Les 13 attributs d'Allah (cours du forum 1/2)

Publié le 21 Février 2010

:bism     
:sala1       
 
La 2ème partie : « illa Llah » (sauf Dieu)     
 
 
 
 
Après avoir identifié et rejeté les différents types de fausses divinités (tawaghit), le Musulman reconnait que les spécificités divines que les polythéistes s’attribuent à eux même ou aux autres créatures, sont en réalité les spécificités exclusives de Dieu.     
 
 
1.1.1.  L’Existence «Al Woujoud» الوُجُود      
 
1.1.2.  L’Unicité d’Allah « Al Wahdaniyya » الوِحْدَانِيَّة      
 
1.1.3.  L’Exemption de début « Al Qidam » القِدَم      
 
1.1.4.  L’Eternité «Al Baqa’ » البَقَاء      
 
1.1.5.  L’autosuffisance «القِيَامُ بالنَّفْس» (Al qiyyamou bi nnafsi)      
 
1.1.6.  La non ressemblance « المُخَالَفَةُ للحَوَادِث » (Al Moukhalafatou li al Hawadith)       
 
1.1.7.  La Science « Al ^ilm » العِلْم      
 
1.1.8.  La volonté « Al Irada » الإِرَادَة      
 
1.1.9.  La puissance «Al Qoudra » القُدْرَة      
 
1.1.10.  La vie « Al Hayat » الحَيَاة      
 
1.1.11.  L’Ouïe « As Sam^ » السَّمْع      
 
1.1.12.  La vue « Al Bassar » البَصَرُ      
 
1.1.13.  La parole « Al Kalam » الكَلَام      


1.  L’existence - Al Woujoûd   الوُجُود  
 
Allah existe et toutes choses n’existent que parce qu’Il en est le créateur exclusif et c’est uniquement en ce sens là que l’on doit concevoir l’existence.     
 
Al imam Ibnou Açakir dit dans son traité : «  
 
 
 
مَوجُودٌ قَبْلَ الخَلقِ، لَيسَ لهُ قَبْلٌ وَلا بَعْدٌ، وَلا فَوْقٌ وَلا تَحتٌ، وَلا يَمينٌ وَلا شِمَالٌ، وَلا أمَامٌ وَلا خَلْفٌ، وَلا كُلٌّ وَلا بَعْضٌ، وَلا يُقَالُ مَتَى كَانَ وَلا أينَ كانَ وَلا كَيفَ. كَانَ وَلا مَكَانٌ، كَوَّنَ الأكوانَ  وَدَبَّرَ الزَّمَانَ. لا يَتَقَيَّدُ بِالزَّمَانِ وَلا يَتَخَصَّصُ بِالمكَانِ، وَلا يَشغَلُهُ شَأنٌ عَن شَأنٍ،   
Allah existe de toute éternité avant la création, sans avant et sans après, sans haut ni bas, sans droite ni gauche, sans devant ni arrière, il n’est ni un tout, ni une partie.  
 
 
 
Et on ne dit pas à propos de Allah : quand est ce qu’il a existé, ni où est ce qu’il était et ni comment.  
 
Allah existe de toute éternité et sans aucun endroit, Allah a fait exister les êtres et il a établit le temps, il ne dépend pas du temps et il n’a pas spécifié par l’endroit.  
 
Aucune chose ne l’accapare au détriment d’une autre »  
 
 
 
2. L’unicité d’Allah – Al Wahdâniyya الوِحْدَانِيَّة  
 
Allah dans le coran, dit :   
 
سُبْحَانَهُ هُوَ اللَّهُ الْوَاحِدُ الْقَهَّار   
 
« Soubhanahou Houwa Allahou alwahidou alqah-harou  / Louange à Dieu l’Unique » (Sourate n°39 Az-Zoumar, verset n°4)  
 
Le partage de son unicité est impossible :  
 
لَوْ كَانَ فِيهِمَا آلِهَةٌ إِلَّا اللَّهُ لَفَسَدَتَا   
 
 « […] law kana fihima alihatoun illa Allahou la fassadata […] » / « S’il y avait dans le ciel et la terre des divinités autre que Dieu, quel ravage (destruction)! » (Sourate n°21 Al-Anbiya/Les Prophètes, verset n°22)  
 
Si les cieux et la terre avaient d’autres dieux que Allah, pour les gérer, l’équilibre de l’univers entier aurait été ébranlé car si ces fausses divinités avaient eu ce pouvoir, elles se seraient disputé et cHacune aurait voulu prendre le dessus sur l’autre et aurait voulu être le dominant unique.  
 
Ceci est conforme au verset du Coran :  
 
مَا اتَّخَذَ اللَّهُ مِن وَلَدٍ وَمَا كَانَ مَعَهُ مِنْ إِلَهٍ إِذاً لَّذَهَبَ كُلُّ إِلَهٍ بِمَا خَلَقَ وَلَعَلَا بَعْضُهُمْ عَلَى بَعْضٍ سُبْحَانَ اللَّهِ عَمَّا يَصِفُونَ   
 
« Ma ittakhadha Allahou min waladin wa ma kana ma^ahou min ilahin idhan la dhahaba koullou ilahin bi ma khalaqa wa la^ala ba^douhoum ^ala ba^din soubhana Allahi ^amma yassifouna »  
 
« Allah ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec Lui; sinon, chaque divinité s'en irait avec ce qu'elle a créés et certaines seraient supérieures aux autres. (Gloire et pureté) à Allah! Il est Supérieur à tout ce qu'ils décrivent. » (Sourate 23 Al Mouminoune – Les croyants, verset n°91)  
 
L’équilibre de toutes les créatures ne tient que par Dieu uniquement.  
 
La croyance de la chrétienté est d’origine païenne et est bien antérieur au concept chrétien, qui consiste en le « père » «  le fils » et «le saint esprit », 3 noyaux indépendant qui selon eux sont les mêmes.  
 
Mais Dieu clarifie ce qu’est l’Unicité et ce qu’Il est, à travers sourat Al-Ikhlas (le Monothéisme Pure) :  
 
قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ   
« Qoul Houwa Allahou ahadoun / Dis: Dieu est Unique. »  
 
لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ   
 
 
 « lam yalid walam youladou/Il n’engendre pas et n’a pas été engendré » (sourate n°111 Al Ikhlas – La sincérité, verset n°1 et 3)
 
(c’est à dire qu’il n’a pas de femme, pas d’enfants, pas de famille)  
 
 
Cette subdivision de l’unicité divine on la retrouve également cHez les égyptiens du temps de pHaraon mais également dans les croyances Hindoues.  
 
En islam, il n’existe pas cette notion de subdivision du « Tawhid » par trois. Ainsi, afin de ne pas s’égarer et de ne pas être une source d’égarement, le Musulman s’applique à suivre la croyance enseigné par le Prophète Muhammad en personne, et non des méthodes par lesquelles jamais le Prophète n’est venu.  
 
Si on vient à vous dire « mais cette méthode c’est pour mieux comprendre le Tawhid ». Alors n’Hésitez pas à répondre : « Est-ce que la méthode du Prophète n’est pas celle qui permet de mieux comprendre ? »  
 
Si l’on vous dit « les savants ont dit… » (En réalité certains groupes sectaires), alors répondez, sont il plus grand savant qu’Allah ? »  
 
 
Dans la méthode d’enseignement et de transmission des sciences de la croyance (Aqida) : JAMAIS le Prophète n’a enseigné la subdivision du Tawhid par trois, ni absolument AUCUN compagnon, ni aucun des millions de savants des pieuses générations qui nous ont précédées, et cela pendant plusieurs centaines d’années. De la même manière que Dieu est Unique, l’enseignement de la science du Tawhid (Unicité) qui est le ciment fondateur de l’Islam doit être identique à la manière dont le Prophète l’a transmis.   
 
 
Al imam Abou Jaafar At-Tahawi, très grand imam qui fait office d’autorité scientifique en islam à dit dans son traité Al 3aqida Tahawiya :  
 
[1]  Nous déclarons à propos de l’unicité de Dieu et avec la conviction qu’il nous assiste, Allah est unique et n’a d’associé » نقول في توحيد الله معتقدين بتوفيق الله: إن الله واحد لا شريك له.    
 
 
 
3. L’exemption de début «al-Qidam » القِدَم   
 
 
 
Aucune présence ne l’a précédé. Rien n’existe avant Lui. Allah est Le 1er, rien n’est avant lui.   
 
« Al Qidam » (l’exemption de début), ça signifie que Dieu est Le 1er, RIEN n’a précédé Son existence (al Woujoud).   
 
La question suivante fut poser à Ali Ibn Talib : « O Ali quelle est la preuve de l’existence de Dieu ? »   
 
 
Ali répondit alors : « Dieu n’a disparu pour que tu me poses la question sur la preuve de Son existence ! »   
 
 
Chaykh Fakhrou D-Din Ibnou ^Asakir dit dans son traité  
 
« Il existe (de toute éternité) avant la création, sans avant ni après, sans Haut ni bas, sans droite ni gauche, sans devant ni arrière. Il n’est ni un tout, ni une partie. On ne dit pas : quand a–t-Il existé ? Ni : où était Il ? Ni : comment ? Il existe (de toute éternité) et (de toute éternité, il n’y a) pas d’endroit. Il a fait exister les êtres et Il a établi le temps. Il ne dépend pas du temps et Il n’est pas spécifié par l’endroit. Et une chose ne L’accapare pas au détriment d’une autre. »  
 
 
Sa création est contenu dans le temps: la contingence (al-Houdoûth) الحُدُوث   

4. L’Eternité « Al Baqâ’ » البَقَاء 

Allah est Eternel, exempt de début et de fin. Il n’y a ni fin, ni début à Son Existence. C’est une qualité qui Lui est propre et exclusive.


وَمَا جَعَلْنَا لِبَشَرٍ مِّن قَبْلِكَ الْخُلْدَ أَفَإِن مِّتَّ فَهُمُ الْخَالِدُونَ   
 
« wa ma ja3alna mine qablika al khould  / Et nous n’avons attribués l’éternité à personne avant toi » (Coran sourat21 Al Anbiya, verset 34) Chaque jour de notre temps de vie qui s’écoule, Dieu en fait un signe, un avertissement et un rappel pour nous souvenir de notre disparition prochaine :

Allah dit dans le coran :


كُلُّ شَيْءٍ هَالِكٌ إِلَّا وَجْهَهُ   
 
« […] koullou chay-in halikoun illa wajhahouh […] /toute chose est voué à disparaitre sauf sa face (c’est à dire Dieu) » (sourate 28 Al Qissas - Les récits, verset n°88)Cette faculté unique n’appartient qu’à Allah et cela renvoi à Son Eternité de tout temps et tout espace.


Sa création est : éphémère (al-fana)  
 
A toi mon frère, ma sœur, qui souffre de ne rien posséder, ou alors qui possède tous les biens matériels, mais qui vit dans une famille invivable.A toi qui souffre la douleur du décès de ta mère, de ton père, de ton frère, de ta sœur... de ton enfant.

A toi qui pleure chaque nuit ta situation, de ne pas avoir de maison, pas d'emploi... de ne pas partir en vacances…

Atoi qui ne pleure jamais pour ta foi, pour ton aller sans retour dans l'autre monde...

Sache que:

En réalité, tu n’es qu'éphémère, toi et tout ce qui compose ton existence. De ton cœur, de ton âme, et de ton corps, et de tout ce qui en ressort ou qui en reste enfouit...

Il n’y a ni fin, ni début à Son Existence. C’est une qualité qui Lui est propre et exclusive.

Chaque jour qui s’écoule, est une preuve de notre « non- éternité ». Ta joie comme ta tristesse, ton bonheur, comme ton malheur... Ta colère comme ton apaisement, tes doutes comme tes certitudes. Même ce qui relève du sentiment, est aussi à caractère éphémère.

Ainsi, si tu es triste, soulages et apaises ton cœur, en lui rappelant que l’éternité n’appartient qu’à Dieu Seul. Tu aurais alors préservé ton cœur.

Si d’aventure, ton cœur serait plongé dans une joie et un bonheur sans fin… Rappelles lui sagement que tout à une fin, et que la joie du moment, n’est qu’à caractère temporaire. Prends donc garde à ce que tes joies et tes tristesses ne te détourne pas de ton objectif d’ici-bas.

Cette qualité divine de l’éternité doit nous amener à réfléchir sur notre propre personne, notre devenir, et la raison de notre existence limitée sur terre; prends garde encore une fois, de ne pas faire de tes états de joies et de douleurs, la priorité de ta vie...

La tombe est si vite arrivée... Elle t'appelle chaque jour. Et ce jour là, tu verras par toi-même, lorsque se dévoilera à toi, le monde invisible, que tes chagrins de loyer, tes factures impayés (amende, assurance de voiture, et j'en passe...), tout ça n'était que tromperie et juste un obstacle sur le chemin de ta foi...

Cette qualité divine de l’éternité doit nous amener à réfléchir sur notre propre personne, notre devenir, et la raison de notre existence limitée sur terre.

Chaque jour qui s’écoule, est une preuve de notre « non- éternité ». Ta joie comme ta tristesse, ton bonheur, comme ton malheur… Ta colère comme ton apaisement, tes doutes comme tes certitudes. Même ce qui relève du sentiment, est aussi à caractère éphémère.

Al Imam Ibn Assakir a dit :

«  وَلَهُ العِزُّ وَالبَقَاءُ  Lahou l-3izza wa l-baqa/ A Lui la gloire et l’Eternité »


5. L’autosuffisance « al qiyamou bi nnafsi » القِيَامُ بالنَّفْس  
 
Allah se suffit à lui même dans le sens ou Il n’a besoin d’aucune de ses créatures.  
 
On ne peut pas attribuer à Dieu un endroit ou une dépendance à une de ses créatures à travers certain verset du coran que l’on pourrait mal comprendre  si on se contentait d’une lecture littéraliste.   
 
Allah est Le Créateur de toutes choses. Tout dépend de Lui, mais Lui ne dépend pas de Ses créatures.  
 
Le Prophète a dit :كان الله و لم يكن شيء غيره  
(Bukhari)  
 
Al imam Ali Ibn Abi Talib a dit ce qui signifie:  
 
« Allah existe de toute éternité alors que l’endroit n’existait pas et maintenant il est tel qu’il est de toute éternité c’est à dire sans être spécifié et attribué a un endroit »  
 
 
Allah n’a pas besoin d’être dans un endroit pour exister, car les endroits sont Ses créatures, et Il est Le Seul et Unique Créateur de tout ce qui existe.  
 
Allah n’a pas besoin d’être dans le temps pour exister, car la notion de temps est une de Ses créature.  
 
Il n’est ni inclus dans le temps ni dans l’espace car le temps et l’espace  sont ses créatures, en revanche se sont ses créatures,  donc sa création qui a besoin de lui  
 
Allah dans le coran dit :  
 
وَمَا جَعَلْنَاهُمْ جَسَداً لَّا يَأْكُلُونَ الطَّعَامَ وَمَا كَانُوا خَالِدِينَ   
 
«wa ma ja^alnahoum jassadan la ya’koulouna atta3ama wa ma kanou khalidina »« Et Nous n'en avons pas fait des corps qui ne consommaient pas de nourriture. Et ils n'étaient pas éternels ». (Sourate n°21 Al-Anbiya/Les Prophètes, verset n°8)  
 
Par ce verset Allah nous montre que ses créatures sont dans l’obligation d’avoir recourt à la nourriture de Dieu qui en a fait une des causes pour les tenir en vie, en bonne santé.  
 
Allah a créé l’Homme faible et l’Homme a toujours besoin de recourir à Allah  
 
Allah dit :  
 
وَخُلِقَ الإِنسَانُ ضَعِيفاً   
 
« […] wa khouliqa al-insanou da^ifan » / « […] l’Homme a été créé faible » (Sourate n°4 An-Nissa/Les femmes, v 28)  
 
Allah nous informe dans le hadith Qoudoussi (parole divine que l’on attribut à Allah) ci-dessous authentifié par Muslim, que l’homme est pauvre, sans la moindre ressource. Ne pouvant rien faire ni rien obtenir sans Dieu, faible créature totalement dépendante de Son Seigneur.  
 
Le Juste dans Son autosuffisance :  
 
Selon Sa’d Ibn Abdel Aziz, selon Rabi’a Ibn Yazid, selon Abou Idriss Al KHawalani, selon Abou DHarr, le Prophète a dit parmi ce qu’il a rapporté des paroles de Dieu :  
 
« O Mes esclaves je me suis interdit à moi même l’injustice et je l’ai interdite entre vous, ainsi ne soyez pas injuste les un envers les autres […] »  
 
Celui qui guide, c’est Dieu :  
 
 «[ …]  O Mes esclaves vous êtes tous égaré sauf celui d’entre vous que j’ai guidé sur le droit chemin aussi demander moi de vous mettre sur le droit chemin et je vous y guiderai [ …] »  
 
Allah est autosuffisant, c’est nous qui avons besoin de lui et non lui qui a besoin de nous, Allah également est Celui qui nourri :  
 
 « […] O mes esclaves vous avez tous faim sauf à celui que j’ai donné a mangé ainsi demander moi à manger et je vous donnerais à manger […]  »  
 
Celui qui habille,  c’est Allah :  
 
 « […] O mes esclaves vous êtes tous nu sauf celui que j’ai vêtu ainsi demandez moi de vous vêtir et je vous vêtirais […] »  
 
Celui qui pardonne, c’est Dieu :  
 
 « […] O Mes esclaves vous pécher de nuit et de jour et moi j’absous tout les péchés ainsi demander moi votre absolution et je vous absoudrai […] »  
 
Celui qui possède la puissance, c’est Allah :  
 
« […] O Mes esclaves jamais vous ne pourrez me faire du mal et jamais vous ne pourrez me faire du bien […] »  
 
Tant pour le bien que pour le mal on ne peut approcher Allah par nos actions, c’est à dire que les prières que nous faisons ne lui rajoute pas en bien et les péchés que nous faisons ne lui rajoute pas en mal, ce n’est que pour nous même ou alors contre nous même en fonction de nos actions, qu’elles soit bonnes ou mauvaises.  
 
De même, on ne peut enrichir Allah avec un cœur pieux et une adoration sans faille :  
 
« O Mes esclaves si vos premiers et vos derniers,  vos humains et vos génies avaient tous le cœur le plus pieux d’un seul Homme d’entre vous cela n’ajouterait  en rien à mon royaume.  
 
 O Mes esclaves si vos premiers et vos derniers, vos Humains et vos génies avaient tous le cœur le plus impie, le plus obscure d’un seul Homme d’entre vous cela ne diminuerait en rien de mon royaume.  
 
 O Mes esclaves si vos premiers et vos derniers, vos humains et vos génies se rassemblaient tous debout sur un seul plateau pour me faire des demandes alors je les exaucerais toutes et cela ne diminuerait en rien de ce que je détiens à l’image de ce qu’une grosse aiguille diminue dans la mer quand elle y est plongée »  
(Muslim, fi Mountakhab Al Hadith page n°40, Hadith n°75)  
 
 
 
La parole de Ibrahim Al Ya'Qûbi :   
 
« Cet attributs exprime Sa Souveraineté (ou son indépendance absolue) à l'égard des créatures. 
 
 
Cela signifie en particulier qu'Il ne dépend ni d'un lieu où il serait "situé", ni d'un existenciateur qui lui aurait assigné des conditions spécifiques.
 
 
La preuve que s'Il dépendait d'un lieu, cette dépendance serait l'un de Ses attributs ; or la localisation ne fait pas partie des attributs intelligibles.
 
 
Et s'Il dépendait d'un existenciateur, Il serait contingent. Comment cela serait-il possible alors que Sa Primordialité et Sa Permanence ont déjà été établies. »  
 
Son opposé : la dépendance et le besoin d'autrui (ihtiya­jouhou ila ghayrihi). 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article