Légitimité de la célébration de la naissance du Prophète et de sa conformité avec la Shari3a

Publié le 13 Février 2010

Légitimité de la célébration de la naissance du Prophète et de sa conformité avec la Shari3a    
 
de Cheik Hicham Muhammad Kabbani

1. Dieu :azawajel  dit: Réjouissez-vous du Prophète (paix et salut sur lui)   
 
Se réjouir à cause de la venue du Prophète (paix et salut sur lui) à l'humanité est une obligation ordonnée par Allah dans le Coran comme suit: «De la grâce d’Allah et de Sa miséricorde qu'ils se réjouissent donc! » (Younus 10:58).    
 
Cet ordre fut révélé parce que la joie rend le cœur reconnaissant de la miséricorde d'Allah. Et y a-t-il plus grande miséricorde de la part de Dieu que de nous envoyer le Prophète (paix et salut sur lui), auquel Il s'adresse en ces termes: «Nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les univers» (Les prophètes 21:107).   
 
Du fait que le Prophète (paix et salut sur lui) a été envoyé comme une miséricorde à toute l'humanité, il incombe non seulement aux Musulmans, mais à tous les êtres vivants de se réjouir de sa personne. Malheureusement, aujourd'hui, certains Musulmans sont les premiers à rejeter cet ordre divin.    
 
2. Dieu :azawajel  dit: Invoquez les bénédictions sur le Prophète (paix et salut sur lui)   
 
La célébration de la naissance du Prophète (paix et salut sur lui) nous encourage à invoquer les bénédictions d’Allah sur lui et à faire ses éloges, ce qui est une obligation qui nous incombe selon l'ordre d’Allah dans le verset:  «Allah et ses anges envoient les bénédictions sur le Prophète. O croyants! invoquez sur lui les bénédictions et les meilleures salutations» (al-Ahzab 33:56).    
 
Exégèse du verset:  «Les meilleures salutations,» ce sont les salutations pleines de respect et d'amour, pleines de louanges et d'admiration pour le haut rang du Prophète (paix et salut sur lui) et de son message. Se réunir dans le but de se rappeler le Prophète (paix et salut sur lui) nous amène à invoquer les prières sur lui et à le louer comme Allah le demande.    
 
Quelqu'un oserait-il nier l'obligation qu’Allah nous impose à travers le saint Coran ? La récompense qu'on obtient lorsque l'on applique un ordre divin, et la lumière divine que cette récompense apporte au cœur sont inestimables. Notons que le verset mentionne le pluriel: «Allah et ses anges envoient...» en assemblée. Il est donc incorrect de dire qu'invoquer les prières sur le Prophète (paix et salut sur lui) et faire ses éloges doit se faire individuellement.    
 
 
3. Le Prophète (paix et salut sur lui) a souligné le lundi comme jour de sa naissance    

Abou Qatada al-Anari raconte dans ai Mouslim, Kitib as-iayam, que le Prophète (paix et salut sur lui) avait été interrogé au sujet du jeûne du lundi et qu'il avait répondu: «C'est en ce jour que je suis né et c'est en ce jour que j'ai reçu la prophétie    

Nous citons de nouveau Moutawalla Chacrawi:  Plusieurs évènements extraordinaires se sont déroulés le jour de sa naissance comme cela est mentionné dans les hadiths et les livres de sira, et la nuit de sa naissance n'est semblable à celle d'aucun autre être humain.  Ces évènements et les hadiths s'y référant, dont le tremblement de la court de Chosroès, l'extinction en Perse du feu vieux de 1000 ans, la lumière issue d’Amina l'honorable mère du saint Prophète (paix et salut sur lui), etc. sont relatés dans le livre al-Bidaya d'Ibn Kathir.    

Nous citons pour vous un passage du « Kitab al-Madkhal » d'Ibn al-ajj (Vol. 1, p. 261):  «C'est un devoir pour nous chaque lundi de Rabic al-Awwal d'augmenter nos actes d'adoration afin de remercier Allah de nous avoir accordé une immense faveur: celle de nous envoyer son bien-aimé Prophète pour nous diriger vers l'Islam et la paix... Le Prophète (paix et salut sur lui) répondit à quelqu'un qui l'interrogeait au sujet du Lundi: «En ce jour-là je suis né    

Ce jour du lundi honore le mois de Rabic al-Awwal parce que c'est le jour du Prophète (paix et salut sur lui) ... et il a dit: «Je suis le maître des enfants d'Adam et je dis cela sans orgueil»... et il a dit:  «Adam et toute sa descendance seront sous ma bannière le jour du Jugement  

Ces hadiths ont été transmis par les deux cheikhs [Boukhari et Mouslim]. Et, Mouslim cite dans son hadith que le Prophète a dit: «Je suis né un lundi et le premier message m'est parvenu un lundi.»»    

Le Prophète (paix et salut sur lui) commémorait donc le jour de sa naissance et remerciait Allah pour la grande faveur de l'avoir fait naître en jeûnant le lundi comme cela est mentionné dans le hadith de Abou Qataa. Cela signifie que le Prophète (paix et salut sur lui) exprimait sa joie pour ce jour par le jeûne, qui est une forme d'adoration.    

Depuis ce temps, toute sorte d'adoration pour marquer ce jour est acceptable. Même si nous changeons la forme (de l'acte pour exprimer sa joie), l'essence reste la même. Partant de là, jeûner, nourrir les pauvres, se rassembler pour louer le Prophète (paix et salut sur lui) ou se remémorer ses vertus et son excellent caractère (paix et salut sur lui) tout ceci est considéré comme une commémoration du jour de sa naissance. Voir plus loin le hadith «mourir le lundi».    


4. Le Prophète (paix et salut sur lui) commémorait et honorait la naissance des autres prophètes (que la paix soit sur eux)  
 
Le Prophète commémorait le jour et le lieu de naissance des Prophètes qui l'ont précédé. Parlant de la grandeur du vendredi, le Messager d’Allah a dit dans son hadith:  «En ce jour, Allah créa Adam.» Ceci signifie que le jour du vendredi est commémoré parce qu’Allah créa Adam en ce jour. En d'autres termes, ce jour est important du fait qu'il vit la création d'Adam (paix sur lui), prophète et père de tous les êtres humains. Qu'en est-il donc du jour où le plus grand des prophètes et le meilleur de l'humanité fut créé? Le Prophète a dit: «En vérité, Allah me fit le sceau des Prophètes pendant qu'Adam était entre eau et argile.».    
 
Le très grand et très célèbre Imam Al Boukhari a consacré tout un chapitre sans le plus fiable et le plus riche ouvrage Islamique après le Coran « Sahih Al Boukhari » intitulé «Mourir le lundi»    

L'Imam Qastallani dit:    

Dans son livre intitulé Jana'iz (Funérailles), Boukhari a nommé un chapitre entier «Mourir le lundi».    

Dans ce chapitre figure un hadith rapporté par Aïcha ( que Dieu l’agrée) au sujet d'une question posée par son père Abou Bakr (que Dieu l’agrée) qui lui demanda: «Quel jour le Prophète est-il décédé?»    

Elle répondit: «Lundi.»  Il demanda: «Quel jour sommes-nous aujourd'hui ? »    

Elle répondit: «O père, nous sommes lundi aujourd'hui.»  Il dit alors: «J'espère mourir avant la nuit    

L'Imam Qastallani continue:  «Pourquoi Abou Bakr demanda-t-il que sa mort soit un lundi ? Afin qu'elle coïncide avec le jour du décès du Prophète, pour qu'il reçoive la baraka de ce jour.  Quelqu'un a-t-il fait objection à la demande d'Abou Bakr de mourir le lundi dans l'intention de bénéficier de sa bénédiction ?    
Pourquoi donc les gens refusent-ils aujourd'hui d'honorer le jour de la naissance du Prophète (paix et salut sur lui) en vue de recevoir sa bénédiction ?»    
 
 
 
  • Le Prophète commémorait le lieu de naissance des autres prophètes    
Un hadith chez Bazzar, Abu Yacla, et Tabarani, déclaré authentique par Ibn ajar Haythami et Ibn ajar cAsqalani, relate qu'à la nuit de l'Isra' et du Micraj (l'ascension nocturne) l'ange Gabriel ordonna au Prophète (paix et salut sur lui) de prier deux rakcat à Bayt Lam (Bethléem), puis lui dit: «Sais-tu où tu viens de prier? »    

 

Lorsque le Prophète lui demanda: « où ? »  Il lui dit: « A l'endroit où Issa (Jésus) est né    



5. Le Prophète (paix et salut sur lui ) célébrait les grands évènements historiques    

 

Le Prophète (paix et salut sur lui) a toujours concilié les évènements religieux et les évènements historiques. Ainsi, pour chaque évènement significatif, il exhortait ses Compagnons de se le rappeler et de le commémorer, même s'il s'était déroulé dans un passé lointain. Ce principe est déduit entre autre du hadith suivant:    

 

Lorsque le Prophète arriva à Médine, il vit les juifs jeûner le jour de Achoura. Il se renseigna (sur leur raison) à ce sujet et il lui fut rapporté que c'était en ce jour qu’Allah avait sauvé son Prophète Moussa et noyé ses ennemis. Il dit alors ces mots bien connus: «Nous avons plus droit à Moise que vous Et le prophète encouragea les gens à jeûner ce jour et celui qui le précède.   

 

abal.qasim.over-blog.com  


Rédigé par Oussoul

Publié dans #Notre bien aimé Prophète

Commenter cet article