Sur la sincérité (al-ikhlâss) et sa signification

Publié le 27 Février 2011

                                     http://a34.idata.over-blog.com/1/89/34/75/bismillah.gif

 

Sur la sincérité (al-ikhlâss) et sa signification


 


L'Imam Al-Hârith Al-Muhâsibî dans son livre « La Volonté de Retour à Allah » rapporte un entretien qu'il a eu avec Abû Jaafar Muhammad ibn Mûssa. 

 

 


J’ai dit : « Que Allah te prenne en miséricorde ! Comment qualifie-t-on la sincérité ? »


Il a dit : « C’est d’exclure les créatures lorsqu’on sert le Seigneur –qu’Il soit exalté et magnifié- et de ne voir que la récompense de Allah –qu’Il soit exalté sans chercher l’amour d’un compliment ou fuir la honte d’un dénigrement »


J’ai dit : « Pourquoi appelle-t-on al ikhlâss une sincérité ? »


Il a dit : « Parce qu’elle débarrasse l’œuvre de toute déficience. »


J’ai dit : « Explique-moi d’avantage. »


Il a dit : « Parce que la sincérité purifie l’œuvre de tous les défauts. Comme le disent les Arabes : untel est sincère (akhlassa) dans son amour pour untel, c'est-à-dire que rien ne se mêle à cet amour. Il en va de même de l’œuvre : rien ne s’y mêle, ni l’hypocrisie, ni l’amour de la notoriété, ni la fatuité, ni l’amour du compliment, ni la haine du dénigrement, parce que l’œuvre est purifiée de toutes les souillures. »


J’ai dit : « La sincérité (al ikhlâss) est-elle une obligation ou une vertu ? »


Il a dit : « La sincérité envers Allah –qu’Il soit exalté et magnifié- est obligatoire et nécessaire dans tous les actes parce que Allah –qu’Il soit exalté et magnifié- a dit : « On leur avait seulement ordonné d’adorer Dieu comme de vrais croyants qui Lui rendent un culte pur(Sourate al Bayyina la preuve décisive, verset 5) 


Il a dit aussi : Celui qui espère la rencontre de son Seigneur doit accomplir les bonnes actions et n’associer personne dans l’adoration de son Seigneur. » (Sourate al Kahf la caverne, verset 110)


Ainsi, celui dont l’œuvre est mêlée de fierté ou d’hypocrisie ou d’amour du compliment ou de haine d’un dénigrement blessant pour sa notoriété, n’est pas sincère dans son œuvre parce que Allah –qu’Il soit exalté et magnifié- n’accepte que ce qui est pur, conformément à la parole du prophète –que Allah lui accorde la grâce et la paix- : « Allah –qu’Il soit exalté et magnifié- dira au Jour de la Résurrection : Pour celui qui accomplit une œuvre où il a associé tout autre que Moi, je m’en décharge et elle est vouée à celui qui y a été associé. »


J’ai dit : « D’où provient la sincérité (al-ikhlâss) ? »


Il a dit : «  Elle provient de l’aspiration ou de la crainte de Allah avant de prendre la résolution d’accomplir un acte. Ainsi, lorsqu’une aspiration ou une crainte excite le serviteur à accomplir un acte, et qu’il repousse avec son cœur le mal qui l’empêche d’agir, et le déteste en accomplissant son œuvre, il montrera de la sincérité envers Allah –qu’Il soit exalté et magnifié ».


J’ai dit : « Donne-moi à ce sujet un exemple qui m’aide dans l’accomplissement de mon œuvre et qui me donne la force de fuir le regard des hommes. »


Il a dit : « Lorsque les racines de l’arbre s’exposent à l’air, il se prive de l’irrigation, ses branches perdent en vigueur, ses feuilles deviennent sèches, il ne donne plus de fruits et il perd de son utilité et de sa valeur. En revanche, lorsque ses racines s’enfoncent dans le sol et deviennent invisibles aux regards, l’arbre assure bien son irrigation, sa sève circule parfaitement, ses racines se développent, ses feuilles verdoient, ses fruits deviennent mûrs pour son propriétaire qui les récolte et en tire beaucoup de profit.


Il en va de même, jeune homme, de la bonne action lorsqu’elle s’enracine dans le cœur et reste cachée aux créatures : l’homme devient pur et exempt de souillure, et sa récompense devient grande. En revanche lorsqu’il dévoile une part de la croyance de son cœur et des fondements de son action, il n’est plus à l’abri du regard d’autrui, et l’amour du compliment se mêle à son œuvre. Ainsi, plus le fidèle qui œuvre pour Allah dissimule son action,  plus la valeur de la véracité et de la sincérité augmente chez lui et plus il reçoit de récompense et de rétribution. En effet, le prophète –qu’Allah lui accorde la grâce et la paix- a dit : « L’œuvre accomplie dans le secret vaut soixante-dix fois l’œuvre faite en public et au vu tout le monde. »


J’ai dit : « Qu’est ce que tu crains le plus au moment de la dissimulation de mon œuvre, au moment où personne à part mon Seigneur ne me voit ?»


Il a dit : « Ce que je crains le plus pour toi à ce moment là c’est la fatuité, parce qu’alors l’hypocrisie te marque au cœur et tu aimes penser que les hommes connaissent ta bonté intérieure, bien qu’ils l’ignorent. Or tu ne peux te débarrasser de l’hypocrisie si tu acceptes cela ».

 

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Ikhlâs - Sincérité

Commenter cet article