Célébrer l’anniversaire du Prophète et faire son éloge

Publié le 13 Février 2010

Célébrer l’anniversaire du Prophète et faire son éloge 
dimanche 11 mai 2003 
 
 
 
Question 
 
Est-ce que la célébration du mawlid (anniversaire du Prophète) et l’éloge du Prophète est une "bonne innovation" ou un acte blâmable ? En effet, des savants disent que c’est une bonne chose alors que d’autres affirment le contraire. Quelle est l’opinion correcte à ce sujet ? 
 
 
Réponse de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî 
 
La naissance du Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, marqua par la Volonté de Dieu l’arrivée du Sceau des Prophètes et l’Imâm des Messagers - Muhammad, paix et bénédiction de Dieu sur lui. Nul doute que le rappel profite aux croyants. Nous avons besoin de nous souvenir de toute chose liée au Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, car il est le modèle par excellence pour tout musulman, conformément à la Parole de Dieu - Exalté Soit-Il : "En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle." [1] 
 
Ainsi, il n’y a pas de mal à ce que les musulmans, aux quatres coins de la terre, profitent de cette occasion - la naissance du noble Prophète - pour étudier sa Sunnah, sa prédication, ses nobles manières, et pour approfondir leur compréhension de la religion et du Livre de leur Seigneur, pourvu que cela les pousse à multiplier les oeuvres pies et les efforts dans le bien. 
 
Un savant et juriste dit : "Celui qui est le plus en droit de susciter par sa mémoire la joie des musulmans c’est Muhammad Ibn `Abd Allâh. Chaque jour de sa vie mérite de susciter joie et bonheur, mais les jours qui méritent le plus la joie des musulmans et la revivification de leur souvenir sont au nombre de trois. 
 
Le premier jour, c’est le jour de sa naissance, le jour où poussa cet arbre bon et béni, le jour où se manifesta le soleil lumineux. 
 
Le deuxième jour, c’est le jour où il reçut la mission prophétique, le jour où apparurent les premiers fruits de cet arbre bon et béni, le jour où commença la révélation du Coran comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement, le jour où la lumière du soleil commença à rayonner. 
 
Le troisième jour c’est le jour de son Hégire, le jour où l’arbre béni porta ses fruits les meilleurs, le jour où le soleil rayonna dans tout l’univers. Les gens puisèrent leur subsistance dans ces fruits et suivirent cette lumière. 
 
Ce que les musulmans ont de mieux à faire pour manifester leur joie lors de ces événements c’est de rappeler la grandeur de ce noble Messager. Ils doivent tirer les grandes moralités et leçons bénéfiques cristallisées dans ses nobles manières, ses actes et ses paroles. 
 
Si nous étudions sa vie lorsqu’il était enfant ou jeune homme, ou en sa qualité d’époux, d’ami, ou de Messager, de Commandant, de juge ou de père, nous verrons qu’il est, sur tous les plans, un excellent modèle à suivre. 
 
Nous devons donc comprendre que la célébration de la naissance du plus noble Messager, Muhammad, paix et bénédiction de Dieu sur lui, est une bonne habitude. Il n’y a aucun mal à ce que les musulmans lui accordent des soins et se réunissent à son occasion, à condition que leur célébration reste dans le cadre de ce que Dieu a légiféré et autorisé. 
 
La célébration devrait se limiter à l’exposé de sa vie, la présentation de sa Sunnah et de sa prédication, par le biais de conférences, exhortations, discours et prêches, et par des réunions organisées dans les mosquées, les associations et les lieux de rassemblement pour écouter toute chose relative à l’Islam et au Messager de l’Islam, paix et bénédiction de Dieu sur lui. On peut aussi recourir aux journaux, magazines et autres supports des médias dans les pays musulmans pour parler de la vie du Prophète et du message islamique. 
 
Si certains disent que la célébration de la naissance du Prophète est une innovation non louable, il est probable que cette opinion est motivée par les choses blâmables qui, parfois, accompagnent cette célébration. Sinon, s’il n’y a pas de transgression, il n’y a aucun mal à ce que des musulmans se réunissent pour écouter la vie du Prophète, ses principes et son éthique. 
 
Quant à l’éloge du Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, par ce qui est digne de lui, cela est non seulement permis, mais c’est même un devoir de chaque musulman. En effet, Dieu - Exalté Soit-Il - dit : "Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez lui vos salutations." [2] Notre prière sur le Messager inclut son éloge et la demande de l’élévation de son rang auprès de Dieu. 
 
Dieu - Exalté Soit-Il - fit l’éloge de son Messager dans divers passages du Noble Coran : "Tu es certes doté d’excellentes manières" [3], "Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers" [4], "Ô Messager ! Nous t’avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur, appelant à Allah, par Sa permission, et comme un flambeau éclairant" [5], et "Certes, un Messager choisi parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants" [6]. 
 
Que les musulmans, aux quatre coins de la terre, célèbrent la naissance du Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, par des prêches et des exhortations, en saisissant les leçons, et que leur célébration soit une clef de leur application de la Sunnah du Messager et le cheminement selon sa guidance. 
 
 
P.-S.Traduit de l’arabe du livre de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî, Yas’alûnaka fî Ad-Dîn Wal-Hayâh (Ils te questionnent sur la religion et sur la vie), v. 1, p. 462-464. 
Notes 
[1] Sourate 33, les Coalisés, Al-Ahzâb, verset 21. 
[2] Sourate 33, les Coalisés, Al-Ahzâb, verset 56. 
[3] Sourate 68, la Plume, Al-Qalam, verset 4. 
[4] Sourate 21, les Prophètes, Al-Ambiyâ’, verset 107. 
[5] Sourate 33, les Coalisés, Al-Ahzâb, versets 45 et 46. 
[6] Sourate 9, le Repentir, At-Tawbah, verset 128 
 
islamophile.org 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Notre bien aimé Prophète

Commenter cet article