Le jeûne pendant le mois de Rajab

Publié le 2 Juin 2011

bismilah

Le jeûne pendant le mois de Rajab






 
Question

Certaines personnes veillent à jeûner le premier jour du mois de Rajab, ou certains jours en particulier de ce mois. D’autres enchaînent le jeûne pendant l’intégralité des mois de Rajab, Sha`bân et Ramadân. Cela est-il permis ?

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr


Le mois de Rajab fait partie des mois sacrés, le jeûne y est recommandé en vertu du hadîth d’Al-Bâhilî à qui le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « Jeûne et mange pendant les mois sacrés. » [1] Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — recommandait le jeûne de trois jours de chaque mois, comme cela est rapporté dans les deux Sahîh, voire il recommandait le jeûne dans l’absolu. Aussi, jeûner quelques jours pendant le mois de Rajab est recommandé en vertu de ces hadîths généraux. Mais il n’existe aucune narration authentique ayant consacré le jeûne de certains jours en particulier du mois de Rajab, que ce soit le premier jour ou un autre jour du mois. Le hadîth rapporté d’après Anas indiquant que : « Il y a une rivière dans le Paradis appelée Rajab, son eau est plus blanche que le lait, et plus douce que le miel, quiconque jeûne un jour de ce mois, Dieu l’abreuvera de cette rivière. », ce hadîth n’est pas authentique, il s’agit même d’un hadîth faible.

De même, le hadîth d’Ibn `Abbâs selon lequel : « Le jeûne d’un jour de Rajab équivaut au jeûne d’un mois. Quiconque y jeûne pendant sept jours, les sept portes de l’Enfer seront fermées devant lui. Quiconque y jeûne pendant huit jours trouvera les huit portes du Paradis ouvertes devant lui. Et quiconque y jeûne pendant dix jours verra ses péchés transformés en œuvres pies. » est faible également comme cela fut précisé par As-Suyûtî dans Al-Hâwî lil-Fatâwî.

Aucun texte n’interdit le jeûne ininterrompu des mois de Rajab, Sha`bân et Ramadân. Néanmoins, certains savants disent : « N’ayant pas existé du temps de nos pieux prédécesseurs, s’imposer une telle pratique relève de l’innovation blâmable. Mieux vaut jeûner selon sa capacité sans former de vœux de cette nature afin que le jeûneur ne tombe pas dans l’interdit. »

P.-S.Traduit de l’arabe du site d’Al-Azhar.
Notes
[1] Hadîth rapporté par Abû Dâwûd.



islamophile

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Dourouss - Leçon

Commenter cet article

Fatima 06/06/2011 23:41


Asslamo Aleikoum
En faite j'aimerais jeûner les trois jours blanc du mois de juin et juillet 2011. J'ai lu que c'etait le 14,15 et 16ème jour lunaire, mais je ne trouve pas a quoi correspondent ces jours
exactement, si vous pouviez m'eclairer ..


Oussoul 08/06/2011 16:46



`Alaykum salam,


On entend par « jours blancs » les 13, 14 et 15 ème jours de chaque mois lunaire,


Ces jours correspondent aux 15, 16 et 17 juin 2011,


A noter que dans le madhab maliki le jeûne surérogatoire est de 3 jours non désignés dans le mois,


Wa l`ilmou lilah.