Le livre du Jeûne (ibn Achir)

Publié le 14 Juillet 2011

bismilah          
Livre du Jeûne        
         
         
Par Abdelwahid ibn 'Ashir dans son Mathn: "al Murchid al Mu'in"        
         
         
         
   

      

   
211 Le jeûne au mois de Ramadan est wajib (obligatoire). | Aux mois de Rajab et de Sha`ban, jeûner est mandub (recommandé).

  
212 Tout comme les neuf premiers jours de Dhu Al-Hijjah et et plus encore le dernier de ces jours (c.-à-d. le 9ème de Dhu Al-Hijjah, le jour de `Arafah pour tout autre que la personne exécutant le Hajj), | de même le mois de Muharram et plus recommandé encore est le dixième (de Muharram, le jour de `Ashurah où le peuple de Musa ont traversé la mer rouge et échappé à Pharaon).

  
213 Un mois lunaire est établit par vue du croissant de lune | ou par la fin de la totalité des trente jours du mois précédent.

  
214 Les wajibs ( obligations) du jeûne sont : (1) en formuler l’intention dans la nuit précédente, | (2) délaisser les rapports sexuels, (3) (ne pas) boire (des liquides), (4) (ne pas) manger,

  
215 (5) (Ne pas) vomir (intentionellement) et (6) (éviter que) des substances atteignent l'estomac | depuis l'oreille, l'oeil, ou le nez comme il a été transmit (dans quelques avis de l'école de Maliki).

  
216 Le temps du jeune est du lever de l'aube jusqu'au coucher du soleil | et être conscient (pour autre que la personne endormie) à son commencement est une condition préalable pour qu'il soit obligatoire (et acceptable).

  
217 Et laissez la personne qui n'a pas la conscience (par exemple, en raison d'un sort d’évanouissement) le rattraper. (Sachez que) la menstruation empêche | la personne de jeûner et elle rattrapera son jeûne wajib (manqué pendant sa menstruation y compris le jour au cours duquel la menstruation a commencé) et le jeûne de quand la menstruation s’est arrêté et a été levée.

218
Il est Makruh (déconseillé) de caresser (un membre de l’autre sexe) et de penser à (des choses sensuelles) si on est sûr | habituellement de ne pas émettre la décharge de liquide pré séminal ; autrement, ces deux actes sont illicites.

  
219 Et ils ont déconseillé de goûter les substances, comme d’un plat qu’on cuisine, et les paroles inutiles. | Être prit de vomissements ou avaler des mouches/moucherons par erreur est pardonné –

  
220 De même que la poussière du travailleur (par exemple, le charpentier) ou celle de la route. (En outre est pardonné d’) utiliser un cure dent en bois | qui est sec, de même que se réveiller dans un état d’impureté rituelle majeure (à la suite d'une pénétration avant l'aube ou d'une éjaculation avec plaisir).

  
221 Et une seule intention est suffisante pour les jeûnes qui doivent être observés plusieurs jours successifs | (mais une nouvelle intention doit être faite) si un quelconque facteur préventif (par exemple, maladie ou menstruation) rompt la succession du jeûne.

  
222 Il est mandub (recommandé) de hâter la rupture du jeûne (après le coucher du soleil) et le lever (des restrictions). | De la même façon, c'est mandub de retarder le repas, avant l'aube, la nuit (par exemple aux vingt dernières minutes avant l'aube).

  
223 Quiconque casse un wajib du jeûne doit le rattraper et doit ajouter | une expiation si il a été cassé intentionnellement  pendant les jours de Ramadan.

  
224 (On expie, si on rompt intentionnellement le jeûne) en mangeant ou en buvant depuis la bouche, ou en atteignant l'éjaculation/l’orgasme | même si elle est atteinte par des fantasmes, ou en abandonnant ce sur quoi le jeûne est construit (c.-à-d. l'intention)

  
225 Sans que cela soit à cause d’une supposition erronée. Mais, il est permis (de rompre le jeûne) | en raison de la crainte d'encourir un mal ou quand on est en voyage à une distance qui permet le raccourcissement des prières – cela signifie que cela est autorisé.

  
226 Rompre intentionnellement un jeûne mandub sans excuse | est Haram (illicite), donc qu’une personne qui fait cela le rattrape. Mais la rupture d'un jeûne mandub dans d'autres circonstances (avec une excuse valable ou par oubli) ne rend pas nécessaire son rattrapage. (En outre, les jeûnes mandub cassés par oubli demeurent valides.)

  
227 Expiez en jeûnant deux mois lunaires consécutivement ou | en libérant un esclave qui a été embellit par l'Islam (c.-à-d. un esclave musulman).

  

228 Et ils ont préféré que la personne expie en alimentant soixante personnes pauvres | un mudd (environ 0,5 litres) pour chaque pauvre, d'un aliment de base commun et trouvé abondamment (dans la région où l’on se trouve). 
 

islam-sunnite.com

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Dourouss - Leçon

Commenter cet article