La prière (as salat) selon les 4 écoles juridiques (Shafi'ite 2/4)

Publié le 26 Juillet 2009

Selon l'école Shafi'ite 
 
Par Umm `Umar Bozai Basé sur al-Risalat al-Jami`ah 
 
Conditions (Shurut) de la prière  
 
Les conditions principales de la prière sont cinq : 
 
(1) pureté rituelle (taharah) par l'ablution (wudu') ou le bain (ghusl) ;  
(2) déterminer l'entrée du temps avec certitude ou confiance par l'estimation ; 
(3) faire face à la direction de prière (qiblah) ;  
(4) couvrir les parties honteuses ('awrah) en portant une barrière qui cache leur couleur ; et  
(5) ôter les impuretés (najasah) de son corps, de ses vêtements, et de l'endroit. 
 
 
Parties intégrantes (Arkan) de la prière  
 
Les parties intégrantes de la prière sont treize : 
 
(1) se tenir debout si capable pour (2)-(4) ; 
(2) dire Allahu akbar ; 
(3) mettre l'intention en disant le Allahu akbar ; 
(4) réciter la Fatihah ; 
(5) inclinaison (`ruku) avec une pause; 
(6) se redresser avec une pause ; 
(7) se prosterner (sujud) deux fois avec des poses; 
(8) se rasseoir entre les prosternations avec une pause ; 
(9) la dernière station assise pour (10) (12) ; 
(10) réciter les salutations (tahiyyat) ; 
(11) prier pour le prophète (la faveur d'Allah et le saluent) ; 
(12) dire le Salam ; et 
(13) respecter l'ordre. 
 
Ce qui invalide (Mubtilat) la prière 
 
Les principales causes qui invalident la prière sont trois : 
 
(1) parler ;  
(2) mouvement supplémentaire ; et  
(3) ingestion. 
 
Ce qui suit invalide également la prière : 
 
- l'exposition de ses parties honteuses ;  
- l'occurrence d'impureté ; et  
- précéder ou traîner derrière l'imam pour deux parties intégrantes physiques sans excuse. 

http://oussoul.xooit.fr/t331-Priere-selon-l-ecole-Hanafite.htm#p450

Rédigé par Oussoul

Publié dans #As-Salât - La Prière

Commenter cet article