Zuhd fi dunya le renoncement au bas monde

Publié le 6 Avril 2011


tiré du site Aslama.com

 

extrait du livre Les septs degrés spirituels
Abu AbdAllah Al Hakim Tirmidhi
 
http://i62.servimg.com/u/f62/12/82/90/26/al_zuh10.jpg

  

Allah  - Exalté soit-Il - a des serviteurs qui ont dépassé ce premier Seuil (de la repentance) pour passer à l'ascèse et au renoncement au bas monde, tellement leurs cœurs ont été illuminés par la purification des péchés.

Ayant scruté le fin fond du bas monde avec l'œil de leur cœur, ils se sont attaqués à son caractère vil, à ses défauts, à ses labyrinthes effrayants, aux profondeurs des ramifications de ses vallées, en constatant qu'il constitue des pièges de Satan au moyen desquels il rattrape le fils d'Adam - que le Paix soit sur lui - et par lesquels il parvient jusqu'aux sources de ses appétits. Ils furent donc du bas monde dégoûtés, abominant son évocation, évitant ses moyens et fuyant son contact pour mieux se conformer à leur Roi, Le Maître Noble. Non seulement il ne l'évoquent pas et ne cherchent pas à le blâmer et à le dénigrer, mais ils l'ont rendu oublié, abandonné et méprisé.

  
Aucun de ceux qui connaissent son état (celui du bas monde) ne l'a évoqué pour le dénigrer sans se retourner contre son âme pour lui reprocher son évocation lorsqu'il y a constaté les déficiences et les faiblesses au point de s'être rabaissé du degré de la mention du Miséricordieux vers celui de l'évocation d'une chose futile et inutile qui représente moins que rien auprès de son Seigneur. C'est parce que ces gens ont vu que leur roi l'avait soustrait à Ses amis, Ses préférés et Ses élus parmi les Messagers et les Prophètes - que la paix soit sur eux - sans leur en accorder que le nécessaire pour faire face à une faim ou se couvrir d'une nudité, et qu'Il l'avait déployé pour Ses ennemis en leur permettant d'y puiser à fond, parce qu'Il ne le voulait pas pour Ses amis et Ses élus comme demeure et lieu de séjour et de fixation et Il n'aime pas qu'ils le regardent avec l'œil de l'admiration et de l'amour.   


Allah  - Exalté soit-Il - a dit à Muhammad - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - : « Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d'entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce qu'Allah fournit (au Paradis) est meilleur et plus durable. Sourate 20 : Ta-Ha verset 131.   
  

 

Les Traditions nous rapportent à ce sujet qu'un jour après la révélation de ce verset, le Prophète - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - passa près d'un troupeau de chamelles très grasses. Il se voilà avec son manteau en couvrant un œil et en laissant l'autre libre pour pouvoir avancer. Puis il récita le verset précèdent : « Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire... ».


  

De même, le Prophète  - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - a dit dans un autre hadîth : 

  

« Le bas monde est une prison pour le croyant et un Paradis pour le mécréant ».

  

C'est dire que le désir insatiable du prisonnier, c'est de sortir de sa prison. 

  


Allah
- Exalté soit-Il - a fait du bas monde une demeure de jeu, de divertissement, de leurre, de vaine parure, de lutte de vanité entre les hommes et de rivalité dans l'abondance des richesses et des enfants. Puis Il nous a mis en garde en disant :« que la vie de ce monde ne vous leurre pas » Sourate 31 : Luqman verset 33. 


Allah  - Exalté soit-Il - a dit également : « Nous assignons cette demeure dernière à ceux qui, sur la terre, ne veulent être ni altiers, ni corrupteurs. La fin appartient à ceux qui craignent Dieu " Sourate 28 : Le rècit (Al-Qasas) verset 83. Il a dit aussi  - Exalté soit-Il - : « Nous avons embelli ce qui se trouve su la terre pour voir quel est celui d'entre eux qui agit le mieux» Sourate 18 : La caverne (Al-Kahf) verset 7.

  
  
Il a dit encore  - Exalté soit-Il - : « L'amour des biens convoités est présenté aux hommes sous des apparences belles et trompeuses ; tels sont les femmes, les enfants, les lourds amoncellements d'or et d'argent, les chevaux racés, le bétail, les terres cultivées : C'est là une jouissance éphémère de la vie de ce monde, mais le meilleur lieu de retour sera auprès de Dieu » Sourate 3 : La famille d'Imran (Al-Imran) verset 14.   

Il a dit également
- Exalté soit-Il - : « Si les hommes ne devaient pas constituer une seule communauté ( mécréante ), Nous aurions établi, pour les maisons de ceux qui ne croient pas  au Miséricordieux, des terrasses d'argent avec des escaliers pour y accéder. Nous aurions placé, dans leurs maisons, des portes, des lits de repos sur lesquels ils s'accouderaient et maint ornement. Mais tout cela n'est que jouissance éphémère de la vie de ce monde " Sourate 23 : Les croyants (Al-Muminune) verset 33 - 34 - 35.


Il a dit encore
- Exalté soit-Il - : « Pensent-ils qu'en leur accordant des biens et des enfants, Nous stimulons leur zèle pour le bien ? Au contraire, ils n'en ont pas conscience »  Sourate 23 : Les croyants (Al-Muminune) verset 55 - 56.

De même Allah
- Exalté soit-Il - a dit dans ce qu'on a rapporté sur Lui dans le récit de Moïse - que la paix soit sur lui - : « Je les (c'est-à-dire les saints) défend du bas monde comme le berger attentif éloigne ses chameaux de la gale dans les endroits où ils baraquent. Et je leur fait éviter ses plaisirs et ses attraits comme le berger fait éviter à ses brebis les pâturages dangereux car je veux ainsi purifier leurs cœurs et leurs peaux ».

Pour ce qui est de la mention et du renoncement au bas monde, elle est évoquée dans Sa Parole
- Exalté soit-Il - : « L'amour des biens convoités est présenté aux hommes sous des apparences belles et trompeuses ; tels sont les femmes, les enfants, les lourds amoncellements d'or et d'argent, les chevaux racés, le bétail, les terres cultivées : C'est là une jouissance éphémère de la vie de ce monde, mais le meilleur lieu de retour sera auprès de Dieu. Dis: "Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela? » Sourate 3 : La famille d'Imran (Al-Imran) verset 14 - 15.


  
Puis Il a décrit les jardins du Paradis et leur séjour éternel ainsi que les épouses pures et la satisfaction d'Allah pour les avoir fait renoncer au bas monde et l'avoir amoindri à leurs yeux.   

Du reste, Allah
- Exalté soit-Il - a dit dans un autre verset : « Tout ce qui vous a été donné n'est que jouissance éphémère et vaine parure de la vie de ce monde. Ce qui se trouve auprès de Dieu est meilleur et plus durable. Ne Le comprenez-vous pas ? Sourate 28 : Le rècit (Al-Qasas) verset 60.

Allah 
- Exalté soit-Il - a dit également : « Ce qui se trouve auprès de vous s'épuise ; Ce qui se trouve auprès de Dieu, demeure. Oui, Nous donnerons leur récompense à ceux qui auront été constants, en fonction de leurs meilleures actions » Sourate 16 : Les abeilles (An-Nahl) verset 96.

  
C'est-à-dire ils ont enduré l'éphémère. Aussi, Il les récompense par ce qui demeure, en les rétribuant selon leurs meilleures actions. Il a dit encore - Exalté soit-Il - : « Nous avons suscité des chefs pris parmi eux. Il les dirigeraient sur notre Ordre, quand ils étaient constants et qu'ils croyaient fermement à Nos Signes » Sourate 32 : Le prosternation (As-Sajda) verset 24.

  
Ainsi, grâce à la patience d'endurer le bas monde, ils ont atteint les hautes responsabilités, celles d'assumer les charges de la religion et en être les dépositaires pour les créatures, sans compter la grande récompense dans la Vie Future. S'agissant des Traditions, Abdullâh ibn Abî Ziyâd rapporte d'après Sayyâr ibn Sulaymân, d'après Abdullâh ibn Sâmit, d'après al-Hassan al-Basari, d'après Salmân - qu'Allah soit satisfait de lui - qui a dit :

« L'Envoyé d'Allah - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - nous a fait tenir un engagement en disant: « Que ce que chacun de vous tire du bas monde soit comme les provisions d'un cavalier qui a voulu accomplir un long voyage : Il fait une première halte, mange et donne du fourrage à sa monture avant de reprendre la route et d'observer une deuxième halte pour manger et donner du fourrage à sa monture, puis il reprend la route avant d'effectuer une autre halte pour se restaurer et donner à manger à sa monture jusqu'à ce qu'il couvre son voyage et épuise ses provisions ».


  
De même Sâlih ibn Muhammad rapporte d'après Abdul Jabbâr ibn al-`Alâ, d'après Sufyân ibn Ismâ'îl ibn Abî Khâlid, d'après Qays ibn Abî Hâzim, d'après al-Mustawrid, le frère des Banû Fihr qui a entendu l'Envoyé d'Allah  - qu'Allah lui accorde la Grâce et la Paix - dire ceci : « Le bas monde n'est, par rapport à la vie future, que comme un homme qui a plongé son doigt dans le fleuve pour voir ce qu'il va lui ramener ».
 
  
Abulrabî` al-Ayyâdi rapporte d'après Ishâk ibn Najîh, d'après Abû Hârûn al­`Abdî, d'après Abû Sa'îd al-Khudrî qui a dit ceci: « O Envoyé de Dieu! Ne veux-tu pas que nous construisions pour toi une habitation en dur ? Il a dit: Non. Il me suffit d'avoir une cabane comme celle de Moïse avec des palmes et des feuilles pennées. Car le terme de la vie est plus proche que cela. Sachez que je n'étais pas créé pour le bas monde et il n'a pas été créé pour moi. Ce qu'il y a c'est qu'on a hissé pour moi un drapeau pour lequel je me prépare aujourd'hui à gagner la course de demain ».  
Lien source de cet article: Aslama.com

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Dourouss - Leçon

Commenter cet article