La célébration de la naissance du Prophète

Publié le 13 Février 2010

La célébration de la naissance du Prophète 
vendredi 9 mai 2003 
 
 
 
 
Question 
 
Est-ce que la célébration de la naissance du Prophète est une innovation ? 
 
 
Réponse 
 
Le Messager — paix et bénédictions de Dieu sur lui — est la miséricorde de Dieu pour les mondes et le meilleur modèle pour les croyants. Dieu — Exalté Soit-Il — dit à cet égard : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle... » [1]. 
 
La lecture de la vie du Prophète, avec méditation et en tâchant de saisir les leçons qu’elle recèle, pousse le croyant à suivre la guidance de sa Sunnah et à cheminer sur sa voie. 
 
La célébration de la naissance du Prophète n’était pas connue dans les premières ères de l’histoire islamique. Elle fut initiée par les Fatimides au quatrième siècle de l’Hégire, en Égypte et ailleurs. On dit aussi que Sheikh `Omar Ibn Muhammad Al-Mullâ, un homme de piété, est le premier à avoir fait cela à Al-Mawsil (Mossoul) en Iraq. Puis, le Roi Al-Mudhaffar Abû Sa`îd marcha sur ses pas et célébra le Mawlid à Irbil en Iraq et récompensa le savant-mémorisateur Ibn Dihyah pour avoir composé un livre intitulé At-Tanwîr fî Mawlid Al-Bashîr An-Nadhîr (Éclairage sur la naissance du porteur de la bonne nouvelle et de l’avertisseur), reprenant le récit de la naissance du Prophète. 
 
L’Imâm Abû Shâmah commenta la célébration du Mawlid disant : « Parmi les meilleures choses récemment introduites c’est ce qui se faisait à Irbil chaque année à l’occasion de la naissance du Prophète — paix et bénédictions de Dieu sur lui — en termes d’aumônes, de charité, de décoration et signes de joie. Outre la bienfaisance envers les pauvres, cela attise l’amour du Prophète — paix et bénédictions de Dieu sur lui —, son haut rang et son estime dans le cœur de la personne. Il comporte également une gratitude envers Dieu — Exalté Soit-Il — pour Son Bienfait pour avoir créé Le Messager, et pour l’avoir envoyé en miséricorde pour les mondes. Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur tous les Messagers. » 
 
Il faut toutefois que la célébration de ce noble événement soit dépourvue de toute chose blâmable, des péchés, de la mixité interdite entre les hommes et les femmes, et également des innovations familières à beaucoup de gens et que ni Dieu — Exalté Soit-Il — ni Son Prophète n’agréent. 
 
La meilleure chose à faire pendant cette célébration c’est l’étude de la vie du noble Prophète — paix et bénédictions de Dieu sur lui — en saisissant les leçons et les exhortations qu’elle recèle, puis de cheminer selon la voie de cette noble religion que constitue le Message du Prophète et dont Dieu dit : « [...] Une lumière et un Livre explicite vous sont certes venus d’Allah ! § Par ceci, Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit » [2]. 
 
 
P.-S.Traduit de Yas’alûnaka fid-Dîn wal-Hayâh, volume 1, pages 461-462. Cet ouvrage en sept volumes compile les fatwas de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî que Dieu lui fasse miséricorde. 
Notes 
[1] Sourate 33, Al-Ahzâb, verset 21 
[2] Sourate 5, Al-Mâ’idah, versets 15 et 16 
 
 
islamophile.org 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Notre bien aimé Prophète

Commenter cet article