s’il ne pleure pas. Bien sure il ne faut pas le garder constamment dans ses bras, il faut aussi donner et on doit donner, du temps aux parents lorsqu’ils sont chez nous.             
              
Il faut donc se débarrasser de cette très mauvaise tradition mais pas n’importe comment, il faut le faire tout en gardant en tête qu’on ne doit pas blesser nos parents, y aller doucement, prendre le temps qu’il faut, ne pas vouloir du jour au lendemain que ça se passe autrement et choisir les bons mots, parler avec sagesse. 
 
 
-Se marier à l’encontre de ses parents est très mal, rappelons que l’une des conditions pour que le mariage soit valide, est l’accord des parents, pas d’accord des parents = pas de mariage valide.             
              
On ne peut dire que les parents on tord, ce n’est pas parce qu’on est en désaccord avec une personne qui est en plus ici un parent, que forcément c’est nous qui avons raison et l’autre tord.             
              
Un hadith, concernant le choix de l’épouse, rappelle 4 critères pour la choisir, sa piété, sa beauté, sa richesse, et sa filiation.             
             
Lorsque le Prophète parle du critère de filiation, c’est le lien familial entre les 2 familles qui est concerné, d’abord chercher son épouse dans la famille (cousine..) Ensuite voir un peu plus loin dans la famille, et si on ne trouve pas, on cherche dans le voisinage, etc..             
 
 
C’est un conseil du Prophète on ne peut dire qu’il a tord, et les parents qui refusent pour cause d’origine on donc raison et ne sont pas dans le tord comme le prétendent les enfants qui eux sont dans l’erreur.              
 
 
Prenons l’exemple d’une table, cette table a 4 pieds, si on en enlève un, la table ne peut tenir debout, en enlever 2, voir 3 encore moins.             
Chaque pieds de cette table apportent quelque chose, s’il en manque un seul, tout s’écroule.             
              
Il en va de même pour les 4 critères que doit avoir l’épouse, il faut tenir compte des 4 et ne pas se laisser aveugler et se berner d’illusion en croyant  qu’un seul serait suffisant. Il faut savoir se contrôler, avoir bien les pieds sur terre, être réaliste et surtout penser à l’avenir avoir en tête qu’on peut changer.              
              
              
Choisir seulement le critère de la piété, reviendrait à dire que l’homme à une foi qui ne baisse jamais, ce qui est faux, les anges ont une foi constante, les Prophètes ont une foi qui ne cesse de monter.             
Il faut penser à l’avenir, que pourrait il se passer si un jour la foi du mari baisse, il ne verra en sa femme aucun critère qui lui plaira, à ce moment il voudra peut être la beauté, la présence de lien familial (oncle tante….              
              
C’est pareil pour les autres critères, lorsque le mari ne sera pas attiré par le seul critère qu’il a choisi au départ, alors il lui manquera nécessairement quelque chose, et c’est là que l’on voit malheureusement le nombre excessif de divorce de nos jours.             
              
Les problèmes de couples existent depuis toujours, et la facilité à les surmonter est forcément liée aux choix de départ. Plus on a prit en compte plusieurs critère plus on a de moyens pour surmonter d’éventuel problème, plus on a négligé certain critère, plus il y a de risques que le mariage ne tienne pas.             
 
 
Un couple qui s’est formé à l’encontre de l’avis des parents, bien que tout se passe bien entre eux,              
Ne veut pas dire que ce mariage est agréé par Dieu, une preuve est qu’on peut voir plein de couples de non musulman qui se portent très bien et pourtant ça ne veut pas dire que Dieu les agrées. 
 
 
-Concernant les 80 km du voyage, aujourd’hui parcourir une distance de 80 km peut se faire en environ une heure, on ne peut appeler ça vraiment un voyage car c’est rapide et pas fatiguant, raccourcir la prière dans ce cas n’est pas particulièrement nécessaire, contrairement à l’époque.   
Aller d’un pays à un autre, là on peut vraiment appeler ça un voyage puisque le trajet est fatigant, long.             
Dans tous les cas, dès lors que les 80 km sont dépassés, on peut raccourcir la prière, le faire dans l’intention d’accomplir cette sounna méritoire. 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #notes des membres du forum (cours)

Commenter cet article