La balance (al-mîzân)

Publié le 6 Février 2010

:bism    
 
:3sala    
La balance (al-mîzân)  
 
 
 
 
 
 
 
Elle a deux plateaux et un fléau (comme la balance habituelle). Elle sert à peser les actes de ceux qui sont jugés. Grâce au pouvoir de Allah, ces actes seront pesés en une seule fois. Quant aux poids, ils seront le grain de poussière et la graine de sénevé, afin que puisse se faire la justice la plus rigoureuse. La vraie nature de cette opération n’est connue que de Allah seul.  
 
Allah  :azawajel  dit :  
 
wanada^ou almawazina alqista liyawmi alqiyamati fala toudhlamou nafsoun chay-an wa-in kana mithqala habbatin min khardalin atayna biha wakafa bina hasibina  
 
 
 
« Au Jour du Jugement, des balances, d’une extrême sensibilité, seront dressées. Nulle âme ne sera lésée, fût-ce du poids d’un atome. Tout entrera en ligne de compte, et Nos comptes seront infaillibles. »  
 
(Sourate 21, « Les Prophètes »,verset 47)  
 
 
Allah  :azawajel  dit aussi :  
 
fa-amma man thaqoulat mawazinouhou  
 
fahouwa fi ^ichatin radiyatin  
 
wa-amma man khaffat mawazinouhou  
 
 
faoummouhou hawiyatoun  
 
 
wama adraka ma hiyah  
 
naroun hamiyatoun  
 
 
« Celui dont les bonnes actions feront pencher la balance, connaîtra alors un heureux destin. Celui dont les œuvres pèseront peu, sera voué à l’abîme. Et quel abîme ! Une ardente fournaise. »  
 
(Sourate 101, « Le fracas », versets 6-11)  
 
 
Al-Hasan a rapporté que A’icha (Que Allah soit satisfait d’elle) a parlé de l’Enfer et en a eu les larmes aux yeux. Le Messager de Allah  :saws   lui demanda ce qui la faisait pleurer. Elle dit : « J’ai pleuré en évoquant l’Enfer. Est-ce que tu penseras, ce jour-là, à nous, ta famille ? » Le Messager de Allah  :saws   lui dit : « Il y a trois moments où personne ne pensera à personne :  
-au moment de la pesée des œuvres, jusqu’à ce que chacun sache si ses bonnes œuvres feront ou non le poids ;  
- au moment de la remise des livrets où l’on dira : »Tenez,lisez votre livret ! » Jusqu’à ce qu’il sache si son livret sera dans sa main droite, dans sa main gauche ou derrière son dos ;  
-sur le Pont qui sera installé sur l’Enfer, juqu’à ce qu’il le traverse. »  
 
(Rapporté par Aboû Dâwoûd).  
 
D’après Ibn ‘Amr ibn al-‘As (Que Allah soit satisfait d’eux), le Messager de Allah  :saws   a dit : Allah choisit, le Jour du Jugement, un homme parmi ma communauté, lui expose quatre vingt-dix feuillets, chacun de la longueur de l’étendue du regard, et lui dit : « Renies-tu quelque chose de tout cela ?  
-Non Seigneur ! dit-il. » ll dit : »Est-ce que les Anges scribes se sont comportés injustement envers toi ?  
-Non Seigneur ! dit-il. » Il dit : »As-tu une excuse ou une quelconque bonne action ? »  
-Non Seigneur ! dit-il. » Alors Allah  :azawajel  lui dit : « Si ! Nous t’avons gardé auprès de Nous une bonne action ! Il n’y a point d’injustice chez Nous ! »  
 
Puis on lui sort une carte sur laquelle est écrit l’Attestation de foi. On demande que l’on intsalle la Balance. L’homme dit : « Que peut peser cette carte en comparaison de tous ms livrets ? » Allah lui dit : « Tu ne seras point lésé ! » Puis Allah ordonne que l’on mette les livrets sur un plateau de la Balance, et sur l’autre la carte de l’Attestation. Les feuillets deviendront si légers que la Balance portant l’Attestation de foi penchera. En vérité, dit le Messager de Allah (), rien ne peut peser aussi lourd que le Nom de Allah  :azawajel  ! »  
 
(Rapporté par Ahmad, Ibn Mâjah, at-Tirmidhî, al-Bayhaqî et al-Hâkim qui l’a jugé authentique d’après les conditions de Mouslim).  
 
Aboû Hourayra (Que Allah soit satisfait de lui) a rapporté que le Messager de Allah  :saws   a dit : « Deux paroles, légères sur la langue, pèsent lourd dans la Balance, car bien aimées du Très Clément : c’est « Pureté de Dieu et qu’Il soit Exalté » (soubhâna Allâhi wa bihamdihi) et (Pureté de Dieu Le Très Puissant »(soubhâna Allahi al-‘Adhim. » (Rapporté par al-Boukhârî, Mouslim, Ahmad et at-Tirmidhî).  
 
Ainsi, il apparaît clairement que même la personne, qui n’a aucune action en sa faveur, sera confrontée à la Balance, pour qu’elle soit humiliée devant toute la Création. La pesée des actions rend évident la Justice et le Pardon de Allah quand Il châtie ou pardonne.  
 

Hassan Ayyoub, la foi musulmane.

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article

NAS 15/07/2013 04:13

BARAQ OUFIKOUM