Croire au Jour du Jugement (3/3)

Publié le 22 Juin 2009

6. La croyance au jour dernier produit des conséquences considérables et bénéfiques: 
 
1. Le désir d'obéir et d'observer l'obéissance dans l'espoir d'être récompensé ce jour-là  
2. La peur de commettre et d'agréer des actes de rébellion par crainte du châtiment de ce jour.  
3. Cela permet au croyant de ne plus songer aux choses de ce monde, pour se tourner vers ses espérances, biens et récompenses de l'autre vie.  
4. Les mécréants nient la résurrection après la mort, prétendant que cela ne peut être possible. Cette prétention est nulle.  
 
Ce qui le prouve, ce sont la législation, le Coran, la Sounna et la raison.  
 
 
a- La législation  
 
Dieu : 7.Les mécréants prétendent qu'ils ne seront pas ressuscités. Dis, si par mon Seigneur, certainement vous serez ressuscités, ensuite vous serez informés de ce que vous avez fait, et cela est facile pour Dieu.  
 
falanaqoussanna ^alayhim bi^ilmin wama kounna gha-ibina  
 
  
(Sourate 7, v 7)  
 
Tous les livres révélés s'accordent sur ce point.  
 
 
b - Le Coran et la Sounna  
 
Dieu a déjà montré à Ses Serviteurs des exemples de résurrection dans ce monde. Il y a dans la sourate La vache cinq exemples :  
 
Premier exemple: est celui du peuple de Moïse qui lui dit : « Nous ne croirons pas en toi, tant que nous ne verrons pas réellement Dieu. »  
 
Dieu les a fait mourir, puis les a ressuscité et dit à ce sujet en s'adressant aux Bani Isra-il : 55.Et quand vous avez dit : O Moussa, nous ne te croirons point tant que nous ne verrons pas réellement Dieu, un grand cri vous décima alors que vous regardiez, ensuite, après avoir connu la mort, nous vous avons fait ressusciter, peut-être serez-vous reconnaissants.  
 
 
wa-idh qoultoum ya mousa lan nou/mina laka hatta nara allaha jahratan fa-akhadhatkoumou alssa^iqatou wa-antoum tandhourouna  
 
  
(Sourate 2, v 55)  
 
Second exemple: le récit de l'homme tué pour lequel les Bani Isra-ils se sont disputés. Dieu leur a ordonné d'égorger une vache avec laquelle ils frappent l'homme tué, celle-ci leur a montré le meurtrier, à ce propos, Dieu dit : 72/73.rappelez-vous lorsque vous aviez tué une personne, puis que vous aviez cherché à dissimuler, Dieu a mis au grand jour ce que vous cachiez. Nous dîmes : frapper le défunt d'une partie de la vache, c'est ainsi que Dieu ressuscite les morts et vous montre Ses signes, certainement vous raisonnerez.  
 
wa-idh qataltoum nafsan faiddara/toum fiha waallahou moukhrijoun makountoum taktoumouna  
 
  
 
faqoulna idribouhou biba^diha kadhalika youhyi allahou almawta wayourikoum ayatihi la^allakoum ta^qilouna  
  
 
(Sourate 2, v 72/73)  
 
Troisième exemple: le récit des gens qui sortaient de leur demeure, fuyant la mort, ils étaient par milliers, Dieu les a fait mourir, ensuite il les ressuscita. Il dit à ce sujet : 243.N'as-tu pas vu ceux qui sortaient de leur demeure, fuyant la mort, ils étaient par milliers, Dieu les a fait mourir, ensuite il les ressuscita. Dieu est plein de grâce pour les gens, mais un grand nombre d'entre eux n'est pas reconnaissant.  
 
 alam tara ila alladhina kharajou min diyarihim wahoum ouloufoun hadhara almawti faqala lahoumou allahou moutou thoumma ahyahoum inna allaha ladhou fadlin ^ala alnnasi walakinna akthara alnnasi la yachkourouna  
 
  
 
(Sourate 2, v 243)  
 
Quatrième exemple: le récit de celui qui passa près d'une cité devenue morte, il ne pensait pas que Dieu le Très Haut puisse la faire revivre. Dieu le fit mourir pendant cent années, puis le ressuscita. Il dit à ce sujet : 259.Ou bien tel celui qui passa près d'une ville morte, il dit : Comment Dieu pourrait-il la faire revivre. Dieu le fit mourir pendant une durée de cent années puis le ressuscita. Il dit : combien de temps es-tu resté ainsi ? Il répondit : un ou plusieurs jours, Dieu dit : non ! tu es plutôt resté cent ans. Regarde ta nourriture et ta boisson, rien n'a changé, et regarde ton âne. Nous ferons de toi un signe pour les gens et regarde les os comment nous les rassemblons, et les revêtons de chair. Lorsqu'il comprit, il dit : je sais que Dieu a le pouvoir sur toute chose.  
 
 
aw kaalladhi marra ^ala qaryatin wahiya khawiyatoun ^ala ^ourouchiha qala anna youhyi hadhihi allahou ba^da mawtiha fa-amatahou allahou mi-ata ^amin thoumma ba^athahou qala kam labithta qala labithtou yawman aw ba^da yawmin qala bal labithta mi-ata ^amin faoundhour ila ta^amika wacharabika lam yatasannah waoundhour ila himarika walinaj^alaka ayatan lilnnasi waoundhour ila al^idhami kayfa nounchizouha thoumma naksouha lahman falamma tabayyana lahou qala a^lamou anna allaha ^ala koulli chay-in qadiroun  
 
  
 
 
 
(Sourate 2, v 259)  
 
Cinquième exemple: le récit d'Abraham, l'ami de Dieu quand celui-ci demanda à Dieu de lui montrer de quelle manière il ressuscite le mort. Dieu lui ordonna d'égorger quatre oiseaux, puis de disperser les morceaux sur les monts autour de lui, Ensuite, il les appela, les morceaux se fixèrent les uns aux autres, et les oiseaux retournèrent vers Ibrahim. Dieu dit à ce sujet : 260.Quand Ibrahim dit : Seigneur, fais-moi voir comment tu ressuscites le mort. Dieu dit : Ne crois-tu donc pas ? Ibrahim répondit ! Si, mais c'est pour apaiser mon cour. Dieu dit : Prend quatre oiseaux, serre-les contre toi, ensuite place sur chaque mont des parties d'entre eux, puis appelle-les et ils viendront à toi, et sache que Dieu est Puissant et Sage.  
 
 
wa-idh qala ibrahimou rabbi arini kayfa touhyi almawta qala awa lam tou/min qala bala walakin liyatma-inna qalbi qala fakhoudh arba^atan mina altthayri fasourhounna ilayka thoumma ij^al ^ala koulli jabalin minhounna jouz-an thoumma oud^ouhounna ya/tinaka sa^yan wai^lam anna allaha ^azizoun hakimoun  
 
  
 
 
 
(Sourate 2, v 260)  
 
Ces cinq exemples, qui sont des faits réels et concrets, prouvent la possibilité de ressusciter le mort. Il a été fait mention auparavant de 'Issa (Jésus), fils de Maryam (Marie), que Dieu le Très Haut a pris comme Signe de la Résurrection des morts et leur sortie des tombes, avec la permission de Dieu  
 
 
c - La raison  
 
Quant aux preuves par la raison sur la possibilité de résurrection, elles sont de deux sortes :  
 
1 - Dieu a créé les cieux et la terre avec tout ce qu'ils contiennent. Il les créa une première fois et celui qui les créa une fois a le pouvoir de recommencer une deuxième fois. Dieu dit : 27.C'est lui qui a créé une première fois, il le recommencera une autre fois.   
 
 
wahouwa alladhi yabdaou alkhalqa thoumma you^idouhou wahouwa ahwanou ^alayhi walahou almathalou al-a^la fi alssamawati waal-ardi wahouwa al^azizou alhakimou   
 
  
 
 
 
(Sourate 30, v 27)  
 
Il dit également : 104.comme nous avons commencé la première création, nous la recommencerons, c'est une promesse qui nous incombe et certainement nous l'accomplirons.   
 
 
 
yawma natwi alssama-a katayyi alssijlli lilkoutoubi kama bada/na awwala khalqin nou^idouhou wa^dan ^alayna inna kounna fa^ilina  
 
  
(Sourate 21, v 104)  
 
Il dit encore en ordonnant à Son Messager de répondre à ceux qui nient la résurrection des êtres n'étant plus que des tas d'os en poussière : 79.Il leur redonnera la vie, celui qui les créa une première fois, il a connaissance sur toute la création.  
 
 
 
 
qoul youhyiha alladhi ancha-aha awwala marratin wahouwa bikoulli khalqin ^alimoun  
 
  
(Sourate 36, v 79)  
 
2 - La terre devient morte et stérile sans aucune végétation, Dieu fait descendre la pluie sur celle-ci, une végétation verte y apparaît avec toutes sortes de beaux fruits en couple. Celui qui a le pouvoir de la revivifier, peut également ressusciter les morts. Dieu dit : 39.Parmi ces signes, tu vois la terre humiliée, puis quand nous faisons descendre la pluie sur celle-ci, elle devient féconde et la végétation y pousse, Celui qui l'a ressuscitée est Le Revivificateur des morts. Il a le pouvoir sur toutes choses.  
 
 
 
 
qoul ya qawmi i^malou ^ala makanatikoum inni ^amiloun fasawfa ta^lamouna  
 
  
(Sourate 39, v 39)  
 
Il dit également : 9/10/11.Nous avons descendu l'eau du ciel comme une bénédiction, nous y faisons pousser des jardins et le grain " ; " mais aussi les hauts dattiers porteurs de régimes bien ordonnés" ; " subsistance pour les serviteurs. Nous avons aussi fait revivre un village mort, c'est ainsi la résurrection. 
  
 
 
 
 
wanazzalna mina alssama-i ma-an moubarakan fa-anbatna bihi jannatin wahabba alhasidi  
 
  
 
 
waalnnakhla basiqatin laha tal^oun nadidoun   
  
 
 
rizqan lil^ibadi wa-ahyayna bihi baldatan maytan kadhalika alkhouroujou   
 
  
(Sourate 50, v 9/10/11)  



http://oussoul.xooit.fr/t44-Croire-au-Jour-du-Jugement.htm#p78

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Aqida Tawhid - Foi Unicité

Commenter cet article