Récitation de la Fâtiha dans la prière (Le statut de la)

Publié le 26 Juillet 2009

 
 
 
 
Le statut de la récitation de la Fâtihah dans la prière 
Par Sheikh Mohammad Mitwallî Ash-Sha`râwî 





Question 
 
Quel est le statut de la récitation de la Fâtihah dans la prière ? 
 
 
Réponse 
 
Chaque rak`ah dans la prière, qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire, débute par la récitation de la Fâtihah car elle contient une synthèse du Noble Coran, de façon concise ou par simple référence. En effet, elle énonce clairement le Tawhîd [Monothéisme Pur], ainsi que la Promesse faite au Croyant, et la Menace pour celui qui fait le mal. Elle énonce le culte, et la voie du bonheur dans ce bas monde et dans l’au-delà ainsi que les récits de ceux qui ont obéi à Allâh et ont par conséquent récolté le succès et ceux qui, au contraire lui ont désobéi et ont perdu. 
 
De plus, sa récitation dans chaque rak`ah est considérée comme un pilier oral selon les [juristes] chaféites. En effet, selon `Ubâdah Ibn As-Sâmit, le Prophète, paix et bénédiction d’Allâh sur lui, a dit : « N’est point valide la prière de celui qui n’a pas récité la Liminaire du Livre (fâtihat al-kitâb) ».  
 
Aussi, selon Abû Hurayrah, le Prophète, paix et bénédiction d’Allâh sur lui, a dit : « Celui qui prie sans réciter la Mère du Coran (Umm Al-Qur’ân) - et dans une autre narration « La Liminaire du Livre »- sa prière est incomplète (une incomplétude invalidante), incomplète et non valide », narré par Ahmad et les deux Sheikhs [Al-Bukhârî et Muslim] et selon lui , le Messager d’Allâh, paix et bénédiction d’Allâh sur lui, a dit : « N’est point valide toute prière où la Fâtihah du Livre n’a pas été récitée », narré par Ibn Khuzaymah, Ibn Hibbân et Abû Hâtim. 
 
Ainsi apparaît la sagesse derrière la récitation de la Fâtihah en particulier, dans toutes les rak`ât de la prière, à la différence des autres sourates du Noble Coran. 
 
source: islamophile.org 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #As-Salât - La Prière

Commenter cet article