Chaussettes, sandales, porter le voile en récitant le Coran à partir du Livre saint, faire les ablutions avant de toucher le Coran

Publié le 9 Juillet 2009

 
 
  
    
 
Chaussettes, sandales, porter le voile en récitant le Coran à partir du Livre saint, faire les ablutions avant de toucher le Coran 
 
 
 
 
 
Question   
 
La femme doit-elle porter des chaussettes pendant la prière ?  Si oui, cela signifie-t-il que le port des chaussures ouvertes comme les sandales est illicite ?   
 
La femme doit-elle porter le voile en récitant le Coran à partir du Livre Sacré (mushaf) ?   
Est-il alors nécessaire de se tourner face à la qiblah ?   
 
Faut-il faire les ablutions mineures avant de toucher le Coran (le Livre Sacré) ou bien avant la récitation seulement ?  Sinon, est-ce uniquement préférable ?  
 
 
 
 
 
Réponse de Sheikh `Alî Jum`ah   
 
Premièrement, selon la majorité des juristes, la sharî`ah stipule que la `awrah de la femme comprend tout le corps sauf le visage et les mains, tandis que certains juristes n’incluent pas les pieds dans la `awrah non plus. Par conséquent, en réponse à votre question, la femme n’est pas tenue de porter des chaussettes pendant la prière rituelle. De même, les femmes peuvent tout à fait porter des sandales. 
 
Deuxièmement, il faut observer certaines règles de bienséance lors de la récitation du Coran pour majorer sa rétribution. Parmi ces règles, il y a la couverture de la `awrah, la pureté mineure et majeure, l’orientation dans le sens de la qiblah [1] et le respect des règles de cantilation du Coran (tilâwah). En conséquence, il est préférable que la femme porte le voile lorsqu’elle récite le Coran et qu’elle s’oriente vers la qiblah. Mais, rien dans la sharî`ah n’interdit qu’elle récite le Coran sans voile lorsqu’elle se trouve chez elle, ni qu’elle ne soit pas face à la qiblah.  
 
Troisièmement, celui qui veut toucher le Coran ou le réciter doit être complètement purifié de l’impureté mineure et majeure, et ce conformément au hadîth rapporté par `Ali - qu’Allâh l’agrée - : « Je vis le Prophète - paix et bénédictions sur lui - faire les ablutions, puis réciter une part du Coran, ensuite il dit : “Ceci (le fait de lire le Coran après les ablutions) est permis pour celui qui n’est pas junub [2], quant au junub c’est non, même pas un seul verset.” » Toutefois, rien dans la sharî`ah n’interdit à toute personne ayant mémorisé tout ou partie du Coran de le réciter de mémoire sans le toucher. 
 
 
Voilà la réponse à votre question. Et Allâh - Exalté soit-Il - est le plus Savant 
 
P.-S. Traduit de l'arabe de la banque de fatwas d'Al-Azhar. 
Notes
[1] La qiblah désigne la direction de la Mosquée Sacrée à la Mecque, direction de prière des musulmans. NdT.
[2] Junub désigne toute personne en état d'impureté majeure. NdT.

Rédigé par Oussoul

Publié dans #Fatwa

Commenter cet article