Espérer vainement sans agir

Publié le 23 Août 2009

 
 
 
 
Cours n°10:   
Espérer vainement sans agir 



· L’Espérance (cours) 
 
Ceci concerne ceux qui espèrent en la Miséricorde d' Allah sans suivre les recommandations Islamique.  
 
Le Prophète  a dit : « L’intelligent est celui qui amende son âme et œuvre pour ce qui vient après la mort tandis que l’impuissant est celui dont l’âme suit sa passion et qui se berce de faux espoirs en Allah » 
 
La partie « L’intelligent est celui qui amende son âme et œuvre pour ce qui vient après la mort » signifie : celui qui a œuvré pour l'Au-delà et qui a bien pris soin d’œuvrer pour l’au-dela. 
 
...Alors que la partie : tandis que l’impuissant est celui dont l’âme suit sa passion et qui se berce de faux espoirs en Allah » « l3ajiz » (celui qui "l’impuissant, qui se laisse aller) c'est celui qui laisse ses passions prendre le dessus et en même temps qui compte sur la Miséricorde d’Allah. 
 
Cette personne fait un mauvais calcul. Le Croyant n'a pas la certitude d'aller au Paradis mais l'Enfer n'est pas destiné à rester vide. Regardons l'exemple des Compagnons, le Paradis a été promis à seulement dix d'entre eux. Méditons...  
 
  1. Les Ulémas ont dis que celui qui abrège ses espérances par rapport (aux tromperies) de la vie d’ici-bas), obtient quatre faveurs : 
 
  • Dieu lui donne la force de lui obéir. La personne prend conscience que sa mort proche (comme tout un chacun devrait en prendre conscience...) "Combien même tu vivras mille ans tu quitteras ce Monde" 
 
  • Allah dissipe ses soucis. 
  • Il se contentera de peu de subsistance. 
  • Son cœur sera illuminé. 
 
  1. Les Ulémas disent que le cœur est illuminé par quatre points :  
 
  • Le ventre vide. 
  • La compagnie des gens vertueux 
  • La pensée et le remord des péchés passés. 
  • Le raccourcissement de l'espérance (en la vie d’ici-bas). 
 
  1. Par ailleurs il y a quatre malheurs pour celui qui s'entretient des espérances (avec la vie d’ici-bas):  
 
  • La négligence des actes d'adoration. 
  • Il est submergé par les soucis de cette vie d'ici-bas. 
  • Il est toujours préoccupé par l’accumulation et l’accroissement de ses biens.  
  • Son cœur devient dur. 
 
  1. Comment et par quels moyens le coeur est endurci? 
 
  • La suralimentation (grignotage abusif...). A noter que c'est une maladie qui n'existait pas du vivant du Prophète 
  • Penser à utiliser l'argent inutilement à la place! 
  • La mauvaise langue. 
  • Le fait de ne pas se remettre en cause. 
  • Toujours espérer.
     
     
Le Prophète dit à Aïcha (Radia Lahu 3anha) : "Si tu veux être avec moi le Jour du Jugement, vit dans ce monde comme un voyageur qui fait halte à un endroit pour quelques instants, évite la compagnie des riches et ne jette pas un habit tant que tu ne l’a pas encore rapiécé ». 
 
Nous sommes ici invités à une vie modeste, tenir une attitude humble envers Allah (Soubhanna wa ta3ala). Regardons nos armoires et remettons nous en question! 
 
Abou Ousman Nahdi a dit : «Omar (Radia Lahu 3anhu) était entrain de faire une khotba sur le Minbar et j’ai remarqué qu’il portait un habit rapiécé en douze endroits (différents. 
 
Sahl Ibn Sa'ad rapporte que quelqu’un vient dire au Prophète : "Indique moi une œuvre qu’en la faisant, je sois aimé d’Allah et des gens ». Il lui dit :« Renonce à ce monde et Allah t’aimera. Renonce aux bien des gens et les gens t’aimeront ». 

http://oussoul.xooit.fr/t410-Esperer-vainement-sans-agir.htm#p621

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Dourouss - Leçon

Commenter cet article